Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Marie Simard, Faculté des sciences sociales

Madame Marie Simard entreprend sa carrière comme travailleuse sociale dans une agence familiale et elle est recrutée en 1974 par l’Université Laval. Détentrice d’un doctorat de l’Université de Toronto, elle est nommée professeure agrégée en 1983 et titulaire en 1991. Ses activités ont marqué le développement des curriculums d’enseignement en service social et des pratiques d’intervention auprès des familles en difficultés et des enfants en besoin de protection.

Madame Simard s’est illustrée par la rigueur de ses enseignements et la qualité de son encadrement pédagogique. Professeure très engagée, elle a joué un rôle majeur dans le développement de cours aux trois cycles. Son souci d’ancrer la pratique dans la recherche a incité beaucoup d’étudiants, dont plusieurs praticiens, à poursuivre des études aux 2e et 3e cycles. Le nombre élevé d’étudiants et d’étudiantes qui ont fait appel à madame Simard comme directrice de mémoire, de thèse ou pour un stage postdoctoral témoigne de l’estime de ces derniers. Elle a fait preuve de leadership dans l’implantation du programme de doctorat en service social en 1987, dont elle a assuré la direction à deux reprises. Son expertise dans le domaine des services sociaux à l’enfance et à la famille lui a valu d’être invitée à plusieurs reprises par diverses universités à titre de membre externe de jurys dans des disciplines autres que le travail social.

Un des éléments marquants de la carrière de madame Simard fut sa contribution à l’émergence d’une culture de recherche en service social axée davantage sur la production de nouvelles connaissances et la valorisation des pratiques basées sur des données probantes. À l’origine du premier plan de développement de la recherche à l’École de service social, elle a joué un rôle clé dans la création de deux centres de recherche interdisciplinaire dont un interuniversitaire. Elle fut également pionnière dans le développement de recherches en partenariat avec les milieux de pratique. Le nombre de ses recherches subventionnées de même que les montants obtenus de divers organismes sont impressionnants. Madame Simard a également présenté plus de 120 communications scientifiques avec arbitrage ou axées sur le transfert des connaissances auprès des praticiens.

Son expertise a été reconnue sur le plan international notamment lors de sa participation à une recherche Looking after Children (S’occuper des enfants), développée par une équipe de chercheurs britanniques. Dans la mise en œuvre du projet au Canada, madame Simard a démontré un exceptionnel leadership.

Madame Simard s’est distinguée par sa participation à la vie départementale et facultaire notamment en assumant la direction du Laboratoire de recherche et de l’École de service social, et en étant membre de plusieurs comités de programmes, du Conseil et Comité exécutif de la Faculté des sciences sociales, présidente du comité directeur de plusieurs fonds de recherche, et vice-doyenne à la recherche. Elle a participé aux travaux de plusieurs comités, entre autres à ceux du Groupe de travail sur les pratiques de gestion.

Son engagement dans divers organismes du milieu et au sein de la communauté scientifique a contribué de façon remarquable au rayonnement de notre établissement. L’Université Laval est fière d’honorer aujourd’hui madame Marie Simard en la nommant professeure émérite.


www.ulaval.ca