Avis de concours interne 2019 - Chaires de recherche du Canada CRSH niveau 2

Diffusion de l'avis: 1er novembre 2018

Le vice-rectorat à la recherche, à la création et à l’innovation (VRRCI) de l’Université Laval lance un concours interne destiné à pourvoir une Chaire de recherche du Canada (CRC) de niveau 2 dans le secteur des sciences humaines, sociales, arts et lettres (CRSH). Ce concours pourrait servir à combler plus de chaires advenant que de nouvelles chaires de même niveau se libèrent dans le même secteur.

Consulter l'avis complet (PDF)

 
Programme des CRC
 

Le programme des Chaires de recherche du Canada (CRC) vise à attirer et retenir au Canada des chercheurs parmi les plus accomplis et prometteurs. L’attribution des 2000 chaires de recherche du Canada aux universités canadiennes par le Secrétariat des programmes interorganismes à l’intention des établissements (SPIIE) est déterminée tous les 2 ou 3 ans en fonction du financement de la recherche accordé à chacun des 3 organismes subventionnaires fédéraux aux professeures et professeurs d’un établissement. Chaque université dispose d’une allocation de CRC qu’il peut utiliser en fonction de certaines règles. La décision de nommer une personne au titre de titulaire de CRC est un privilège accordé par l’Université.

Les chaires de niveau 2 dites « junior » sont destinées à des chercheurs émergents exceptionnels. Ces chaires, d’une valeur de 100 000$ par année, sont d’une durée de 5 ans et renouvelables une fois. 

Pour plus de précisions, veuillez consulter le site Web du Programme des CRC.

 
Engagement de l'Université envers l'équité, la diversité et l'inclusion
 

Conformément à ses propres politiques de recrutement, notamment au Programme d’accès à l’égalité en emploi adopté en 2008, l’Université Laval s’engage à favoriser l’excellence de la recherche et de la formation en recherche ainsi qu’à garantir l’égalité des chances à toutes les candidates et tous les candidats. L’Université Laval appuie le principe énonçant que l’excellence et l’équité sont compatibles et complémentaires et reconnaît que de bonnes pratiques en matière d’équité permettent d’assurer l’accès au plus grand bassin de personnes compétentes possible.

L’Université Laval a publié en décembre 2017 son Plan d'action en matière d'équité, de diversité et d'inclusion en vue d’accroître la représentativité des femmes, des personnes handicapées et de celles appartenant à une minorité visible aux postes de titulaires de CRC au sein de notre institution.

Afin de respecter ces engagements, seules les personnes s’étant identifiées comme membre d’au moins un des trois groupes sous-représentés seront sélectionnées au terme du présent concours interne.

Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter la page web dédiée à l’équité, à la diversité et à l’inclusion ainsi que le plan d’action.

 
Fonctionnement du concours interne
 

Les dossiers de candidature sont soumis par le doyen de la faculté concernée. Une faculté peut soumettre un nombre limité de dossiers. Le tableau (à l’annexe 1 du document PDF) présente le nombre de dossiers que chacune des facultés peut soumettre dans le cadre du présent concours.

  • Dépôt des dossiers complets au VRRCI: 1er février 2019 (aucun retard accepté)
  • Annonce des résultats par le VRRCI: février 2019
  • Date de dépôt au SPIIE (fédéral): 24 avril 2019 ou plus tôt si possible

Admissibilité

Les facultés peuvent déposer des dossiers provenant de professeures ou de professeurs déjà en poste à l’Université Laval (maintien en poste) ou de candidates ou candidats provenant de l’externe (recrutement).

Les candidates et candidats à une chaire de niveau 2 doivent détenir un statut de professeur adjoint ou de professeur agrégé ou alors posséder les qualifications nécessaires pour occuper un poste à ce niveau. De plus, les candidates et candidats doivent être des chercheurs qui ont été actifs dans leur domaine depuis moins de 10 ans au moment de la mise en candidature.

