Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Jacques Brisson, Faculté de médecine

Jacques Brisson est un pionnier de la recherche en santé des populations à Québec. Il a fait ses études de médecine à l'Université Laval, avant d'effectuer une maîtrise et un doctorat en épidémiologie à l'Université Harvard. Embauché à l'Université Laval à titre de professeur adjoint en épidémiologie en 1980, Jacques Brisson a été promu professeur agrégé en 1987, puis professeur titulaire en 1992. Il a pris  sa retraite en 2016. Dans le cadre de ses fonctions, il a dirigé ou codirigé plus de 40 étudiantes et étudiants aux cycles supérieurs, incluant ceux de la première cohorte au doctorat en épidémiologie. Il a été directeur de l'Unité de recherche en épidémiologie au Département de médecine sociale et préventive ainsi que directeur des programmes de maîtrise et de doctorat en épidémiologie. Il a démontré un engagement soutenu dans la gestion des études à  l'Université Laval et a contribué au rayonnement de l'établissement par son leadership dans le domaine des méthodes de recherche en épidémiologie et dans celui de l'épidémiologie du cancer du sein.

Riche savoir scientifique

Durant ses 36 ans à l'Université Laval, Jacques Brisson a eu une carrière très féconde en recherche, principalement dans la lutte contre le cancer, pour laquelle il a reçu en 2017, le prix Diamant recherche – carrière du CHU de Québec – Université Laval. Reconnu comme l'un des grands experts dans le domaine de l'épidémiologie du cancer du sein au Canada, il a publié 141 articles et 28 rapports. Il a contribué à développer le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) et a été le responsable scientifique de son évaluation. Il est également impliqué dans des recherches en lien avec l'évaluation des interventions en oncologie au Québec et au Canada.

Jacques Brisson a œuvré comme président de plusieurs comités. Notamment, au Conseil de Recherche Médicale, il a présidé le premier comité d'évaluation de demandes de subvention en santé des populations et, à l'Institut National du Cancer du Canada, il a présidé le premier comité d'évaluation de demandes de subvention en recherche psychosociale.Il a contribué à la création, à l'Université Laval, du Groupe de recherche en épidémiologie au début des années 1990 et de l'Unité de recherche en santé des populations en 2001. Entre 1990 et 2000, il a été responsable du développement d'un fichier des tumeurs et de la formation en épidémiologie et en biostatistique dans un projet visant la mise en place d'un réseau de quatre unités d'oncologie dans les hôpitaux affiliés à l'Université Norman Bethune des sciences médicales en Chine. Enfin, entre 1982 et 2015, Jacques Brisson a participé aux travaux de plusieurs institutions, dont l'International Cancer Screening Network du National Cancer Institute des États-Unis, le Partenariat canadien contre le cancer, les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Conseil de recherches médicales (CRM), l'Institut national du cancer du Canada (NCIC), l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQ-S), et le Programme national de recherche et de développement en matière de santé (PNRDS). Un cheminement professionnel exceptionnel qui irradie sur toute notre communauté.

www.ulaval.ca