Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Description héraldique du blason

 


Armes

«De gueules à la croix d'or chargée de cinq coquilles d'azur
et cantonnée de seize alérions d'argent»

En 1951, l'Université Laval se donne de nouvelles armes qui reproduisent fidèlement les traits distinctifs du blason de Monseigneur de Laval: un écu orné d'une croix chargée de cinq coquilles et cantonné de 16 alérions sans bec ni pattes, symbolisant les ennemis vaincus lors de pèlerinages auxquels avaient pris part les ancêtres de Monseigneur de Laval. On décida toutefois de renverser les couleurs. C'est ainsi que le fond est devenu de «gueules» (rouge), la croix, jaune or, les alérions, gris argent, et les cinq coquilles, azur. Ces armoiries sont donc celles de Monseigneur de Laval, mais aux couleurs inversées, indiquant par là l'affiliation spirituelle qui existe entre le premier évêque de Québec, fondateur du vieux Séminaire de Québec, et l'Université Laval.

Devise
La devise qui apparaît dans les armes de l'Université Laval est:

«Deo favente haud pluribus impar»

Elle est inspirée par celle de Louis XIV, «Nec pluribus impar». Avec modestie, le grand roi pouvait dire qu'il y avait peu de personnes à qui il fut inférieur. L'Université a fait sienne cette devise, se disant qu'après tout, la modestie n'est pas l'apanage des seuls rois...

Drapeau
Le drapeau de l'Université est une bannière aux armes de l'écu.

Hymne
Savoir et beauté
, une oeuvre de Jeanne Landry, professeure émérite de la Faculté de musique, a été retenue lors du Concours pour la création d'un hymne de l'Université Laval, lancé le 2 novembre 1999.

www.ulaval.ca