De gauche à droite: Michel De Waele, coprésident et doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines, Denis Brière, recteur, Geneviève Tirman, chargée d'enseignement, Faculté de pharmacie, Marie Godbout, chef des activités officielles et du protocole, Direction des communications, Mélany Tremblay-Analfio, coordonnatrice d'opérations, Faculté des sciences de l'administration, Marie-Claude Samson, secrétaire de l'adjoint à la vice-rectrice, Vice-rectorat à l'administration et aux finances et Jean-Claude Méthot, représentant des retraités (absents de la photo: Mathieu Gagnon, coprésident et directeur du Service des résidences, Charles Breton, étudiant à la maîtrise en science du bois, François Brochu, professeur, Faculté de droit et Yves Bourget, président-directeur général de La Fondation de l'Université Laval). Photo: Nicola-Frank Vachon

4 février 2016

Laisser une empreinte durable

Par: Matthieu Dessureault

La Fondation de l'Université Laval lance sa 14e campagne annuelle sous le thème «Laisser une empreinte durable, 350 ans d'excellence», avec l'objectif d'amasser 2,1 M$

Attendez-vous à entendre parler de la campagne Communauté universitaire dans les prochaines semaines! Différents moyens de communication seront mis en œuvre pour faire connaître ce projet auprès des professeurs, des employés et des étudiants de l’Université. L’objectif, cette année, est de récolter 2,1 millions de dollars, qui serviront à soutenir l’un ou l’autre des quelque 860 fonds ou sous-fonds de l’établissement. Les dons permettront, par exemple, d’organiser des stages et des activités d’enseignement et de recherche, ou encore, d’acheter de l’équipement spécialisé. C’est le donateur qui choisit la cause ou le projet qui lui tient à cœur.

Avec la structure en place et les bénévoles motivés, le président-directeur général de La Fondation de l’Université Laval, Yves Bourget, est confiant d’atteindre l’objectif. Il souligne à quel point la philanthropie est forte au sein de la communauté universitaire: «Le don moyen au Québec est d’environ 200$ par personne. Dans le cas de la campagne Communauté universitaire, il est de 403$, ce qui veut dire que les gens de la communauté sont deux fois plus généreux que la population provinciale. Depuis cinq ans, le taux de participation moyen ne cesse d’augmenter. En 2015, il était de 41%, avec des pointes de 53% pour la Faculté de pharmacie et de 59% pour le programme de théologie.»

Cette générosité s’explique, selon lui, par la fierté grandissante qui anime les membres de la communauté universitaire pour leur établissement. «Cela fait longtemps que nous sommes fiers des résultats de l’équipe de football Rouge et Or. De plus en plus, cette fierté se transporte ailleurs sur le campus, notamment en ce qui concerne les réalisations de nos chercheurs, de nos professeurs émérites et de nos jeunes boursiers. Quand on est fier de son université, c’est facile de s’impliquer, non seulement pour maintenir sa qualité, mais aussi pour l’aider à se développer.»

Lire l'article complet du Fil : Laisser une empreinte durable

Source : Le Fil, édition du 18 février 2016. 

www.ulaval.ca