Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

André Daviault, Faculté des lettres

Latiniste de réputation internationale,  Monsieur André Daviault a enseigné pendant plus de trente ans la langue et la littérature latines à l’Université Laval. Dans ses cours comme au sein des différentes instances qu’il dirigea, André Daviault a toujours défendu avec passion les langues latine et grecque, les études anciennes, les humanités et, plus largement, la littérature dans son ensemble.

Titulaire d’un doctorat en études latines de l’Université d’Aix-Marseille, d’un diplôme d’études supérieures en latin et d’une licence ès lettres de l’Université Laval, Monsieur André Daviault a été professeur à l’Université du Québec à Trois-Rivières pendant un an avant d’être recruté par la Faculté des lettres de l’Université Laval, en 1971. D’emblée, il se voit confier la responsabilité de développer les cours de littérature latine tout en poursuivant ses recherches sur les fragments de la comédie latine.

André Daviault saura marier ses activités d’enseignement et recherche afin qu’elles se nourrissent et s’enrichissent mutuellement. Ainsi, la création de cours sur les genres littéraires latins générera un livre et de nombreux articles spécialisés, dont une traduction annotée des Amours d’Ovide (en collaboration avec Philippe Heuzé). Quelques années plus tôt, les travaux de Monsieur André Daviault avaient donné naissance à une œuvre majeure : Comoedia Togota Fragments, publié dans la série latine de la grande Collection des Universités de France. Il s’agit de la toute première traduction commentée de 425 fragments difficiles d’interprétation et surtout, de la principale source d’information sur la comédie nationale romaine (d’abord publiée à Paris en 1981, la traduction commentée de M. Daviault a été rééditée en 2002). L’expertise d’André Daviault en matière d’interprétation de textes fragmentaires latins fut également sollicitée pour analyser des inscriptions latines énigmatiques sur mosaïque, trouvées en Espagne. Là encore, les résultats des travaux de Monsieur Daviault furent publiés dans un important ouvrage collectif, publié en Espagne.

Après sa titularisation, monsieur André Daviault assuma la direction du Département des littératures (1985 à 1987), puis celle de la Faculté des lettres (1987 à 1995). Sous les deux décanats du doyen Daviault, la Faculté des lettres de l’Université Laval  a accru de façon remarquable sa présence dans son milieu et sa visibilité sur la scène internationale. À titre d’exemples : entente avec la Ville de Québec (1990) et implantation de la Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d’expression française en Amérique du Nord (dont monsieur Daviault sera le premier président - 1989 à 1995).

Homme de science, de cœur et de convictions, Monsieur André Daviault s’est engagé avec détermination dans la valorisation des études anciennes. Professeur inspiré, il a su transmettre à ses étudiants la soif d’apprendre et le désir de partager leurs connaissances, et plusieurs d’entre eux enseignent aujourd’hui dans des universités canadiennes. Latiniste de renommée internationale, il a attiré les lumières du monde entier sur son université et sa Faculté.

Aujourd’hui, l’Université Laval et la Faculté des lettres reconnaissent la contribution exceptionnelle de Monsieur André Daviault au développement des études grecque et latine au Québec en le proclamant professeur émérite.

www.ulaval.ca