Salle de presse

 
 
 

Nouvelle chaire de recherche sur l’utilisation optimale de l’eau dans la production de petits fruits

2 mars 2011

Québec, le 2 mars 2011 - Le professeur Jean Caron, de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation, et son équipe viennent d’obtenir une chaire de recherche industrielle en irrigation de précision qui leur permettra de développer une approche novatrice de l’irrigation pour les producteurs de canneberges et de fraises du Québec et leur partenaire industriel Hortau.

« Nos travaux de recherche permettront de répondre à une préoccupation des producteurs de petits fruits : l’utilisation optimale de l’eau. Pour plusieurs d’entre eux, les décisions en matière d’irrigation ne reposent ni sur une méthode précise ni sur des critères adaptés et mesurables, souligne Jean Caron. Le développement d'approches plus complètes est nécessaire pour permettre de rationaliser l'utilisation de l’eau tout en assurant une productivité accrue : ainsi, on verdit un peu l’utilisation de l'or bleu ».

Les travaux de la chaire de recherche en irrigation de précision comportent deux axes. D’abord, en serre, des expériences permettront de comprendre comment réagissent les plants de canneberges et de fraises lors de changements apportés dans l’aération et l’humidité du sol, ainsi que dans la concentration de fertilisants. La recherche permettra de faire des liens entre ces paramètres et la croissance de la plante dans différents milieux reproduits en serre.

Dans un deuxième temps, les travaux de recherche seront effectués dans les champs des producteurs avec des capteurs d’humidité, des outils de mesure qui détectent les besoins en eau dans différentes parties du champ et permettent un arrosage adéquat, et ce, dans différents types de sol et sous plusieurs conditions climatiques. « L’intégration de ces méthodes de mesure aux plus récentes technologies de l’information va permettre aux partenaires et à l’industrie agricole en général d'améliorer leur productivité tout en réduisant leur impact environnemental, mentionne le président de Hortau, Jocelyn Boudreau. C’est un projet des plus porteurs et Hortau est fier d’y prendre part ».

« Cette nouvelle chaire de recherche permettra aux producteurs d’ici de mieux utiliser l’eau, une ressource précieuse en développement durable, mentionne le recteur, Denis Brière. L’Université Laval est très fière de compter la chaire du professeur Caron parmi les quelque 60 chaires de recherche en lien avec l’environnement et le développement durable.

Ce projet de recherche de plus 6,6 millions de dollars sur 5 ans voit le jour grâce à l'obtention d'une chaire de recherche industrielle et d'une aide financière du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) dans le cadre du Programme de subventions de recherche et développement coopérative (RDC). Les contributions financières de partenaires privés et de l'Université Laval y sont également incluses.

« Le CRSNG fait du Canada un pays de découvreurs et d’innovateurs au profit de tous les Canadiens, a déclaré Suzanne Fortier, présidente du CRSNG. Les résultats des travaux de recherche de M. Caron permettront de développer des méthodes d’irrigation optimisées et respectueuses de l’environnement, ce qui mènera à une meilleure gestion des ressources en eau et en nutriments, tout en optimisant le rendement agricole. »

Le dévoilement de cette nouvelle chaire de recherche s’est déroulé en présence de la présidente du CRSNG, Suzanne Fortier, du président d’Hortau, Jocelyn Boudreau, du recteur de l’Université Laval, Denis Brière, et de nombreux invités.


-30-


Source :
Hélène Mélançon
Direction des communications
Université Laval
418 656-2131, poste 7286
Helene.Melancon@dc.ulaval.ca


www.ulaval.ca