Salle de presse

 
 
 

Collation des grades 2016: l’Université Laval remet des doctorats honorifiques à 12 personnalités d’exception

26 mai 2016

Québec, le 26 mai 2016 – C’est avec fierté que l’Université Laval décernera, à l’occasion des traditionnelles cérémonies de collation des grades 2016, des doctorats honorifiques à 12 personnalités d’exception dont les parcours universitaire et professionnel dans leur champ d’expertise respectif sont tout à fait remarquables.

Le doctorat honorifique est la plus haute distinction décernée par l’Université Laval. Il reconnaît le rayonnement exemplaire d’une personne dans une des sphères d’activité de l’Université et en lien avec ses valeurs institutionnelles.

Lors des cérémonies de collation des grades, qui se tiendront les 11, 12, 18 et 19 juin prochains dans l’Amphithéâtre gymnase Desjardins – Université Laval situé au pavillon de l’Éducation physique et des Sports (PEPS), les docteurs honoris causa inspireront les nombreux diplômés présents pour célébrer l’accomplissement de leur formation universitaire.

Les récipiendaires sont Kenneth W. Abbott, Joséphine Bacon, Jean Chrétien, Michel Chrétien, Anne Fagot-Largeault, Jean Faubert, Barry Gardiner,  Laurie Gottlieb, Paul Grand’Maison, François Paré et Guylaine Saucier, Nahum Sonenberg.

Kenneth W. Abbott, doctorat honoris causa en études internationales
Professeur en droit international à l'Arizona State University, avant-gardiste de l’interdisciplinarité et ardent défenseur de la coopération environnementale.

« Le professeur Kenneth Abbott est une sommité de la recherche sur les institutions de la gouvernance mondiale. Ses travaux, à la frontière du droit et de la science politique, ont contribué de manière exceptionnelle au développement des études internationales comme champ de recherche interdisciplinaire et ont été une incroyable source d'inspiration au sein des Hautes études internationales. »
Louis Bélanger, doyen des Hautes études internationales

Joséphine Bacon, doctorat honoris causa en anthropologie

Femme innue engagée qui participe depuis 40 ans à la pérennité de la langue et du patrimoine de l’humanité de son peuple. Interprète, traductrice, enseignante de l’innu-aimun, collaboratrice en recherche, poète, parolière, conteuse, conférencière et cinéaste. 

« Joséphine Bacon a consacré sa carrière à la valorisation et à la transmission de la culture innue dont elle est issue. Depuis de nombreuses années, elle collabore avec les chercheurs universitaires en facilitant leurs contacts avec les communautés innues. En tant qu’interprète, traductrice et enseignante de la langue innu-aimun, à titre de collaboratrice en recherche ou comme réalisatrice de documentaires, elle a contribué de manière significative au rayonnement et au développement des études amérindiennes en anthropologie. En favorisant de la sorte le dialogue entre les cultures, elle est incontestablement devenue une source d’inspiration tant pour les jeunes générations de sa communauté que pour nos étudiants. »
François Gélineau, doyen de la Faculté des sciences sociales

Le très honorable Jean Chrétien, doctorat honoris causa d’université
Premier ministre du Canada de novembre 1993 à décembre 2003. Près de 40 ans de vie publique dont la majeure partie aux plus hauts échelons du gouvernement canadien.

« Engagement, respect des droits fondamentaux et détermination, voici les valeurs qu’incarne M. Jean Chrétien et que l’Université Laval veut tout particulièrement souligner en lui décernant un doctorat honorifique. Diplômé de notre Faculté de droit, M. Chrétien a su mettre ses compétences et ses convictions au service de ses concitoyens pendant plus de 40 ans de vie publique active. Il mérite non seulement notre plus haute marque de reconnaissance, mais aussi notre profond respect. »
Denis Brière, recteur de l’Université Laval

Michel Chrétien, doctorat honoris causa en médecine
Endocrinologue, clinicien-chercheur et professeur-chercheur ayant contribué à la formation d’une relève scientifique de haut niveau, dont plusieurs sont devenus des chefs de file du monde scientifique.

« La Faculté de médecine de l’Université Laval est fière d’honorer M. Michel Chrétien, professeur prolifique de renommée internationale dans le domaine des sciences biomédicales. Il représente un modèle pour la communauté scientifique et notre relève en santé. »
Rénald Bergeron, doyen de la Faculté de médecine

Anne Fagot-Largeault, doctorat honoris causa en philosophie
Professeure émérite du Collège de France et titulaire de la Chaire de philosophie des sciences biologiques et médicales.

« Les recherches ouvertement interdisciplinaires d'Anne Fagot-Largeault, croisant réflexion théorique et applications pratiques, connaissent actuellement un rayonnement international impressionnant, tant du côté de la philosophie de la biologie et de la médecine que du côté de l’éthique, notamment de l’éthique du soin. Aujourd’hui encore, elle représente pour la jeune génération d’épistémologues un modèle de réflexion philosophique rigoureuse informée par la pratique tout autant que par l’histoire des savoirs scientifiques. »
Victor Thibaudeau, doyen de la Faculté de philosophie

Jean Faubert, doctorat honoris causa en biologie végétale
Consultant en botanique spécialisé en bryologie. Très impliqué dans l’étude des bryophytes du Québec-Labrador, il est sans aucun doute une sommité internationale dans son domaine.

