Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Paul H. Roy, Faculté des sciences et de génie

Crédit: Marc Robitaille

Reconnu sur la scène internationale pour son travail précurseur sur la résistance des bactéries aux antibiotiques, le professeur Paul H. Roy est également un pionnier de l’enseignement de la bio-informatique à l’Université Laval et au Canada.

Un enseignement d’avant-garde

Responsable de 8 cours aux 3 cycles de formation, le professeur Paul H. Roy a formé des générations de professionnels qualifiés, dont certains ont acquis, comme lui, une renommée mondiale. Dans les années 1980 et 1990, il a fait un travail novateur en implantant à l’Université Laval les programmes informatiques d’analyse de séquences de gènes et de protéines. Il a également assuré, à lui seul, l’enseignement de la bio-informatique aux 3 cycles de formation pendant une décennie, soit de 1983 à 1993. Enfin, sous sa direction ou sa codirection, près de 40 chercheurs ont terminé avec succès leur thèse, leur mémoire ou leur stage postdoctoral.

Des recherches d’une importance capitale

L’équipe de recherche du professeur Roy a été une des premières (avec les équipes australienne et suédoise) à rapporter l’existence des intégrons, éléments génétiques uniques chez les bactéries. Les intégrons sont notamment impliqués dans la résistance multiple des bactéries Gram-négatives aux antibiotiques. Le professeur Roy a également été le premier à identifier l’enzyme qui catalyse l’insertion et l’excision de gènes contenus dans les intégrons. Les résultats de ses recherches, connus de ses collègues à l’international, ont été d’une importance primordiale pour la compréhension de la dissémination de la résistance aux antibiotiques.

Titulaire de plusieurs brevets, conférencier couru sur la scène internationale et auteur ou coauteur de 75 publications scientifiques, de 3 chapitres de livres et de 163 présentations à divers congrès et symposiums internationaux, le Dr Paul H. Roy a notamment siégé au comité microbiologie et maladies infectieuses des IRSC et au comité éditorial de la revue Antimicrobial Agents and Chemotherapy. Il fait également figure de pionnier dans les tests diagnostiques rapides des infections bactériennes à l’aide d’ADN qui sont issus de ses recherches sur les intégrons. Il a d’ailleurs cofondé, avec le Dr Michel Bergeron, Infectio-Diagnostic inc., spécialisée dans la recherche sur la détection et l’identification de bactéries pathogènes en moins d’une heure et dans la fabrication et la vente de trousses diagnostiques permettant cette détection et cette identification.


Après avoir terminé ses études aux États-Unis, le Dr Paul H. Roy a été engagé comme professeur adjoint au Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique de la Faculté des sciences et de génie, en 1978. Nommé professeur agrégé en 1983, et professeur titulaire en 1987, il resta fidèle au Département jusqu’au jour de sa retraite, le 1er septembre 2010. Toujours actif en recherche, le Dr Paul H. Roy travaille notamment à la mise en place d’une banque de données exhaustive des gènes de résistance aux antibiotiques.

www.ulaval.ca