Salle de presse

 
 
 

Grande réunion scientifique pour comprendre les changements de l’environnement nordique et leurs incidences sur les habitants du nord circumpolaire

20 août 2018

Québec, le 20 août 2018 – Dans le contexte où les changements climatiques et le développement socio-économique dans les régions arctiques et subarctiques s’accélèrent, le programme de recherche Sentinelle Nord de l’Université Laval organise une grande réunion scientifique, qui aura lieu du 27 au 30 août au Château Laurier et au nouveau Manège militaire Voltigeurs de Québec.

Réunissant plus de 350 membres des communautés scientifique et étudiante de Sentinelle Nord, ainsi que des partenaires nationaux et internationaux, cet événement d’envergure permettra d’enrichir les discussions et d’établir de nouvelles collaborations pour améliorer notre compréhension de l'environnement nordique et de son incidence sur l'être humain et sa santé.

Les discussions porteront sur les thèmes suivants :
•    Les systèmes et les réseaux complexes du Nord;
•    L’impact des changements climatiques sur les écosystèmes, les services écosystémiques et les infrastructures nordiques;
•    L’innovation en optique-photonique pour le suivi des milieux extrêmes;
•    L’incidence de la lumière sur les écosystèmes et les sociétés nordiques;
•    Les microbiomes comme sentinelles de l’environnement et de la santé dans le Nord.

Une conférence grand public accessible à tous !
Dans le cadre de la réunion, une conférence grand public intitulée « Lumière sur le Nord : du neurone à l’océan » présentée par Yves De Koninck et Marcel Babin, et animée par la journaliste scientifique Valérie Borde, se tiendra au Manège militaire Voltigeurs de Québec, le lundi 27 août à 19h30. Cette activité s’adresse à toutes et à tous les passionnés de changements climatiques. L’inscription est obligatoire via ce site : https://sentinellenord.ulaval.ca/fr/lumiere

Deux conférenciers invités de renommée internationale
Albert-László Barabási, professeur Robert Gray Dodge en science des réseaux et professeur distingué de physique à la Northeastern University à Boston, est l’un des principaux contributeurs au développement de la science des réseaux et de la physique statistique des systèmes complexes. Il dirige le Center for Complex Network Research de la Northeastern University.   

Dariusz Stramski, professeur d'océanographie à la Scripps Institution of Oceanography de l'University of California à San Diego, a fondé le Ocean Optics Research Lab en 1997. Ses recherches ont permis des avancées significatives dans les domaines de l'optique océanique, de la télédétection optique des océans, et l’application de l’optique à l'océanographie.

En simultané, neuf sessions et huit séances plénières auxquelles participeront de nombreux conférenciers invités, dont :
•    Alan C. Evans, professeur de neurologie et de neurochirurgie, de psychiatrie et de génie biomédical, Université McGill, Montréal, Canada
•    Antonio Manino, océanographe de recherche, Ocean Ecology Laboratory, NASA Goddard Space Flight Center, États-Unis
•    Brant Gibson, professeur de physique, RMIT University, Melbourne, Australie
•    Caroline Hervé, titulaire, Chaire de recherche Sentinelle Nord sur les relations avec les sociétés inuit, Université Laval, Québec, Canada
•    Lise Madsen, directrice de la recherche, Institute of Marine Research, Bergen, Norvège
•    Louis Roy, président, Optel, Québec, Canada
•    Marc Landry, professeur de neuroscience, Université de Bordeaux, Bordeaux, France
•    Michel Allard, professeur, Département de géographie, Université Laval, Québec, Canada
•    Nicole Biebow, directrice, Unité de collaboration internationale, Alfred Wegener Institute, Bremerhaven, Allemagne
•    Normand Voyer, professeur, Département de chimie, Université Laval, Québec, Canada
•    Paul Wassmann, professeur de biologie marine, UiT The Arctic University of Norway, Tromsø, Norvège
•    Pierre Marquet, titulaire, Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la neurophotonique, Université Laval, Québec, Canada
•    Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec

Programmation complète : https://sentinellenord.ulaval.ca/fr/reunion-annuelle-2018/programme

À propos de Sentinelle Nord :
Financée par le Fonds d'excellence en recherche Apogée Canada, Sentinelle Nord permet à l'Université Laval de puiser dans plus d'un demi-siècle d'excellence en recherche nordique et en optique et photonique pour développer de nouvelles technologies et améliorer notre compréhension de l'environnement nordique et de son incidence sur l'être humain et sa santé. Sentinelle Nord met en œuvre un important programme de recherche transdisciplinaire et permet, entre autres, la formation d'une nouvelle génération de chercheurs aptes à résoudre les problématiques complexes du Nord en mutation.

-30-



Renseignements :
Véronique Morin
Responsable des communications
Coordonnatrice - Réunion annuelle
Sentinelle Nord
418 656-2131, poste 8998
veronique.morin@sn.ulaval.ca

Source :
Andrée-Anne Stewart
Relations médias
Direction des communications
Université Laval
418 656-3952
Cell. : 418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca


www.ulaval.ca