Les candidates et candidats qui ont obtenu leur diplôme le plus avancé plus de 10 ans auparavant (et dont la carrière a été interrompue en raison, entre autres, d’un congé de maternité ou d’un congé parental, d’un congé de maladie prolongé ou d’une formation clinique) peuvent faire examiner leur admissibilité à une chaire de niveau 2 au moyen du processus de justification des chaires de niveau 2 du programme. Communiquer avec M. Jean-Philippe Marquis pour obtenir plus d’information.

L’Université Laval reconnaît que les interruptions de carrière (p.e. congé de maternité ou parental, congé de maladie prolongé ou formation clinique) ainsi qu’un handicap peuvent avoir un effet sur la productivité et les réalisations en recherche. Les candidates et candidats sont ainsi invités à expliquer, le cas échéant, ces effets afin qu’ils soient pris en compte lors de l’évaluation de leur candidature. De plus, des mesures d’adaptation peuvent être offertes aux personnes handicapées en fonction de leurs besoins dans le cadre de ce concours, notamment en matière d’accessibilité. Si vous avez besoin d’une mesure d’adaptation, nous vous invitons à communiquer avec l’agente d’équité aux coordonnées indiquées au bas du présent affichage.

Excellence

Le Programme des chaires de recherche du Canada est fondé sur un engagement indéfectible à l’égard de l’excellence en recherche et en formation. Les candidates et candidats doivent démontrer un apport différentiel important comparativement à des chercheures ou chercheurs œuvrant dans le même domaine au Canada (niveau 2) ou à l’international (niveau 1). Cet apport différentiel se définit, entre autres, par :

  • un dossier de publication supérieur à la moyenne du groupe de référence
  • la supervision d’étudiantes et d’étudiants aux cycles supérieurs. La diversité et l’inclusion des étudiantes, étudiants et du personnel de recherche seront valorisées
  • un financement supérieur à la moyenne du groupe de référence
  • la présence de collaborations (publications, financement de recherche, activités de transfert de connaissances) à l’échelle internationale
  • un nombre d’activités de transfert des connaissances supérieur à la moyenne du groupe de référence: par exemple la réalisation d’activités diversifiées, telles que la présence à des colloques scientifiques, des entrevues à la radio, la diffusion de leurs résultats de recherche tant dans les journaux scientifiques que dans les grands quotidiens, le transfert vers des communautés de pratique, etc.
  • le leadership se traduisant par le fait que la personne candidate est l’un des principaux artisans de l’essor et du transfert des connaissances dans son domaine d’expertise et qu’elle contribue aux plateformes de recherche multidisciplinaire porte-étendards de l’Université.
 
Évaluation des candidatures
 

Un comité d’évaluation par les pairs évalue l’excellence des candidatures et produit un rapport dont les recommandations sont soumises à la vice-rectrice à la recherche, à la création et à l’innovation qui décide des dossiers qui seront acheminés au SPIIE, à la lumière des priorités stratégiques et institutionnelles, incluant les engagements à l’égard de la diversité et de l’inclusion.

En plus d’être diversifié, le comité d’évaluation est composé de chercheurs reconnus, de l’agente d’équité, de la directrice du Bureau des chaires et des entités structurantes et du conseiller responsable du programme des CRC qui agit à titre de secrétaire. Tous les membres du comité reçoivent des instructions claires quant à leur rôle et leur mandat ainsi qu’à la définition attendue de l’excellence et à l’impact des interruptions de carrière dans l’évaluation des candidatures. Les membres doivent également suivre une formation sur les préjugés inconscients et l’évaluation par les pairs.

Critères d’évaluation

Les dossiers sont évalués en fonction des critères et des sous-critères suivants (voir la grille d’évaluation à l’annexe 2 du document PDF).

  • Qualité du candidat
  • Qualité du programme de recherche
  • Effet structurant
  • Engagement du milieu
 
Dossier de candidature
 

Le dossier de candidature doit comprendre les éléments suivants.

