Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Samuel Franklin Dworkin

 

Psychologue, orthodontiste et clinicien chercheur

Docteur ès sciences honoris causa

Professeur émérite du Département de médecine buccale et du Département de psychiatrie et des sciences behaviorales de l'Université de Washington, monsieur Samuel Franklin Dworkin est un chercheur américain de réputation internationale. À la croisée de la médecine dentaire et de la psychologie, ses travaux ont profondément changé l'approche des douleurs orofaciales chroniques.

Le parcours professionnel de ce scientifique prend un tournant décisif et original lorsqu'il obtient un doctorat en psychologie, alors qu'il est déjà diplômé en orthodontie. Dès sa formation clinique en médecine dentaire, le docteur Dworkin avait constaté des problèmes importants dans la pratique: effets de l'anxiété du patient, lacunes dans la communication entre le patient et le clinicien, savoir insuffisant en ce qui a trait aux nombreuses facettes de la douleur. En 1969, il est nommé professeur à l'Université de New York puis, un an plus tard, à l'Université Columbia. En 1974, l'Université de Washington lui propose le poste de vice-doyen aux affaires académiques à la Faculté de médecine dentaire. À compter de 1981, dans cette même université, il travaille tant à la Faculté de médecine qu'à celle de médecine dentaire.

Par sa passion et son ouverture à l'interdisciplinarité, le professeur Dworkin contribue grandement à l'avancement des connaissances sur le diagnostic, le traitement et les indicateurs de chronicité des douleurs temporo-mandibulaires. En utilisant des notions de psychologie et des sciences du comportement, il étudie de façon méthodique et systématique les multiples aspects cliniques de cette question complexe. Avec son équipe de chercheurs, il élabore ainsi un cadre conceptuel et publie, en 1992, des critères diagnostiques de recherche qui feront école. Grâce à sa méthode, plusieurs spécialistes de ce domaine insistent aujourd'hui sur l'importance de conjuguer les dimensions physique, émotive, cognitive et psychosociale.

En plus de cette importante réalisation, monsieur Samuel Franklin Dworkin consacre beaucoup d'énergie à la création d'un consortium international de recherche sur les douleurs causées par les désordres temporo-mandibulaires. Il est le concepteur d'une plate-forme Internet qui donne accès à un protocole traduit dans une quinzaine de langues. Ce projet d'envergure, véritable point culminant d'une carrière remarquable, lègue un outil précieux à la relève. Le docteur Dworkin trouve également le temps d'être très productif comme auteur, éditeur et conférencier et, fait notable, de s'engager au sein de sa communauté.

Lauréat de plusieurs prix, monsieur Samuel Franklin Dworkin jouit du respect et de l'admiration de toute la communauté scientifique. Il mérite assurément les plus hautes distinctions, et l'Université Laval lui accorde un doctorat honorifique avec enthousiasme et gratitude.

www.ulaval.ca