Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Marie Larochelle, Faculté des sciences de l’éducation

Crédit: Marc Robitaille

Intellectuelle de grande envergure, la professeure Marie Larochelle a apporté une contribution exceptionnelle à l’avancement des connaissances dans les domaines de l’enseignement des sciences et du constructivisme, faisant ainsi honneur à la Faculté des sciences de l’éducation et à l’Université Laval sur la scène nationale comme internationale.

Comme une révolution intellectuelle dans la vie des étudiants et étudiantes

La professeure Larochelle a placé la question du sens et de l’intelligibilité des savoirs scientifiques au cœur même de son enseignement et de ses recherches dès le début de sa carrière universitaire. Ainsi, elle a cultivé l’esprit critique de ses étudiants et étudiantes, les amenant constamment à débattre et à négocier entre eux une théorisation réfléchie et étayée de la construction des savoirs. Aux cycles supérieurs, elle leur a offert un encadrement exemplaire et, en ce sens, elle a eu sur eux une influence remarquable grâce à son audace et à sa rigueur intellectuelles. La qualité de son encadrement et l’excellente qualité des recherches doctorales qu’elle a dirigées ont valu à ses étudiants et étudiantes de nombreuses marques de reconnaissance, tels des bourses ou des prix d’excellence. La professeure Larochelle s’est également engagée de façon remarquable en coopération internationale dans son domaine d’expertise, notamment au Gabon, où elle a enseigné pendant plus de 10 ans.

Des recherches qui laissent des marques indélébiles

Les travaux de recherche de la professeure Marie Larochelle sur l’épistémologie et les représentations des sciences ont marqué le monde de l’éducation, et plus particulièrement la communauté de didacticiens et didacticiennes des sciences et des mathématiques. Elle s’est d’ailleurs rapidement distinguée par la reconnaissance de ses pairs sur la scène internationale. Sa collaboration régulière avec des chercheurs, des chercheuses et des intellectuels de grande réputation, qu’elle a su attirer au Québec, témoigne par ailleurs de l’envergure de sa contribution au monde scientifique et de la remarquable qualité de son activité intellectuelle. Les travaux sur le constructivisme de la professeure Larochelle, fréquemment cités encore aujourd’hui, connaissent une large diffusion en français, en anglais, en espagnol et parfois même en chinois. Une de ses publications, soit Constructivism and Education, parue chez Cambridge University Press en 1998 et rééditée depuis, lui a valu un positionnement de choix parmi les auteurs les plus influents du domaine de l’enseignement et de l’apprentissage en didactique des sciences. La professeure Larochelle a également apporté une contribution importante au développement du Centre interdisciplinaire de recherche sur l’apprentissage et le développement en éducation (CIRADE), dans la vie scientifique du centre et dans la formation des jeunes chercheurs et chercheuses qui y ont été associés.


Marie Larochelle a commencé sa carrière universitaire à la Faculté des sciences de l’éducation en tant que chercheuse subventionnelle récipiendaire de la Bourse de recherche du Canada de 1987 à 1992. Professeure adjointe au Département de psychopédagogie de cette même Faculté à partir de 1991, elle accède au titre de professeure agrégée en 1995, et de professeure titulaire en 2000. Elle a également été professeure au programme de maîtrise délocalisée de l’Université Laval à l’École normale supérieure de Libreville, au Gabon, de 1999 à 2010. Elle a pris sa retraite le 1er septembre 2011.

www.ulaval.ca