Lettre d'appui du doyen de la faculté

Cette lettre doit:

  • Démontrer que le candidat est un excellent chercheur émergent de calibre mondial qui a fait preuve d'une créativité particulière en recherche et qui a le potentiel de se tailler une réputation internationale dans son domaine au cours des 5 à 10 prochaines années (chaire de niveau 2).
  • Présenter l’apport structurant et la valeur ajoutée de la chaire pour la faculté et pour l’Université en lien notamment avec les priorités stratégiques facultaires et universitaires.
  • Décrire clairement les engagements (financiers ou d’autres natures) et l’appui de la faculté et du département.
  • Confirmer, pour les candidats qui ne détiennent pas un poste régulier à l’UL, que l’unité de rattachement accepte d’intégrer la candidate ou le candidat dans un poste régulier.
  • Être accompagnée du rapport écrit du comité de sélection facultaire, signé par tous les membres du comité, et indiquant comment les exigences relatives au recrutement et à la mise en candidature de titulaires du Programme des Chaires de recherche du Canada ont été remplies.
  • Être accompagnée du formulaire Attestation de l’établissement – Processus de recrutement et de mise en candidature signé par le doyen ou un vice-doyen.

La lettre du doyen doit être un complément à l’information contenue dans la lettre d’appui du directeur du regroupement de chercheurs et doit se limiter aux éléments énoncés précédemment.

Lettre d'appui du directeur du regroupement de chercheurs

Le dossier doit comprendre une lettre d’appui du directeur du regroupement de chercheurs [de l’unité de recherche] dans lequel sera intégré la candidate ou le candidat (directeur du centre/institut affilié, directeur d’axe, d’institut UL, de centre de recherche reconnu UL, ou de département).

Cette lettre doit :

  • Présenter comment la proposition de chaire sera intégrée dans la programmation scientifique du ou des regroupements de chercheurs déjà en place.
  • Présenter l’apport structurant et la valeur ajoutée de la chaire pour le regroupement de chercheurs. Reflétant la vision du candidat pour sa chaire de recherche, cette section de la lettre doit présenter comment la chaire permettra de structurer un domaine en émergence ou de renforcer un domaine déjà structuré, selon le cas; comment la chaire servira de levier pour hisser le domaine de recherche à un niveau supérieur; comment la chaire permettra une diffusion exceptionnelle de la recherche ou quels seront les moyens mis de l’avant pour propulser l’Université Laval comme leader dans le domaine de la chaire.
  • Décrire clairement les engagements (financiers ou d’autres natures) du regroupement auquel la candidate ou le candidat sera rattaché.

Une seule lettre d’appui du regroupement de chercheurs peut être déposée. Pour les regroupements multiples, une lettre conjointe est acceptée et doit être complémentaire à la lettre d’appui du doyen.

Autres éléments

  • Un curriculum vitae. Utilisez le CV des CRC lequel comporte deux sections, soit :
    • Le formulaire de CV des CRC disponible dans le Portail des CRC 
    • L’annexe du CV tel qu’exigée aux pages 4 à 7 du formulaire de CV
  • Le formulaire d’auto-identification de l’UL (voir annexe 3 du document PDF). Les renseignements fournis sont traités en toute confidentialité.
  • Une description complète ou sommaire du programme de recherche (3 à 6 pages) tel qu’exigé aux sections 2a à 2f du Formulaire de mise en candidature d'une CRC.
 
Pour plus d'information
Actif
 

Fonctionnement du concours interne

Jean-Philippe Marquis
Conseiller en développement de la recherche
418 656-2131, poste 8878
jean-philippe.marquis@vrr.ulaval.ca

Processus de recrutement liés à l’EDI

Élise Cormier
Adjointe à la vice-rectrice aux ressources humaines et agente d’équité
418 656-2131, poste 6468
elise.cormier@vrrh.ulaval.ca

www.ulaval.ca