Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Réjean Landry, Faculté des sciences de l'administration

Crédit: Marc Robitaille

Le professeur Réjean Landry a fait progresser de façon remarquable le savoir scientifique en transfert des connaissances, et permis à l’Université Laval d’être un chef de file sur la scène mondiale dans le domaine du transfert des connaissances et de l’innovation.

Priorité à la formation des étudiants et étudiantes

D’abord attaché au Département de science politique de la Faculté des sciences sociales, où il a enseigné pendant plus de 25 ans, le professeur Landry a ensuite intégré le Département de management de la Faculté des sciences de l’administration, où il est resté jusqu’au jour de sa retraite. De part et d’autre, le professeur Landry s’est distingué par la qualité de son enseignement, de ses recherches et de son engagement au sein de la communauté universitaire comme dans la société civile. Et pendant plus de 35 ans, il a accordé priorité à la formation de ses étudiants et étudiantes, se souciant de leur capacité à utiliser les connaissances universitaires, à faire de la recherche et à développer leurs réseaux.

Des recherches au service de l’innovation dans la société civile

Boursier de la Fondation canadienne de recherche sur les services de santé, M. Landry a dirigé un programme de recherche d’envergure sur l’innovation et le transfert de connaissances, en particulier sur la manière de transférer les résultats de la recherche du milieu universitaire aux entreprises, aux gouvernements et aux collectivités qui peuvent les utiliser. Auteur ou coauteur d’un nombre impressionnant d’articles, de chapitres de livre, de rapports de recherche, de textes de vulgarisation et de monographies, le professeur Landry a également travaillé dans une grande variété de réseaux, dont les secteurs de la santé, de l’administration publique et de la technologie et des sciences, où il a défendu avec éloquence la levée des obstacles à l’information. Plusieurs fois honoré pour l’excellence de ses recherches, le professeur Landry a notamment reçu le prix Marcel-Vincent de l’Acfas en 2003, le prix Louis-Brownlow en 2004 pour le meilleur article publié dans la revue Public Administration Review et le prix Hermès d’excellence en recherche 2007 de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval. Il a également été nommé Fellow de la Société royale du Canada en 1999.


Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en science politique de l’Université Laval, Réjean Landry a fait son doctorat à l’Université York, à Toronto, avant d’être embauché comme professeur adjoint au Département de science politique de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval, en 1975. Il accède au statut de professeur agrégé en 1980, et de professeur titulaire en 1985. En 2002, le professeur Landry quitte le Département de science politique pour se joindre au Département de management de la Faculté des sciences de l’administration. Réjean Landry a également été titulaire de la Chaire FCRSS/IRSC sur le transfert des connaissances et l’innovation de 2000 à 2010, dont les travaux sont reconnus sur les scènes nationale et internationale. Il a pris sa retraite le 1er septembre 2011.

www.ulaval.ca