Le recteur de l'Université Laval, Denis Brière. Photo: Caroline Grégoire

11 mars 2016

350 M$ pour les 350 ans de l'Université Laval

Par: Patricia Cloutier

S'inspirant des grandes universités américaines, l'Université Laval a lancé jeudi la plus grande campagne de financement de son histoire. Elle souhaite s'offrir un cadeau de 350 millions $ pour ses 350 ans, et compte sur la fierté et le sentiment d'appartenance de ses diplômés pour y arriver.

Lors de cette campagne, qui se terminera en mai 2017, l'Université ne met pas de l'avant un grand projet porteur. Elle sollicite plutôt les dons des entreprises et du public pour assurer sa mission de façon générale. Et pour faire en sorte que les dollars qui seront donnés cette année deviennent récurrents.

Le recteur Denis Brière parle de changer les mentalités. «Si on peut changer cette culture philanthropique, ça va vraiment nous aider à long terme.» Au cours de l'année, la Fondation tentera de solliciter tous ceux qui ont fait des études à Laval. Ils sont 280 000 de par le monde, dont plus de la moitié résident toujours dans la grande région de Québec. Mais du nombre, seulement 10 000 sont déjà des donateurs.

«On dit tout le temps que les Québécois donnent moins que les autres. Moi, je crois pas tout à fait à ça. Moi, je crois que si on est bien structurés, si on développe le sentiment d'appartenance, les gens vont donner plus», soutient M. Brière, concédant que «ça se fera pas du jour au lendemain».

Selon lui, l'objectif de 350 millions $ est «ambitieux», mais tout de même réaliste. Déjà, la Fondation a réussi à amasser 280 millions $ en cinq ans, dans la phase silencieuse de sa campagne. Elle compte sur le public pour amasser le 20 % manquant, qui sera très utile au développement de l'institution. «On met à risque le développement de la région si l'Université Laval cesse de se développer», soumet M. Brière.

Lire l'article complet du Soleil : 350 M$ pour les 350 ans de l'Université Laval

Source : Journal Le Soleil, édition du 10 mars 2016. 

www.ulaval.ca