Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Edgar Morin

 

Sociologue, directeur émérite de la recherche au CNRS

Docteur en sciences de l'éducation honoris causa

Né à Paris, Edgar Morin grandit auprès de ses parents, israélites immigrés qui détiennent un magasin de textile. En juin 1931, il subit un traumatisme sans précédent. Sa mère adorée meurt d'une crise cardiaque.

En 1938, il rejoint le mouvement des Etudiants frontistes, socialiste, qui s'oppose aux Nazis. Il obtient une licence en Histoire et Géographie et une licence en droit (1942). Il entre dans la Résistance de 1942 à 1944: lieutenant des Forces françaises combattantes. Il y joue un rôle actif et il rencontre notamment François Mitterrand. Il adopte alors le pseudonyme de Morin, qu'il garde par la suite.

Attaché à l'État-major de la 1ère Armée française en Allemagne (1945), puis Chef du bureau "Propagande" au Gouvernement militaire français (1946). À la Libération, il écrit L'an zéro de l'Allemagne où il décrit la situation du peuple allemand de cette époque. Ce livre a été apprécié en particulier par Maurice Thorez qui l'invite à écrire dans la revue Lettres Françaises. À partir de 1949, il s'éloigne du parti communiste dont il est exclu peu après, en tant que résistant anti-stalinien. En 1955, il anime un comité contre la guerre d'Algérie.

Etudiant infatigable, il entreprend un cursus de sociologie. Il ne quitte pas l'université après l'obtention de sa thèse, il devient professeur. Il entre au CNRS (1950) et conduit notamment une étude pluridisciplinaire sur une commune en Bretagne, publiée sous le nom de Plozévet. Il y séjourne près d'un an. Ce fut un des premiers essais d'ethnologie dans la société française contemporaine.

Il s'intéresse très vite aux pratiques culturelles qui sont encore émergentes et mal considérées par les intellectuels, telle la rumeur. Il crée la revue Arguments en 1957. Il fonde (co-directeur de 1973 à 1989) et dirige le Centre d'Études des Communications de Masse (CECMAS), qui publie des recherches sur la télévision, la chanson dans la revue Communications qu'il dirige et qui paraît encore aujourd'hui.

Durant les années 60, il part près de deux ans en Amérique latine où il travaille à la Faculté latino-américaine des sciences sociales. En 1969, il est invité à l'Institut Salk de San Diego. Il y rencontre Jacques Monod, l'auteur du Hasard et de la Nécessité et y conçoit les fondements de la pensée complexe et de ce qui deviendra sa Méthode.

Entre 1977 et 1991, il élabore une 'méthode'. Chercheur émérite au sein du Centre National de la Recherche Scientifique, Edgar Morin cultive la pluridisciplinarité et s'applique à analyser la société d'un oeil malicieux.

Aujourd'hui directeur de recherche émérite au CNRS, Edgar Morin est docteur honoris causa de plusieurs universités à travers le monde. Son travail exerce une forte influence sur la réflexion contemporaine, notamment dans le monde méditerranéen, en Amérique latine et jusqu'en Chine, en Corée et au Japon. Il a créé et préside l'Association pour la pensée complexe, l'APC.

www.ulaval.ca