Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Georges Pelletier, Faculté de médecine

Chef de file de la neuroendocrinologie sur la scène internationale, le docteur et professeur Georges Pelletier a apporté une contribution exceptionnelle à la recherche fondamentale à l'Université Laval et au Québec.

Originaire de Rivière-du-Loup, Georges Pelletier a terminé un doctorat en médecine à l'Université Laval, en 1965, avant de poursuivre ses études au Département de physiologie, où il obtient un second doctorat en 1969. Il fait ensuite trois années d’études postdoctorales à l'Université McGill, à l'Université de Paris et au Albert Einstein College of Medecine (New York), puis revient au Québec et entame sa carrière au Centre hospitalier de l'Université Laval en 1971. La même année, il est nommé professeur adjoint à la Faculté de médecine; il accédera au statut de professeur agrégé en 1974 et de professeur titulaire en 1979. Bien qu’il ait pris sa retraite en juin 2010, le professeur Pelletier poursuit ses activités à titre de chercheur, de directeur de la plateforme d'histologie du Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université Laval et de professeur associé au Département de médecine moléculaire.

La carrière de Georges Pelletier est axée sur la recherche en neuroendocrinologie, recherche qu'il amorce en 1971. Il est alors à l'avant-garde du développement des techniques immunocytochmiques à haute résolution et de leur utilisation en endocrinologie. Il centre ses travaux sur le rôle des neuropeptides dans le but ultime d'améliorer les connaissances dans le domaine de la reproduction de l'homme et de la femme. Il sera le premier chercheur à dresser une véritable cartographie de plusieurs neuropeptides, apportant ainsi une contribution exceptionnelle au développement des connaissances en neuroendocrinologie. Il sera également un des tout premiers professeurs de la Faculté de médecine de l’Université Laval à recevoir des collègues et des étudiants provenant de la Chine, ouvrant ainsi la voie à de nombreuses collaborations entre l’Université Laval et des facultés de médecine chinoises.

Le professeur Pelletier a été responsable de cours à tous les cycles de formation, a dirigé les recherches de plus de 20 étudiants aux cycles supérieurs et a supervisé les travaux de 15 chercheurs postdoctoraux provenant de divers pays. Ce chercheur et homme de science compte également à son actif plus de 580 articles scientifiques publiés dans des journaux de premier plan et plus de 500 communications présentées au pays et à l’extérieur. Ses travaux ont été cités plus de 20 000 fois, ce qui fait de Georges Pelletier un des chercheurs de l'Université Laval les plus souvent cités.

Élu à la Société royale du Canada en 1984, Georges Pelletier a été maintes fois honoré pour l’excellence de ses recherches et de son enseignement. Il a notamment reçu un doctorat honorifique de l'Université de Rouen (1986), été nommé professeur honoraire de la Norman Bethune University of Medical Sciences de Changchun (Chine, 1992) et reçu la prestigieuse médaille McLaughlin (1999).

Le titre de professeur émérite est octroyé à monsieur Georges Pelletier afin de souligner l’apport de cet acteur de premier plan dans l'élaboration de la neuroendocrinologie moléculaire au développement de l'enseignement et de la recherche à l’Université Laval.

www.ulaval.ca