Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

See Leang Chin, Faculté des sciences et de génie

Crédit: Marc Robitaille

Chef de file mondial en science et technologie du laser ultrarapide et intense, le professeur See Leang Chin a contribué à faire de l’Université Laval et de la ville de Québec un pôle incontournable sur la scène internationale dans les domaines de l’optique et de la photonique.

Un professeur-chercheur d’une stature exceptionnelle

En 1985, le professeur Chin est devenu le premier scientifique au monde à observer et à démontrer de façon expérimentale l’ionisation des atomes et des molécules par effet tunnel. Au cours des 15 dernières années, il a créé, en collaboration avec d’autres scientifiques reconnus, une nouvelle branche de l’optique non linéaire: la filamentation par laser intense femtoseconde. Cela a permis des travaux expérimentaux sur la détection des polluants atmosphériques et la génération de la pluie et de la neige. En plus de susciter l’intérêt de la communauté scientifique internationale, les travaux du professeur Chin ont été salués par de nombreuses marques de reconnaissance, dont le prix Summa de la recherche (1990), le titre de Fellow de l’Optical Society of America (1995) et le prix Humboldt pour la recherche (1999). De surcroit, la Russie a intégré à ses programmes d’études les résultats expérimentaux publiés par le professeur Chin et trois établissements d’enseignement chinois l’ont fait professeur honoraire. On lui a décerné la Médaille de mérite pour contribution exceptionnelle à la science du laser lors de la 6e Conférence internationale sur la science du laser ultrarapide et intense. L’Université de Waterloo, quant à elle, lui a décerné un doctorat honoris causa alors que le Japon a souligné sa carrière en lui dédiant une plaque. Par ailleurs, l’Association canadienne des physiciens et physiciennes a reconnu sa contribution exceptionnelle à la physique en lui accordant sa plus haute distinction. Soulignons également que le professeur Chin a été invité plus de 200 fois à faire état de ses travaux à l’étranger et a également représenté le Canada lors de projets de collaboration avec l’armée américaine et l’OTAN.

Dans les années 1980, See Leang Chin a proposé la création d’un institut national d’optique (INO) et a fait valoir auprès des instances de l’Université Laval et du Conseil national de recherches Canada l’importance de l’établir à Québec, ce qui a été fait. Véritable bâtisseur, il a aussi lancé ou appuyé diverses initiatives visant à stimuler l’esprit entrepreneurial des étudiants, ce qui a favorisé le développement d’une grappe industrielle en optique dans la région de Québec.

Détenteur de 6 brevets, auteur de 9 livres et de près de 400 publications, See Leang Chin a également organisé une quarantaine de conférences nationales et internationales. En 2001, il a été nommé titulaire de la Chaire de recherche du Canada (niveau 1) en science du laser ultrarapide et intense.

 

See Leang Chin a été embauché comme professeur adjoint au Département de physique de la Faculté des sciences et de génie en juin 1976. Il a obtenu son agrégation en 1979 et sa titularisation en 1982. Son départ à la retraite, en 2013, a été souligné par un symposium honorifique réunissant des scientifiques de 13 pays, dont la Chine, la France, l’Allemagne, la Russie, le Japon, l’Espagne et les États-Unis.

www.ulaval.ca