Avis de concours interne 2017 - Chaires de recherche du Canada

Diffusion de l'avis: 2 février 2017

 
Objectifs et caractéristiques du Programme
Actif
 

En 2000, le gouvernement du Canada a créé le programme permanent des Chaires de recherche du Canada (CRC) dans le but d’établir 2 000 chaires dans les universités canadiennes. Ce programme se situe au cœur d’une stratégie nationale visant à faire du Canada l’un des meilleurs pays en matière de recherche et de développement. Il vise à attirer des chercheurs parmi les plus accomplis et prometteurs.

Le programme est géré par le Secrétariat des programmes interorganismes à l’intention des établissements (SPIIE) et l’investissement annuel est de 300 M$. Le processus d’attribution réalisé en 2010 s’est conclu de la manière suivante: environ 45% des chaires sont financés par le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie (CRSNG), environ 35% le sont par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et environ 20% le sont par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).

Il existe 2 types de chaires:

  • Les chaires de niveau 2 dites «junior» détenues par des nouveaux chercheurs exceptionnels reconnus par leurs pairs comme étant susceptibles de devenir des chefs de file dans leur domaine; ces chaires sont renouvelables 1 fois et l’université reçoit 0,1 M$ par année; les chaires de niveau 2 ont pour but d’offrir aux chercheurs émergents le soutien qui donnera le coup d’envoi à leur carrière.
  • Les chaires de niveau 1 dites «senior» détenues par des chercheurs exceptionnels reconnus par leurs pairs comme des chefs de file mondiaux dans leur domaine; ces chaires sont renouvelables tous les 7 ans tant que leur détenteur demeure en poste et l’université reçoit 0,2 M$ par année; les chaires de niveau 1 ont pour but d’offrir aux chercheurs établis un soutien pour hisser ou maintenir leur carrière à un niveau international.

L’attribution des chaires par le SPIIE est un processus dynamique qui reflète les réussites en recherche d’un établissement. Le processus d’attribution est mis en marche tous les 2 ans et se fonde sur le montant de financement de la recherche accordé aux chercheurs par les 3 organismes subventionnaires fédéraux au cours des 3 dernières années. L’Université Laval détient présentement 81 chaires.

 
Principes du concours interne
 

Les CRC de niveau 2 libérées à l’échéance d’un second mandat, soit au terme de 10 années d’existence, retournent dans le portefeuille de l’Université géré par le vice-rectorat à la recherche, à la création et à l'innovation (VRRCI). Ces chaires deviennent alors disponibles pour l’ensemble des facultés en tenant compte des domaines de recherche admissibles dans chaque organisme subventionnaire. Les facultés sont donc invitées à proposer des chaires répondant à la fois aux priorités identifiées dans le Plan de développement de la recherche 2015-2020 de l’Université et dans leur propre plan de développement. Ces propositions sont évaluées dans le cadre d’un concours interne par un comité multidisciplinaire en fonction de critères d’évaluation correspondant aux orientations institutionnelles et aux objectifs du programme des Chaires de recherche du Canada.

Concours interne 2017

Le VRRCI lance le concours interne destiné aux CRC de niveaux 1 et 2 dont le second mandat se termine avant le mois de mars 2019. Compte tenu du fait que le VRRCI tient un seul concours interne par année, cette limite a été déterminée de manière à éviter toute interruption de financement des chaires. Elle permet aussi aux facultés de disposer, dans certains cas, du temps nécessaire pour recruter les candidats répondants au profil souhaité.

Les dossiers retenus dans le cadre du concours interne pourront être présentés aux 2 concours nationaux annuels tenus par le SPIIE dont les dates de tombée sont le 23 octobre 2017 ou autour du 25 avril 2018. Les résultats de ces concours seront connus respectivement aux mois d’avril 2018 et au mois d’octobre 2018.

Les dates de dépôt des demandes sont les suivantes:

Pour les chaires de niveau 2 libres: 29 mai 2017

 

Nombre de chaires en évaluation pour le concours 2017

CRSNGCRSHIRSC
SeniorJuniorSeniorJuniorSeniorJunior

Volet 2 (CRC libres): 29 mai 2017

1
 
Qui peut soumettre une candidature?
 

