Innovation en photonique

Chaire d'excellence en recherche du Canada

 
 
 
 
 

Contexte

 
 
 
 
 

L’homme connaît le verre depuis l’Antiquité. Du télescope de Galilée au prisme de Newton, le verre et ses composants ont joué au fil des siècles un rôle primordial dans les plus importantes découvertes scientifiques et technologiques. Au milieu des années 1960, Charles Kao – qui remportera en 2009 le prix Nobel de physique pour sa recherche sur la transmission de la lumière – a prédit avec justesse que la fibre optique remplacerait un jour le câble de cuivre comme canal de communication à haut débit.

L’arrivée de Younès Messaddeq au poste de titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada (CERC) sur l’innovation en photonique dans le domaine de l’information et des communications favorisera le développement de la recherche sur de nouveaux types de verre et de fibre optique, qui permettront au pays de consolider sa position parmi les leaders mondiaux de la technologie optique et photonique. Grâce aux progrès dans le domaine des fibres optiques, on a vu s’améliorer de façon appréciable les communications, la collecte et la conservation de l’information ainsi que la conception et le rendement des instruments médicaux. Chose certaine, les innovations à venir en ce qui concerne ces fibres de verre ou de plastique très minces et souples permettront d’améliorer et d’accélérer le transfert de l’information, d’augmenter la précision des instruments médicaux servant aux diagnostics, aux chirurgies et à l’imagerie de pointe à invasion minimale, ainsi que d’accroître la sensibilité et l’exactitude des technologies de télédétection dans diverses conditions environnementales.

 
 
 

Mission

Doter le Canada d’une expertise unique et de classe mondiale en synthèse des matériaux vitreux et en fibres optiques spéciales pour soutenir le développement de dispositifs photoniques de communication.

 
 
 
 

Titulaire

 
 
 
 

Younès Messaddeq est un des chercheurs les plus accomplis dans le domaine des matériaux destinés à l’optique et à la photonique. Il compte à son actif de nombreux articles, publiés dans des revues de premier plan sur la scène internationale, qui détaillent sa recherche novatrice sur les nouveaux matériaux de verre dans des publications telles que Journal of Chemical Physics, Journal of Material Chemistry, Journal of Non Crystalline Solids et Applied Physics Letters.

En plus de sa recherche universitaire, M. Messaddeq a pris part à plusieurs initiatives de recherche et de développement industriels auprès de prestigieuses entreprises telles que Ericsson en Suède, Verrillon aux États-Unis et Saint-Gobain en France. Il participe aussi à plusieurs programmes coopératifs, de concert avec des groupes de recherche internationaux en France, en Allemagne et aux États-Unis. Avant d’être nommé titulaire de la CERC sur l’innovation en photonique dans le domaine de l’information et des communications, M. Messaddeq a dirigé le programme de recherche de l’Institut de chimie de l’Universidade Estadual Paulista, au Brésil.

M. Messaddeq est titulaire d’un doctorat en chimie et d’un baccalauréat en chimie de l’état solide de l’Université de Rennes 1, en France. Il a été professeur invité à l’Institut de physique de São Carlos, au Brésil, à l’Université de Bourgogne, en France, et à l’Université de Münster, en Allemagne. Il a aussi agi à titre de chercheur et chargé de cours invité au National Institute for Research in Inorganic Materials, à Tsukuba, au Japon. Les principaux champs de recherche de Younès Messaddeq comprennent l’étude de nouveaux matériaux de verre aux propriétés particulières pour la mise au point de fibres microstructurées, de lasers à fibre et de dispositifs optiques. Il travaille aussi sur des matériaux de pointe faits à partir de cellulose bactérienne pour des applications médicales et sur des matériaux optiques souples telles les diodes électroluminescentes organiques.

 
 
 

Objectifs

  • Effectuer de la recherche de pointe en collaboration avec les partenaires industriels de manière à former des spécialistes dans le domaine des matériaux vitreux et à établir une plateforme pour le développement et la commercialisation de fibres optiques spéciales.
  • Développer de nouveaux matériaux vitreux pour la fabrication d’une nouvelle génération de fibres optiques.
  • Améliorer le rendement des verres existants et des fibres et autres dispositifs optiques qui en sont dérivés par la mise au point de nouvelles méthodes de synthèse.
  • Mettre sur pied le premier institut de recherche et de formation sur les matériaux vitreux au Canada.
 
 
 

Retombées

L’étude de nouveaux matériaux de verre et de vitrocéramique aux propriétés particulières sera essentielle à la mise au point de dispositifs optiques novateurs. La masse critique d’expertise en optique-photonique à l’Université Laval et son infrastructure de recherche de pointe soutiendront le développement rapide et fructueux du programme de recherche de M. Messaddeq. Son travail mènera à des applications immédiates pour l’industrie, en particulier dans les domaines biomédical, de la sécurité et de la défense, sans oublier l’environnement et la communication optique.

Entre autres activités, M. Messaddeq et son équipe se grefferont à des projets déjà en cours et qui portent sur la conception de nouveaux lasers à fibre qui serviront en dentisterie ainsi qu’en traitement esthétique. Ils joueront aussi un rôle crucial pour faire progresser le travail sur des capteurs à fibre spéciale faite de matériaux infrarouges – domaine d’un intérêt considérable pour le secteur de l’environnement et celui de l’industrie pétrolière. Leurs travaux mèneront également à la création d’une nouvelle technologie qui permettra de mesurer des nutriments dans le sol, ce qui constituera un précieux atout pour l’industrie agricole.

L’arrivée de M. Messaddeq apportera une contribution durable qui servira aux futures générations de chercheurs et favorisera la création du premier institut de recherche et de formation sur les matériaux de verre au Canada. Dans un avenir rapproché, les visioconférences holographiques, la chirurgie à distance et les systèmes de surveillance omniprésents feront partie de notre quotidien générant une quantité astronomique de données qui devront être transmises, stockées et traitées à des débits inimaginables. Les tendances actuelles démontrent que l’électronique commence à s’essouffler. L’optique-photonique sera la seule technologie capable de soutenir cette révolution des domaines de la communication et de l’information. En raison du rôle que joue l’Université Laval en optique-photonique depuis plus de 5 décennies et des investissements récents dans des infrastructures évaluées à plus de 50 millions de dollars, l’établissement est en mesure de relever des défis bien définis en accueillant en ses murs la CERC consacrée à la conception et au développement de composants photoniques innovateurs.

 
 
 

Partenaires

 
 
 
 

Vice-rectorat à la recherche et à la création
Pavillon des Sciences de l'éducation
2320, rue des Bibliothèques
Bureau 1434
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
CANADA

 
 

VRRC
418 656-2599
vrr@vrr.ulaval.ca


Titulaire
Younès Messaddeq

www.ulaval.ca
 
 
Carte Photo du pavillon

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone:418 656-21311 877 785-2825

Des questions?

Suivez-nous!