Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Jean-Baptiste Sérodes, Faculté des sciences et de génie

Auteur du premier doctorat sur l’eau potable réalisé au Québec, Monsieur Jean Sérodes est un véritable pionnier dans le domaine de l’environnement, champ de recherche qu’il a largement contribué à établir à l’Université Laval. En 2005, le professeur et chercheur Sérodes a été nommé titulaire de la Chaire de recherche sur l’eau potable de l’Université Laval, titre qui venait couronner 35 ans d’activités en génie civil et génie des eaux.

Monsieur Sérodes a débuté sa carrière de professeur à l’Université Laval en 1979; il a pris sa retraite de l’enseignement en 2008, soit 18 ans après avoir obtenu sa titularisation. Aujourd’hui, le professeur Sérodes est toujours détenteur de subventions importantes, preuve de sa productivité dans la durée, et il poursuit ses activités de recherche et d’encadrement des étudiants aux cycles supérieurs.

Les recherches novatrices du professeur Jean Sérodes ont engendré des développements importants au sein du Département de génie civil de la Faculté des sciences et de génie. Quelques années après avoir participé aux premières études sur la qualité des eaux et la sédimentologie du fleuve Saint-Laurent, dans les années 1970, Jean Sérodes a créé le premier cours de premier cycle au Québec portant sur les impacts des projets sur l’environnement. Il est aussi à l’origine de l’option « Assainissement de l’environnement » de la maîtrise en génie civil, premier programme dans le domaine environnemental à l’Université Laval. Plus récemment, le professeur Sérodes a été l’initiateur audacieux du premier et unique programme de premier cycle spécialisé en génie des eaux au Québec, dont la première cohorte a été diplômée en 2009. 

Chercheur respecté par ses pairs, Monsieur Sérodes a obtenu de nombreuses subventions de recherche et signé plus de 200 publications. Plusieurs organismes ont régulièrement fait appel à son expertise : à cinq reprises, l’ACFAS a invité Jean Sérodes à faire partie de jurys de prix annuels. Devenu commissaire substitut au Bureau d’Audiences publiques sur l’environnement du Québec, Monsieur Sérodes a servi cet organisme public plusieurs fois à titre de commissaire ou d’expert. L’expertise de Jean Sérodes est également reconnue à l’étranger, comme en témoigne le titre de Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques, octroyé par le gouvernement français.

Au cours de sa fructueuse carrière de chercheur et de professeur, Jean Sérodes a dirigé ou codirigé 60 étudiants aux cycles supérieurs et a de surcroît assumé des tâches administratives pendant 15 ans, dont cinq ans à titre de doyen de la Faculté des sciences et de génie. Mentionnons, enfin, qu’au début des années 1990, monsieur Sérodes faisait partie d’un comité qui a fait de l’Université Laval la première université québécoise à implanter un système de recyclage des matières solides sur son campus.

Parce qu’il a su positionner notre université à l’avant-garde de la recherche et de l’enseignement sur les enjeux environnementaux et, particulièrement, ceux de l’eau potable, l’Université Laval est fière de décerner le titre de professeur émérite à Monsieur Jean-Baptiste Sérodes.


www.ulaval.ca