Les dossiers de candidature sont soumis par le doyen de la faculté concernée. Une faculté peut soumettre un nombre de dossiers déterminé en fonction de sa performance en recherche dans le domaine visé par la chaire.

Provenance des candidats

Les facultés peuvent déposer des dossiers provenant tant de professeurs de l’Université que de candidats étrangers. Un candidat étranger, qu’il soit de nationalité étrangère ou canadienne, est défini comme étant soit:

  • un chercheur étranger employé à temps plein par l’Université Laval depuis moins d’un an, soit,
  • un chercheur étranger travaillant à l’extérieur du Canada au moment de sa mise en candidature. Dans cette éventualité, prière de communiquer avec le Bureau des Chaires et des entités structurantes pour obtenir plus d’information puisque des considérations spéciales s’appliquent.

Énoncé en matière d’équité

Conformément à ses propres politiques de recrutement ainsi qu’aux exigences du programme des Chaires de recherche du Canada, l’Université Laval s’engage à favoriser l’excellence de la recherche et de la formation en recherche ainsi qu’à garantir l’égalité des chances à tous les candidats et candidates qualifiés. L’Université Laval appuie le principe stipulant que l’excellence et l’équité sont compatibles et complémentaires et reconnaît que de bonnes pratiques en matière d’équité permettent d’assurer l’accès au plus grand bassin de candidats et candidates compétents possibles sans compromettre l’essence du processus de sélection du programme.

Valorisant la diversité, l’Université Laval invite ainsi toutes les personnes qualifiées à présenter leur candidature auprès de leur faculté, en particulier les femmes, les membres de minorités visibles et ethniques, les autochtones et les personnes handicapées. Enfin, l’Université s’attend à ce que le processus de recrutement et de mise en candidature instauré au sein de chaque faculté respecte les standards en matière d’équité, cela implique notamment de prioriser, à compétence égale, un membre de l'un de ces groupes.

 

État de la situation à l’Université Laval tel que calculé par le SPIIE

Groupes visésNombre de chaires ULCibleÉcart (nombre de chaires)
Femmes15238
Minorités visibles-1111
Personnes handicapées-33
Autochtones-1-

- : nombre inférieur à 5

M. Jean-Philippe Marquis, conseiller en développement de la recherche au VRRCI est disponible afin de vous accompagner dans cette démarche, le cas échéant.

 

Diplôme du candidat

Pour une CRC de niveau 2, le candidat doit avoir obtenu son diplôme le plus avancé (Ph.D. ou l’équivalent) depuis moins de 10 ans au moment de la mise en candidature initiale.

Les candidats et candidates qui ont obtenu leur diplôme le plus avancé plus de 10 ans auparavant (et dont la carrière a été interrompue en raison, entre autres, d’un congé de maternité ou d’un congé parental, d’un congé de maladie prolongé ou d’une formation clinique) peuvent faire examiner leur admissibilité à une chaire de niveau 2 au moyen du processus de justification des chaires de niveau 2 du programme. Communiquez avec M. Jean-Philippe Marquis pour obtenir plus d’information.

Consultez le site Internet des Chaires de recherche du Canada pour en savoir plus sur les critères d’admissibilité des candidats.

Grade professoral des candidats

Les candidats à une chaire de niveau 2 doivent détenir un statut de professeur adjoint ou de professeur agrégé ou alors posséder les qualifications nécessaires pour occuper un poste à ce niveau.

Excellence du candidat

Dans tous les cas, les candidats doivent démontrer un apport différentiel important comparativement à des chercheurs œuvrant dans le même domaine au Canada (niveau 2) ou à l’international (niveau 1). Cet apport différentiel se définit, entre autres, par:

