Rim Lebbar, étudiante en pharmacie, et Aida Bairam, professeure au Département de pédiatrie, ont chacune livré un beau témoignage lors de la Soirée des grands donateurs. Elles entourent ici la rectrice Sophie D'Amours. Photo: Marc Robitaille

1 novembre 2017

Rêvons notre université!

Par: Le Fil

La Fondation de l’Université Laval a souligné la contribution de généreux donateurs.

C’est sur ce thème que s’est déroulée la Soirée des grands donateurs, le 17 octobre, au Théâtre de la Cité universitaire. Quelque 360 personnes ont reçu un nouveau titre – octroyé selon le niveau d’engagement, allant de 5 000$ à 1 M$ et plus – ou ont été saluées pour avoir adhéré aux programmes de don planifié Pérennia ou Cent-Associés. D’ailleurs, un nombre grandissant de donateurs souscrivent à ces programmes.

Ce fut l’occasion d’entendre Rim Lebbar, étudiante en 2e année du doctorat de 1er cycle en pharmacie qui, grâce à la bourse Pierre-Perrault, a vécu l’expérience de distribuer des médicaments dans des camps de réfugiés au Liban, et Aida Bairam, professeure du Département de pédiatrie et chercheuse au Centre de recherche de l’Hôpital St-François d’Assise qui a créé un fonds à son nom pour soutenir les étudiants en provenance d’un «pays du levant».

Leurs histoires ont illustré comment le soutien des donateurs permet aux étudiants de réaliser leurs rêves et d’évoluer dans un environnement d’apprentissage exceptionnel. Alors qu’elles venaient à peine de se connaître, les deux femmes ont réalisé qu’elles avaient beaucoup en commun, comme le désir de partager et de donner au suivant.

Source : Le Fil, édition du 1er novembre 2017. 

www.ulaval.ca