Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Kenneth McRoberts

 

Politologue et doyen du Collège universitaire Glendon de l'Université York de Toronto

Docteur en sciences politiques honoris causa

Né en Colombie-Britannique, Kenneth McRoberts a obtenu son premier grade universitaire en science politique à l'Université de Californie, à Santa Barbara, avant de poursuivre ses études de maîtrise et de doctorat à l'Université de Chicago. Reconnu comme un pédagogue hors pair, il a consacré l'essentiel de sa carrière à l'Université York, où il a enseigné durant plus de trente ans. En 1999, il a été nommé doyen du Collège universitaire Glendon, fonction qu'il occupe encore aujourd'hui.

Pour rendre justice à l'homme lui-même comme au politologue de renom, il importe d'écouter les hommages qui lui sont rendus, tant par ses pairs que par les nombreux esprits intéressés par la politique canadienne et la place du Québec dans la Fédération. Sur le plan personnel, on loue son esprit nuancé, sa chaleur humaine et son souci de l'autre, qualités sur lesquelles repose une expérience de chercheur et d'écrivain hors du commun.

Outre l'énergie qu'il consacre à l'enseignement, Kenneth McRoberts ne se lasse jamais de coucher sur papier les résultats de ses réflexions et d'en faire profiter les spécialistes d'ici et d'ailleurs. La liste de ses contributions à des revues savantes, à des ouvrages collectifs, à des congrès et colloques prestigieux est éloquente, non seulement quant au nombre de ses publications, mais aussi par la diversité de ses centres d'intérêt.

Parmi les ouvrages qu'il a signés, deux titres ont notamment été traduits en français, lesquels sont d'ailleurs considérés comme des incontournables: Développement et modernisation du Québec, en 1983, et Un pays à refaire. L'échec des politiques constitutionnelles canadiennes, en 1999. Ce ne sont pourtant là que deux illustrations, parmi tant d'autres, des sujets qu'aborde avec maîtrise Kenneth McRoberts.

En effet, on ne saurait ignorer sa profonde connaissance de la politique linguistique, de la politique comparée et, plus généralement, des questions d'ordre constitutionnel.

Apprécié à sa juste mesure par ses collègues, M. McRoberts a dirigé le Centre Robarts en études canadiennes durant trois ans. Tour à tour rédacteur de Canada Watch et président de l'Association canadienne de science politique, il s'est également distingué comme rédacteur en chef de la Revue internationale d'études canadiennes pendant six ans. Ses multiples qualités personnelles et professionnelles, sa rigueur intellectuelle et ses vastes connaissances politiques lui ont aussi valu de nombreux titres universitaires, tant au Canada qu'aux États-Unis.

L'Université Laval est fière de reconnaître la magistrale contribution à la science politique que Kenneth McRoberts a offerte aux Canadiens et, particulièrement, aux Québécois. Ce spécialiste de l'État et des rapports entre le Québec et le Canada a merveilleusement su expliquer et partager sa passion pour les deux cultures appelées à cohabiter. Cet éminent politologue s'est révélé, au fil des ans, un émissaire écouté des deux mondes qu'il connaît si bien. En partageant la richesse de ses enseignements d'un bout à l'autre du Canada, Kenneth McRoberts a joué sans conteste un rôle d'ambassadeur respecté au sein même de son pays.
 

www.ulaval.ca