  • un dossier de publication supérieur à la moyenne du groupe de référence, et ce, en fonction du nombre et de l’impact des revues savantes dans lesquelles les articles sont publiés
  • la supervision d’un nombre plus important d’étudiants aux cycles supérieurs que leurs collègues, compte tenu du dégagement de tâche dont ils bénéficient
  • un financement supérieur à la moyenne du groupe de référence; les titulaires sont en mesure d’obtenir un financement opérationnel sur une base continue en provenance des organismes subventionnaires fédéraux (CRSH, CRSNG, IRSC pour les candidatures canadiennes)
  • la présence de collaborations (publications, financement de recherche, activités de transfert de connaissances) à l’échelle internationale. Les titulaires de chaires de niveau 2 doivent avoir démontré leur capacité à s’affirmer à l’échelle internationale
  • un nombre d’activités de transfert des connaissances supérieur à la moyenne du groupe de référence. La réalisation d’activités diversifiées, telles que la présence à des colloques scientifiques, des entrevues à la radio, la diffusion de leurs résultats de recherche tant dans les journaux scientifiques que dans les grands quotidiens, le maintien d’un site Internet, etc.
  • le leadership se traduisant par le fait que le candidat est l’un des principaux artisans de l’essor et du transfert des connaissances dans son domaine d’expertise et qu’il contribue aux plateformes de recherche multidisciplinaire porte-étendards de l’Université

En somme, le contraste devrait être apparent entre le rendement d’un collègue du groupe de référence et celui du candidat à la chaire.

 
Évaluation des candidatures
 

Processus d'évaluation

Le VRRCI tient un concours interne par année pour la sélection des dossiers acheminés aux 2 concours fédéraux annuels du mois d’avril et du mois d’octobre.

Un dossier peut être soumis sans qu’un titulaire soit associé à la chaire. C’est un profil qui est alors présenté. Il est important de noter toutefois qu’à l’étape de la soumission du dossier au concours national un titulaire doit être identifié.

Un comité d’évaluation multidisciplinaire analyse les dossiers soumis et recommande l’attribution des chaires. Dans certains cas, le comité peut juger que les dossiers ne répondent pas aux critères d’excellence du concours et recommander de ne pas attribuer une chaire. Celle-ci est alors remise en disponibilité pour le concours suivant.

Pour chaque volet, le comité produit un rapport dont les recommandations sont soumises à la vice-rectrice à la recherche, à la création et à l'innovation, qui décide des dossiers qui seront acheminés au SPIIE.

Annonce des résultats

Le VRRCI annonce les résultats aux dates suivantes:

  • pour la 2e étape: dans la semaine du 10 juillet 2017

Comité d’évaluation

Un comité d’évaluation multidisciplinaire composé d’environ 9 membres évalue les dossiers présentés en fonction des critères et des sous-critères d’évaluation identifiés dans la présente page. Au besoin, la composition du comité est ajustée en fonction des domaines dans lesquels s’inscrivent les dossiers en évaluation. Le comité type est formé de:

  • 2 professeurs-chercheurs dans le secteur des sciences naturelles et du génie
  • 2 professeurs-chercheurs dans le secteur des sciences humaines et sociales
  • 2 professeurs-chercheurs dans le secteur des sciences de la santé
  • la présidente du Comité des prix et distinctions de l’Université Laval
  • une présidente possédant une expérience en recherche
  • un observateur du VRRCI: la directrice du Bureau des chaires et des entités structurantes
  • un secrétaire de comité: le conseiller en développement de la recherche, responsable du programme

Les représentants du vice-rectorat veillent à ce que tous les intervenants respectent les critères et les procédures d’évaluation énoncés dans le présent document et à ce que les délibérations se déroulent dans le respect des règles d’éthique généralement reconnus en matière d’évaluation par les pairs.

Le contenu des délibérations est strictement confidentiel. Une fiche résumant les commentaires du comité sur chacun des dossiers est transmise au doyen et au vice-doyen à la recherche concerné, ainsi qu’au candidat, le cas échéant.

Critères d’évaluation

Le programme des Chaires de recherche du Canada est fondé sur un engagement indéfectible à l’égard de l’excellence en recherche et en formation.

