Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Nicholas Barden, Faculté de médecine

Originaire d’Angleterre, le professeur Nicholas Barden s’est joint au Département de physiologie de la Faculté de médecine en 1972. Au cours d’une carrière de 34 ans, le professeur Barden, qui est devenu titulaire en 1982, a activement participé à l’enseignement et à la recherche, et il a grandement fait rayonner l’Université Laval.

Au cours de sa carrière à l’Université Laval, le professeur Barden a dirigé avec succès les travaux de 12 étudiants de maîtrise, de 5 autres inscrits au doctorat et de 7 étudiants postdoctoraux. En plus de son implication constante dans la direction de thèses et de mémoires et dans l’enseignement aux 2e et 3e cycles, le professeur Barden a été directeur du programme de maîtrise et de doctorat en physiologie-endocrinologie de 1985 à 1992. Au Centre de recherche du CHUL, monsieur Nicholas Barden a été directeur de l’Unité de recherche en neurosciences de 1996 jusqu’à sa retraite en 2007.

Le professeur Barden a axé ses recherches autour de quatre thèmes principaux: la génétique moléculaire de la maladie bipolaire et des troubles dépressifs majeurs; la régulation de l’expression génétique impliquée dans le contrôle de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien durant les états normaux et les troubles de l’humeur; le mécanisme d’action des antidépresseurs; le développement d’animaux transgéniques comme modèles de maladies psychiatriques humaines. Pour poursuivre ses travaux, il a obtenu depuis 1973, à titre de chercheur ou de cochercheur, environ 35 millions de dollars en subventions de recherche provenant autant des organismes subventionnaires canadiens et québécois que de compagnies privées.

Monsieur Barden a fait connaître le résultat de ses recherches en publiant quelque 163 articles dans des journaux scientifiques avec comité de lecture et en prononçant 293 conférences dans des congrès nationaux et internationaux. De plus, depuis 1997, il a prononcé 34 conférences, à titre de conférencier invité, dans des congrès surtout internationaux. Le professeur Barden a été également professeur invité à trois reprises durant sa carrière au National Institute of Health à Washington, à Duke University, et au Max-Planck-Institute für Psychiatrie à Munich. Il a également présidé deux congrès internationaux qui ont eu lieu à Québec, et il continue à s’impliquer en présidant le comité d’organisation du congrès du Collège canadien de neuropsychopharmacologie qui aura lieu à Québec en 2010. En 2001, le Cercle des Ambassadeurs de Québec l’a nommé ambassadeur de l’année.

Cette importante activité de recherche a été couronnée de prix prestigieux. Le professeur Barden a ainsi reçu le Innovations in Neuroparmacology Award du Collège canadien de neuropsychopharmacologie en 2007. Il a aussi été le récipiendaire en 2000 du Narsad Distinguished Investigator Award, le Heinz Lehmann Award du Collège canadien de neuropsychopharmacologie en 1997 et, enfin, le Anna-Monika Foundation Prize pour ses travaux sur la dépression en 1995. Il est le seul chercheur canadien à avoir gagné ce prix.

L’Université Laval est fière d’honorer aujourd’hui le professeur Nicholas Barden qui fut, tout au long de sa carrière, un maître dévoué et compétent qui a œuvré à la formation des étudiants et à l’avancement des connaissances en neuroendocrinologie et en neuropsychopharmacologie, et qui a contribué au rayonnement de l’Université.

www.ulaval.ca