L'humain dans son environnement

Expliquer le développement de l'humain dans son environnement

 
 
 

Le contexte et les enjeux

 
 
 
 

S’il est un sujet complexe, qui nécessite l’apport de plusieurs disciplines afin de dégager une compréhension plus juste et nuancée de la réalité, c’est celui du développement de l’humain dans son environnement. C’est là toute la question de l’individu vivant dans une société en pleine mutation où les repères traditionnels tels que la famille, la vie au travail et l’éducation sont bousculés. Ces transformations sociales et environnementales accélérées requièrent que des phénomènes nouveaux ou changeants soient étudiés pour trouver des solutions appropriées au monde d’aujourd’hui et de demain. Les travaux des professeurs qui s’intéressent au développement humain de l’enfance à l’âge adulte dans des contextes éducatifs formels ou informels, en considérant l’impact du milieu familial, des conditions sociales et professionnelles ainsi que l’influence des changements démographiques et climatique sur plusieurs éléments structurants de nos sociétés sont alignés dans cette voie. Les travaux portant sur l’innovation pédagogique vont également dans ce sens.

 
 
 

Les axes stratégiques

 
 
  • Mieux comprendre l’individu et soutenir son développement dans une perspective écologique
  • Éclairer les multiples aspects individuels, professionnels et sociaux des parcours de vie
  • Maîtriser la dimension économique du développement
 
 
  • Relever les défis de l’aménagement des milieux de vie dans un contexte démographique et climatique changeant
  • Optimiser les approches éducatives pour façonner l’école de demain
 
 
 

L'expertise à l'Université Laval

 

L’Université Laval compte des équipes de professeurs renommés qui poursuivront leurs études des rapports de l’individu et des groupes d’individus avec la société. Plusieurs s’intéressent aux questions relatives aux droits et libertés, à la responsabilité sociale, aux relations de travail, à l’équité entre classes sociales, entre générations, et entre régions et communautés, à l’accès à la formation tout au long de la vie de même qu’à l’intégration sociale et professionnelle. D’autres abordent des problématiques sociales sensibles comme la violence faite aux femmes, l’intimidation et la maltraitance, ou encore celles touchant l’inadaptation et l’exclusion sociale, la délinquance et la criminalité. De plus, l’Université Laval se démarque par les études de ses professeurs sur les hommes et la masculinité.

Certains professeurs qui font figure de chefs de file aborderont des travaux touchant les dimensions économiques de l’humain dans son environnement. D’autres étudieront le défi démographique et ses impacts énormes sur le plan social et économique dans de très nombreux domaines. D’autres contribueront à relever les défis de l’aménagement des espaces citoyens en tenant compte des contextes culturels, démographiques et environnementaux à l’échelle du territoire, de la ville et du bâtiment, invitant à des transformations aussi bien en milieu urbain que rural, notamment en ce qui concerne les services, et la participation citoyenne.

Les 410 professeurs œuvrant dans 6 facultés viennent témoigner de la vitalité de la recherche se déroulant autour de cet enjeu de société et de la pertinence pour l’Université Laval de continuer à agir comme un moteur de la compréhension du développement de l’humain dans son environnement.

 
 
 

Les travaux de recherche

 

Le Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) concrétise clairement la vision et la stratégie de l’Université Laval en matière de développement de l’humain dans son environnement.

De par sa mission de soutien à l’intégration sociale et ses activités de recherche à l’interface de disciplines aussi variées que l’anthropologie, l’ingénierie, la sociologie, la kinésiologie, la géomatique, la psychologie, l’architecture et la physiothérapie, le Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) représente pleinement ce défi d’intégration de l’humain dans son milieu et son environnement.

Le CIRRIS compte près de 50 professeurs-chercheurs et cliniciens-chercheurs reconnus internationalement pour la grande qualité de leurs travaux. Regroupés en 15 laboratoires de pointe, ces chercheurs contribuent au développement et à la diffusion des connaissances dans le domaine de l’adaptation/réadaptation en poursuivant des activités de recherche sur les déterminants personnels (déficiences et incapacités) et environnementaux (obstacles et facilitateurs) qui influencent la participation sociale. Les activités du CIRRIS s’articulent autour d’une approche de hiérarchisation des connaissances, allant de la compréhension de mécanismes et de besoins propres aux problématiques d’adaptation/réadaptation vers le développement et la validation d’outils de mesure et d’intervention et de technologies appliquées. Enfin, ce cycle d’innovation ne saurait être complet sans l’évaluation sur le terrain des pratiques, programmes et politiques visant l’intégration des enfants, adolescents et adultes dans leur milieu.

De par la complexité des problématiques à résoudre, la transdisciplinarité est chose courante au CIRRIS. En vue d’apporter des solutions concrètes à des problématiques complexes, l’ingénierie de réadaptation réunit des chercheurs issus de diverses disciplines afin d’envisager les solutions d’aide technologique d’aujourd’hui et de demain. Ces travaux d’avant-garde, alliant notamment la robotique et la neurophysiologie, permettent de concevoir les prochaines générations de prothèses, de membres robotisés et d’exosquelettes fonctionnels. Enfin, cette transdisciplinarité à la frontière des connaissances et des technologies modernes sert de moteur au développement de partenariats avec l’entreprise privée.

Soucieux que les nouvelles connaissances traversent le fossé existant parfois entre la recherche et le monde clinique, le CIRRIS reconnaît pleinement qu’une solution efficace à une problématique de réadaptation ou d’intégration sociale et professionnelle se doit non seulement d’être basée sur des données probantes et sur les meilleures pratiques, mais aussi de pouvoir être appliquée dans le milieu clinique ou communautaire. En ce sens, le CIRRIS a su bâtir des liens solides avec le milieu clinique et les différents partenaires communautaires afin de favoriser la diffusion des connaissances et de l’expertise de ses membres. 

 
 
 
Les objectifs
  • Augmenter le nombre d’étudiants aux cycles supérieurs

  • Consolider des masses critiques de professeurs

  • Accroître la notoriété de l’Université (en lien avec Horizon 2017)

  • Développer les partenariats (en lien avec Horizon 2017)

 
 
 

Les chaires de recherche en partenariat

 
www.ulaval.ca
 
 
Carte Photo du pavillon

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone:418 656-21311 877 785-2825

Des questions?

Suivez-nous!