Les dossiers sont évalués en fonction des critères et des sous-critères suivants:

La qualité du candidat (le cas échéant) et du programme de recherche:

  • Gain ou maintien de la reconnaissance internationale dans le domaine proposé au cours des 5 à 10 prochaines années:
    • qualité, originalité et caractère novateur du programme de recherche
    • impact des résultats de recherche dans le domaine et sur la scène internationale, le cas échéant
    • capacité d’attraction vis-à-vis d’excellents stagiaires, d’étudiants et de futurs chercheurs
    • liens avec les priorités institutionnelles et facultaires
  • L’effet structurant:
    • développement d’un milieu de recherche et de formation stimulant au sein du laboratoire du candidat, mais surtout pour l’Université
    • effet de levier pour la faculté, le département, le centre de recherche (s’il y a lieu), et pour l’Université tant à l’échelle nationale que sur la scène internationale
    • augmentation de la capacité de recherche dans le domaine, renforcement d’un pôle d’excellence à l’Université ou stimulation d’un domaine en émergence
  • Les retombées:
    • qualité et types de retombées attendues pour le candidat, le domaine de recherche et l’Université
    • existence d’utilisateurs finaux et liens établis ou prévus avec ceux-ci. Il faut présenter un plan crédible présentant les principales étapes afin de collaborer avec les utilisateurs finaux pour permettre le transfert des connaissances.
    • diffusion des résultats de recherche à tous les niveaux
 
Dossier de candidature
 

Le dossier de candidature comprend:

  • Une lettre d’appui du doyen de la faculté. La lettre d’appui décrit aussi, le cas échéant, le processus de sélection du candidat et l’échéancier proposé pour doter la chaire. Cette lettre doit:
    • présenter l’apport structurant de la chaire pour la faculté et pour l’Université
    • démontrer que le titulaire de la chaire, proposé ou pressenti, est un chercheur exceptionnel reconnu sur le plan international (ou en voie de le devenir pour une chaire niveau 2) et que ses résultats de recherche ont un impact majeur dans le domaine
    • faire le lien entre la recherche proposée et les priorités stratégiques de la faculté
    • démontrer comment la chaire représente une valeur ajoutée pour la faculté et le domaine de recherche concerné
    • décrire le cas échéant, le processus de sélection du candidat et l’échéancier proposé pour doter la chaire
    • dans le cas d’une chaire de niveau 2, la lettre doit confirmer que le poste qui y est associé mène à la titularisation
  • Cette lettre doit être un complément à l’information qui est présentée dans la mise en candidature et doit mettre l’accent sur les éléments importants pour la faculté (priorités, plan stratégique) qui ne sont pas couverts dans le dossier. Cette lettre ne devrait pas reprendre textuellement les éléments qui sont déjà présentés dans le dossier de candidature.
  • Un curriculum vitae à jour du titulaire ou du candidat pressenti ou encore le profil de la candidature recherchée. Pour les candidats déjà identifiés, utilisez le CCV ou un CV des conseils fédéraux (CRSH, CRSNG ou IRSC) auquel un document tel qu’exigé par les CRC est ajouté (voir la composition du texte à joindre tel que décrit aux pages 4-6 du formulaire CV des CRC). De plus, le candidat ou la candidate doit déclarer s’il appartient à l’un des groupes visés tels que présentés sur le formulaire CV des CRC à la page 7, encadré du bas. Cette déclaration est importante, car elle permet de mieux renseigner le comité de sélection qui devra prioriser, à compétence égale, un membre de l'un de ces groupes.
  • Consulter la version PDF du formulaire CV des CRC
  • Un résumé du programme de recherche incluant l’objectif général, les axes de recherches et tout autre renseignement pertinent (3 pages)
  • Un texte sur l’effet structurant pour l’Université (donc pour le chercheur, le domaine de recherche à l’Université, la faculté et l’institution en général) et les retombées réelles et potentielles. Ce texte doit présenter la vision du candidat pour sa chaire de recherche: comment la chaire permettra de structurer un domaine en émergence ou renforcer un domaine déjà très structuré, selon le cas; comment la chaire permettra de hisser le domaine de recherche à un niveau supérieur; comment la chaire étendra sa reconnaissance et permettra une diffusion de la recherche supérieure à une programmation traditionnelle ou quels seront les moyens mis de l’avant pour propulser l’Université Laval comme leader dans le domaine de la chaire. Ces exemples sont des suggestions, mais l’essentiel de cette partie doit servir à présenter la vision du candidat pour sa chaire et les retombées possibles pour l’institution (3 pages).
 
Pour plus d'information
Actif
 

Jean-Philippe Marquis
Conseiller en développement de la recherche
418 656-2131, poste 8878
jean-philippe.marquis@vrr.ulaval.ca

www.ulaval.ca