Mon équilibre UL

 
 
 

La cyberdépendance: êtes-vous accro à Internet?

 

Avec l’omniprésence de la technologie, il est possible d’avoir accès en tout temps à Internet: 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Une multitude d’applications et de sites Web s’offrent à nous, tous plus captivants les uns que les autres.

Pour la majorité des gens, l’avènement d’Internet et de ses multiples applications constitue un avantage indéniable qui facilite la vie mais pour certaines personnes qui n’arrivent plus à contrôler le nombre d’heures qu’elles passent devant leur ordinateur ou leur console de jeu, c’est un véritable problème. Ces personnes pourraient être atteintes de cyberdépendance.

On répertorie différents types de cyberdépendances, certains à caractère sexuel, d’autres à des fins de rencontre sociale ou amoureuse. Pour certains internautes, l’addiction se fait avec les jeux en ligne. La cyberdépendance s’est aussi développée simplement à des fins de recherche d’informations.

Quelles sont les conséquences de la cyberdépendance?

La cyberdépendance peut être pathologique et entraîner de graves conséquences au plan physiologique et psychologique.

Les symptômes physiologiques pourraient se traduire à titre d’exemples par des maux de tête, des maux de dos, une sécheresse des yeux, de la négligence au plan de l’hygiène personnelle, le fait de sauter des repas, des troubles de sommeil.

Au plan psychologique, les symptômes peuvent être agréables, tels que le bien-être, le soulagement ou l’euphorie ressentie pendant l’utilisation d’Internet mais ils peuvent être aussi désagréables et même devenir souffrants et obsédants. Les périodes d’utilisation peuvent également être suivies d’émotions désagréables, comme la culpabilité ou la honte.

Bien que l’utilisation d’Internet puisse être satisfaisante sur certains plans, une personne peut également devenir dépressive face au vide que lui apporte son activité.

La cyberdépendance modifie également nos interactions quotidiennes. Le sentiment de manque que ressentent les personnes cyberdépendantes les amènent à prioriser les activités sur l’ordinateur plutôt que de consacrer du temps aux autres activités hors ligne.

En conséquence de leur addiction, elles connaissent également des modifications d’humeurs. La cyberdépendance peut même créer des conflits à l’intérieur du milieu de travail ou familial.

Voici quelques questions pouvant vous aider à évaluer si votre utilisation d’Internet et des nouvelles technologies est problématique.

Et vous, êtes-vous accro à Internet?

  • Passez-vous plus de temps connecté à Internet que vous aimeriez le faire?
  • Avez-vous du mal à limiter le temps que vous passez sur Internet?
  • Est-ce que certains des membres de votre famille ou vos amis se sont déjà plaints de votre utilisation d’Internet?
  • Trouvez-vous difficile de ne pas vous connecter à Internet pendant quelques jours consécutifs?
  • Est-ce que votre rendement au travail ou vos relations interpersonnelles ont déjà souffert en raison du temps passé sur Internet?
  • Existe-t-il des sites particuliers que vous trouvez difficile d’éviter?
  • Avez-vous de la difficulté à contrôler l’impulsion d’acheter des produits ou des services proposés sur Internet?
  • Avez-vous, sans succès, essayé de diminuer le temps que vous passez sur Internet?
  • Déviez-vous beaucoup de vos champs d’action et satisfaction à cause d’Internet?

Si vous avez répondu « Oui » entre 0 et 3 fois à ces questions, vous avez peu de chance de développer une dépendance à Internet. Entre 4-6 « Oui » indique que vous pouvez, ou non, avoir une tendance à devenir dépendant d’Internet. Si votre score est de 5 « Oui » ou plus, vous avez plus de risque de devenir dépendant d’Internet.

Comment se débarrasser de cette dépendance?

Dans certains cas, la prise de conscience de l’existence du problème et un effort soutenu d’autodiscipline s’avéreront suffisants pour régler le problème tandis que dans d’autres situations, un traitement et un suivi psychologique pourraient être nécessaires. En cas de besoin, vous pouvez entrer en communication avec le Programme d’aide au personnel (PAP) de l’Université Laval qui offre des rencontres de consultations gratuites et confidentielles aux membres du personnel.

Source: Centre d’aide aux étudiants

www.ulaval.ca