Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Jacques Racine, Faculté de théologie et des sciences religieuses

Théologien connu et respecté, le professeur et administrateur Jacques Racine a apporté une contribution remarquable au développement de l’Université Laval dans son ensemble.

 

Diplômé en théologie et en sociologie de l’Université Laval, Jacques Racine a été engagé comme professeur assistant à la Faculté de théologie et de sciences religieuses en 1970. Il a obtenu son agrégation en 1979, et sa titularisation en 1985. Bien qu’il ait pris sa retraite le 1er septembre 2009, il continue de diriger des étudiants au doctorat, de participer aux activités de plusieurs comités universitaires et de nourrir une réflexion intellectuelle qui, régulièrement, donne lieu à des publications.

 

À titre de professeur et de chercheur, Jacques Racine a couvert plusieurs champs d’intérêt, à commencer par la sociologie de la religion, l’étude du catholicisme québécois, l’éthique sociale et la place de la religion dans l’école québécoise. Sa pratique professorale a été marquée par le souci d’accompagner le mieux possible les étudiants afin de faciliter leur cheminement universitaire, professionnel et personnel. Il n’est donc pas étonnant que Jacques Racine ait, au début comme à la fin de sa carrière de professeur, créé et supervisé des cours sur la responsabilité sociale ou l’éthique de l’administration des affaires, ni qu’il ait consacré beaucoup de temps et d’efforts au développement de la formation pratique au profit de plusieurs générations d’étudiants de différentes facultés (notamment de la Faculté des sciences de l’administration et de la Faculté des sciences de l’éducation). Enfin, Jacques Racine aura su faire de la direction ou de la codirection de thèses de maîtrise ou de doctorat une constante pendant toute sa carrière professorale.

 

À titre de membre de la communauté de l’Université Laval, Jacques Racine a considéré de son devoir de participer au développement de son université, devoir dont il s’est acquitté en s’engageant dans l’administration. Ainsi, il assuma tour à tour les fonctions de vice-doyen à la recherche, de doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses, puis de vice-recteur exécutif de l’Université Laval. Dans toutes ces fonctions, Jacques Racine veilla d’abord et avant tout sur la qualité de l’enseignement et de la recherche à l’Université Laval. Lorsqu’il retrouva pleinement ses fonctions de professeur, vers la fin des années 90, ce fut pour se mettre à nouveau au service de ceux qu’il considère être la raison d’être de l’université: les étudiants et les étudiantes.

 

Tout au long de ses années de service, Jacques Racine a été sollicité par des organismes externes, tels le ministère de l’Éducation, du Loisir et des Sports et l’Assemblée des évêques du Québec qui, d’un côté, l’invitèrent à siéger au Conseil supérieur de l’éducation, à la Commission de l’enseignement supérieur et au Comité sur les affaires religieuses, et de l’autre, à participer aux travaux de synodes, de conseils et de comités. Notons enfin que la revue Relations a toujours la chance de compter Jacques Racine parmi les membres de son comité de rédaction.

 

Pour l’importance de sa contribution au développement de notre institution, l’Université Laval est fière d’octroyer le titre de professeur émérite au théologien Jacques Racine.

www.ulaval.ca