Projets de recherche

QAUJIKKAUT: développement d'un outil en ligne d'anticipation hâtive des événements météorologiques extrêmes et des risques naturels au Nunavik

Description du projet

Les changements climatiques peuvent avoir de graves conséquences sur le développement durable des communautés nordiques et sur les activités touristiques, industrielles et gouvernementales dans le Nord. La bonne prise de décision pour l'atténuation de ces impacts et pour l'adaptation à ces impacts peut être étayée par la collecte et l'analyse de données relatives à ces impacts et également aux facteurs qui les induisent.

L'objectif du projet ciblé Qaujikkaut («alerte» en Inuktitut) est de développer un outil en ligne d'anticipation hâtive des évènements météorologiques extrêmes et des risques naturels au Nunavik. Cet outil sera basé sur les données accessibles en temps réel du réseau SILA de stations de suivi environnemental opéré par le Centre d'études nordiques (CEN) et le Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) au Nunavik.

L'objectif du ou de la candidat sélectionné sera d'évaluer l'occurrence, les mécanismes de déclenchement et les impacts des risques naturels liés aux conditions environnementales extrêmes au Nunavik en réalisant et en analysant un inventaire des données historiques (PhD en ingénierie nordique ou climatologie sous la direction de Richard Fortier, Jean-Michel Lemieux et Daniel Nadeau).

Domaines de recherche

- Évaluation des risques naturels
- Climatologie
- Géologie
- Hydrologie et hydrogéologie
- Ingénierie des régions froides

Directeur de recherche

Richard Fortier

Milieu de recherche

Sentinelle Nord

Les étudiants recrutés seront immergés dans un environnement véritablement transdisciplinaire à la frontière de plusieurs domaines: risques naturels, études environnementales nordiques, science du pergélisol, ingénierie des régions froides, hydrologie et hydrogéologie, climatologie, analyse et intégration de données géospatiales, intelligence artificielle, apprentissage automatique, et données massives. Ils deviendront des membres étudiants de centres de recherche renommés en études nordiques (CEN), en données géospatiales et en intelligence artificielle (CRDIG) et en traitement de données massives (CRDM). Ils bénéficieront du soutien des équipes de recherche de ces différents centres pour atteindre les objectifs de leur projet de recherche respectif.
Les principaux chercheurs impliqués dans ce projet de recherche sont des professeurs de l'Université Laval: Richard Fortier (co-leader du projet) et Jean-Michel Lemieux du département de géologie et génie géologique, Daniel Nadeau du département de génie civil et de génie des eaux, Thierry Badard (co-leader du projet) et Jacynthe Pouliot du département des sciences géomatiques, et François Laviolette du département d'informatique et de génie logiciel. Le projet ciblé Qaujikkaut regroupe aussi d'autres chercheurs ainsi que des collaborateurs et partenaires d'organismes gouvernementaux, des gouvernements régionaux et de l'industrie.

Ce projet est financé par le programme de recherche Sentinelle Nord (Fonds d'excellence en recherche Apogée Canada du CRSH, du CRSNG et du IRSC).

Site web


Programmes d’études associés

Doctorat interuniversitaire en sciences de la Terre

Description du programme

Soutien financier disponible*

Financement en lien avec le projet de recherche

21000$ par année pendant 3 années.

Des bourses d'études selon les normes du CRSNG (21 k$CAD/année d'une durée de trois ans pour des études de doctorat) sont disponibles. Des bourses supplémentaires ou des contrats d'assistance d'enseignement peuvent être obtenus selon le mérite des candidats.

Financement en lien avec le programme d'études

Bourses de réussite

Étapes
Prime 
Prime de progression
7 x 500$
Examen doctoral ou séminaire de présentation 750$
Examen doctorat, séminaire ou conférence
1 000$
Publication
750$
Communication
1 000$
Dépôt initial
1 000$*
Total 8 500$

* Un bonus de 500 $ sera ajouté à la prime à la diplomation si le dépôt initial est effectué avant la session qui précède la session maximale d’admissibilité.

Financement en lien avec l'Université Laval

Sources de financement Montant
Bourse d’admission au doctorat de l’Université Laval  2 000$
Bourses de leadership et développement durable 
3 x 10 000$
Bourse de mobilité Stage Hors-Québec  1 000$
Bourse d’études supérieures des organismes subventionnaires     21 000$ à 50 000$
Répertoire électronique des bourses de troisième cycle 500$ à 50 000$

Programme de bourses d’exemption des droits de scolarité supplémentaires pour étudiants étrangers: bourse permettant à un candidat étranger de payer les mêmes droits de scolarité qu’un candidat canadien, ce qui représente une économie globale d’environ 30 000$. À noter que ceux qui bénéficient de ce programme ne recevrons pas la bourse d'admission au doctorat directement. Votre bourse sera intégrée au Programme d'exemption des droits de scolarité majorés afin de vous permettre de payer le tarif québécois.

* Présentation du soutien financier maximal disponible. Certaines conditions s'appliquent. Sujet à changement sans préavis. Pour plus d'information, renseignez-vous auprès des organismes responsables.

Profil recherché

- Géologie
- Génie civil
- Génie géologique

Documents exigés

- Texte sur les intérêts de recherche
- Lettre de motivation
- Curriculum vitæ
- Relevé de notes
Les candidats intéressés doivent soumettre un dossier de candidature complet (un curriculum vitæ, une lettre de motivation et des intérêts de recherche, une liste de publications, les noms de trois répondants et une copie des diplômes de baccalauréat et de maîtrise) à l'adresse précédente. Les dossiers de candidature doivent être soumis le plus tôt possible.

Pour plus d'information

Richard Fortier
Professeur titulaire
Sentinelle Nord
richard.fortier@ggl.ulaval.ca