Aller au contenu principal

Chaire de recherche sur la résistance aux antimicrobiens

Chaires de recherche du Canada

Faculté d'appartenance: Faculté de médecine

Direction:

  • Marc Ouellette
  • Professeur titulaire

Domaine(s):

  • Sciences de la santé et de l’alimentation

Expertises du titulaire

Antibiotiques
Leishmania
Maladies infectieuses et parasitaires
Streptococcus pneumoniae
Résistance aux antimicrobiens

Objectifs

Mieux définir les mécanismes de défense du parasite Leishmania et de la bactérie Streptococcus pneumoniae.

M. Marc Ouellette s'est spécialisé au cours de sa carrière dans l'étude du problème complexe de la résistance aux antimicrobiens et son travail a abouti à certains résultats importants. Sa recherche actuelle a pour objectif d'atteindre une meilleure définition des mécanismes de défense de 2 pathogènes importants, le parasite Leishmania et la bactérie Streptococcus pneumoniae.

Le Leishmania, un parasite protozoaire endémique dans 88 pays, affecte environ 12 millions de personnes, et jusqu'à 2 millions de nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Transmis par les phlébotomes et ensuite par l'animal hôte, le parasite peut causer plusieurs maladies et il a été repéré dans des renards aux États-Unis et en Ontario. Il n'existe aucun vaccin et l'arsenal de traitements par chimiothérapie est limité. Il y a donc un besoin urgent de nouvelles cibles de médicaments. 

La Streptococcus pneumoniae constitue le pathogène bactérien le plus souvent retrouvé dans les voies respiratoires des adultes et des enfants et est souvent la cause de maladies graves et mène à la mort. La bactérie résiste de plus en plus aux médicaments et le développement d'un traitement efficace figure parmi les priorités de l'Organisation mondiale de la Santé.

La recherche de M. Ouellette pourra ouvrir plusieurs nouvelles voies et mener au développement de cibles de traitement et de diagnostics.

Mission

Définir les mécanismes de résistance du parasite Leishmania et de la bactérie Streptococcus pneumoniae.

Retombées 

Développement de nouveaux outils pour diagnostiquer la résistance et de nouvelles cibles pour de nouveaux médicaments.

Chaire de recherche sur la résistance aux antimicrobiens

2705, boulevard Laurier
Québec (Québec) G1V 4G2

418 654-2705