VIII- CONCLUSION


Le comité aurait sans doute pu faire d'autres recommandations allant dans le sens des précédentes. Il aurait pu, notamment, reprendre à son compte la recommandation du rapport Bélanger sur la révision de la liste des programmes d'études dans une perspective d'économie, de sélectivité et de rationalisation du réseau universitaire. Cette réflexion est déjà engagée au Conseil universitaire et le comité n'a pas cru devoir y revenir.

Par ses recommandations de la dernière partie, il souhaite surtout enclencher un processus de remise en question de nos modes habituels de fonctionnement et ouvrir la porte à de multiples recommandations venant de toutes sources en vue de l'allégement de l'administration.

Et le rapport Bélanger ? Tout en reconnaissant avoir écarté des pans complets de ce rapport à la suite de la consultation, le comité croit pourtant en avoir pleinement respecté les orientations fondamentales et les objectifs et il estime que ce rapport aura marqué une étape importante dans l'évolution de l'Université Laval et qu'il aura permis à celle-ci de procéder à de salutaires remises en cause de ses modes d'organisation et de fonctionnement. Le présent comité espère que son propre rapport fera de même.