Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Louise Filion, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Scientifique de renommée internationale, la professeure Louise Filion est une des plus grandes spécialistes de biogéographie au Canada.

Étudiante extrêmement douée, Louise Filion obtient une licence ès lettres en géographie de l’Université Laval en 1972, puis poursuit ses études aux cycles supérieurs. Ses longs séjours sur le terrain lui permettent de recueillir des données sur le couvert de neige, la végétation et la géomorphologie du territoire nordique; elle tire de ses observations des textes scientifiques qui seront publiés dans des revues de grande renommée avant même qu’elle n’ait terminé sa maîtrise en biologie végétale (1976, UL) et son doctorat en biologie (1983, UL). En 1978, Louise Filion devient la première femme à être nommée professeure de géographie à l’Université Laval. Elle obtiendra son agrégation en 1984 et sa titularisation en 1989. Elle a pris sa retraite le 1er septembre 2010 et continue depuis ses activités à titre de professeure associée au Département de géographie. Elle a récemment été nommée membre honoraire du Centre d’études nordiques.

Femme d’accomplissements singuliers, Louise Filion a été une professeure et une chercheuse aussi organisée que passionnée. Elle a d’ailleurs commencé sa carrière sur un coup d’éclat : la publication, en 1984, d’un article novateur dans la prestigieuse revue Nature, un article encore fréquemment cité aujourd’hui. En tout, elle a publié une centaine d’articles ou de chapitres de livre, rédigé une soixantaine de rapports de recherche et présenté près de 140 conférences lors de congrès d’envergure nationale ou internationale. Parallèlement à ses activités de recherche, elle a assuré la transmission de ses connaissances à des générations d’étudiantes et d’étudiants, et encadré les travaux d’une cinquantaine de jeunes chercheurs aux cycles supérieurs. Nombreux sont ceux et celles qui ont pris comme modèle et source d’inspiration celle qui, aujourd’hui, est considérée comme une des plus grandes spécialistes des environnements nordiques.

Louise Filion a également occupé plusieurs hauts postes administratifs à l’Université Laval : elle a dirigé le Centre d’études nordiques (1987 à 1992), présidé la Commission de la recherche (1992 à 1995) et occupé les fonctions de vice-rectrice à la recherche de l’Université Laval (1997 à 2002). Elle a aussi été directrice du Département de géographie (2004 à 2008) et vice-doyenne à la recherche et aux études de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique (2007 à 2009). Dans toutes ces fonctions, Louise Filion a été un réel agent de changement au service du progrès et du rayonnement de son alma mater. L’engagement de Louise Filion dans la communauté scientifique a également été remarquable : elle a entre autres été vice-présidente de la Commission canadienne des affaires polaires au début des années 1990 et membre de nombreux jurys, comités d’évaluation, conseils d’administration et comités de recherche.

Par ses accomplissements scientifiques et pédagogiques de premier ordre, madame Louise Filion a contribué de façon remarquable au développement et au rayonnement de notre établissement. L’Université Laval s’associe donc à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique pour lui décerner le titre grandement mérité de professeure émérite.

www.ulaval.ca