Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Gilles Kègle

 

Infirmier auxiliaire et fondateur de la Fondation Gilles Kègle

Docteur en psychologie honoris causa

Monsieur Gilles Kègle est né à Trois-Rivières en 1942. Très tôt, il se donne comme objectif d’aider les plus démunis de notre société. Après avoir obtenu un diplôme d’infirmier auxiliaire, il consacrera toutes ses énergies à apporter des soins, du soutien et du réconfort aux personnes vivant dans la solitude et la pauvreté.

Né dans une famille modeste, monsieur Kègle connaît lui-même des moments difficiles marqués par la solitude, les états dépressifs et la quête de sens. Muni d’un diplôme d’infirmier auxiliaire et possédant la ferme conviction qu’il a le pouvoir d’aider autrui, il va à la rencontre de ses premiers patients dans un quartier défavorisé de Québec. C’est le début d’un long parcours qui l’amènera à se mettre au service de toutes les personnes sans ressource placées sur sa route, qui vivent dans des conditions difficiles liées à la pauvreté, la maladie chronique, la solitude, la dépression, l’alcoolisme et d’autres problèmes de santé mentale.

Porté par une détermination sans faille et une foi inébranlable, il poursuit son œuvre sans relâche ni congé, jour après jour, 365 jours par année. En 1996, la création de la Fondation Gilles Kègle devient un tremplin pour élargir son action sociale et communautaire. Aujourd’hui, cette fondation peut compter sur plus de 70 bénévoles pour qui monsieur Kègle est plus qu’un modèle; il représente l’espoir que notre société peut agir pour contrecarrer les problèmes psychosociaux liés à la pauvreté.

Même si Gilles Kègle préfère travailler dans l’ombre, son action communautaire exceptionnelle finit par être remarquée partout dans la ville de Québec, dans le Québec tout entier et ailleurs dans le monde. En 1995, il reçoit le prix Charlotte-Tassé de l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires. En 1999, il est décoré de l’Ordre du Canada dont la devise est Désireux d’une patrie meilleure. Récipiendaire du Prix de l’Ordre des psychologues du Québec en 2000, il reçoit également le prix Humanisme 2001 de l’Association des médecins psychiatres du Québec. Au cours de cette même année, il est aussi nommé chevalier de l’Ordre de la Pléiade. Finalement, à l’été 2010, il reçoit un certificat d’honneur ainsi que la médaille de la Ville de Québec. En 2005, le gouvernement du Québec lui offre d’aller à Rome afin d’assister aux obsèques du pape Jean-Paul II; Gilles Kègle décline l’invitation pour ne pas avoir à délaisser ses patients, ne serait-ce que pour quelques jours. Déjà, deux livres relatant sa vie et surtout son action sociale ont été publiés, soit en 2005 et 2009. Malgré toutes ces reconnaissances, Gilles Kègle demeure un homme d’une grande humilité qui continue, à pied, à bicyclette ou en autobus, à visiter et réconforter ses patients tous les jours.

En décernant sa plus haute distinction à monsieur Gilles Kègle, l’Université Laval salue un homme exceptionnel, entièrement engagé dans l’action sociale et communautaire, et qui, par son dévouement exceptionnel, son humanisme et son absence de préjugé, contribue quotidiennement au mieux-être de notre société.

www.ulaval.ca