Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Pierre-André Chiappori

 

Professeur au Département de science économique de l’Université Columbia

Docteur en sciences sociales honoris causa

Après une agrégation en mathématiques et un doctorat de sciences économiques de l’Université de Paris l, monsieur Pierre‐André Chiappori a été professeur‐chercheur en France dans plusieurs institutions prestigieuses, que ce soit à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, à l’École polytechnique et à l’ENSAE (École Nationale de la Statistique et de l’Administration). Très jeune en carrière, il a été nommé directeur de recherches au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et titulaire de la Chaire d’économie de l’assurance FFSA (Fédération Française des Sociétés d’Assurances). En 1997, sa vie professionnelle prenait un virage important, puisqu’il a été attiré aux États‐Unis comme professeur à l’University of Chicago, à l’invitation du prix Nobel Gary Becker. Durant son séjour dans cette université, il a entre autres été corédacteur durant cinq ans du Journal of Political Economy, une des cinq meilleures revues internationales d’économie. En 2005, Il a accepté une offre de la prestigieuse Columbia University pour poursuivre sa carrière.

Ancien élève de l’École normale supérieure, M. Pierre‐André Chiappori a reçu plusieurs distinctions au cours de sa vie professionnelle. Il est entre autres fellow d’un nombre important de sociétés savantes, incluant la prestigieuse Econometric Society. Il a donné la conférence inaugurale («keynote lecture») de plus de 20 congrès scientifiques internationaux. Il a rédigé dans sa carrière une centaine d’articles dont plusieurs ont été publiés dans les meilleures revues de sa profession. Il est toujours très actif en recherche (sinon plus!), collaborant avec un grand nombre de chercheurs à la fois, incluant une pépinière d’anciens étudiants de doctorat.

Ses recherches s’articulent autour de trois grands champs: les comportements des ménages, la théorie des contrats et la théorie du risque et de l’assurance. Au sujet de l’économie des ménages, il a mis en œuvre un programme de recherche théorique et empirique très novateur sur «les modèles collectifs». Des centaines de chercheurs ont réalisé et continuent de réaliser des travaux scientifiques à l’aide de cette approche. Les recherches de M. Pierre‐André Chiappori sur les contrats et les marchés d’assurance ont aussi apporté une contribution profonde et originale à l’analyse microéconomique. Ils ont en particulier permis de mieux élucider théoriquement et empiriquement la nature des contrats lorsque les acteurs ne disposent pas de la même information sur le marché (asymétrie d’information).

www.ulaval.ca