« Véritable passionné, M. Faubert s’est attaqué à la colossale tâche de décrire, d’illustrer et de transmettre ses connaissances, devenant ainsi une référence mondiale dans le domaine des bryophytes. Son approche empreinte d’humilité et son ouverture sont une source d’inspiration inestimable pour plusieurs générations d’étudiants et de chercheurs. »
Jean-Claude Dufour, doyen de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation

Barry Gardiner, doctorat honoris causa en sciences forestières
Physicien et leader en matière de développement des sciences forestières. Sa notoriété internationale n’est pas seulement associée à ses réalisations scientifiques, mais aussi à sa sensibilité, à son humilité et à sa grande ouverture sur le monde.

 « La crainte que les arbres soient renversés par le vent a longtemps constitué, dans plusieurs régions du monde, un frein à l’application d’une sylviculture dynamique basée sur des interventions fréquentes mais douces au sein des peuplements forestiers. Par leur approche basée sur la compréhension physique du phénomène du chablis, les travaux du Dr Gardiner ont permis d’orienter les choix sylvicoles non plus en fonction d’un risque perçu, mais en fonction d’un risque calculé qui s’est souvent avéré de bien moindre ampleur. Les recherches du Dr Gardiner ainsi que son engagement dans le transfert des connaissances vers le milieu pratique ont profondément changé la sylviculture dans son pays d’origine, le Royaume-Uni. Il personnifie des valeurs qui sont chères à notre faculté. Nous sommes fiers d’avoir été associés à ses travaux au cours des 20 dernières années et nous sommes honorés de lui remettre ce doctorat honoris causa. »
Robert Beauregard, doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Laurie Gottlieb, doctorat honoris causa en sciences infirmières
Professeure à l’École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill. Impliquée dans un projet de recherche qui propose une approche collaborative en soins infirmiers.

Théoricienne remarquable, Laurie Gottlieb offre une vision attrayante et inégalée des soins infirmiers. L’originalité de sa vision des soins se voit dans une approche très pragmatique centrée sur les forces de la personne et de la famille afin de restaurer et de promouvoir la santé. Cette façon de faire positive mise sur l’autonomisation, le partenariat de collaboration avec la famille et les capacités innées de rétablissement et de restauration de la santé présents chez la personne et la famille. »
Clémence Dallaire, vice-doyenne de la Faculté des sciences infirmières

Paul Grand’Maison, doctorat honoris causa en médecine
Professeur titulaire au Département de médecine de famille et de médecine d’urgence et directeur du Bureau des relations internationales à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Occupe depuis 25 ans des postes stratégiques de gestion à cette faculté.

« Leader engagé en ce qui concerne la responsabilité sociale des facultés de médecine, le Dr Grand’Maison a, de par ses initiatives, contribué de façon significative à l’évolution de la formation et de la pratique en médecine familiale au Québec et au Canada. La Faculté de médecine de l’Université Laval est heureuse de témoigner toute sa reconnaissance à ce promoteur de la santé. »
Rénald Bergeron, doyen de la Faculté de médecine

François Paré, doctorat honoris causa en littérature
Professeur titulaire et professeur-chercheur à l’Université de Waterloo. Grand spécialiste des littératures minoritaires franco-canadiennes.

« François Paré est considéré par certains comme le plus important intellectuel et chercheur de langue française faisant carrière au Canada hors Québec. La Faculté des lettres et des sciences humaines est très honorée de rendre hommage à un professeur et à un chercheur de premier plan qui, de plus, est un ardent défenseur des francophonies canadiennes. »
Michel de Waele, doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines

Guylaine Saucier, doctorat honoris causa en sciences de l’administration
Administratrice de sociétés depuis 1989. Membre du conseil d’administration de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques. Première femme à être nommée présidente de la Chambre de commerce du Québec. Nommée Canada's most Powerful Women en 2003 et en 2011.

« La Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval rend hommage à Mme Guylaine Saucier, administratrice de sociétés. Elle reconnaît l’importance du rôle qu’elle a joué dans la mise en place des règles de gouvernance dans les sociétés publiques et privées. Elle représente les valeurs que la Faculté et l’Université Laval veulent transmettre à leurs étudiants : l’intégrité, le dépassement de soi, l’excellence et la réussite. »
Michel Gendron, doyen de la Faculté des sciences de l’administration

Nahum Sonenberg, doctorat honoris causa ès sciences
Professeur au Département de biochimie et au Centre de recherche sur le cancer Rosalind and Morris Goodman de l’Université McGill. Ses travaux ont pavé la voie à l'élaboration de nouveaux traitements pour une vaste gamme de maladies.

« La contribution du Dr Sonenberg à notre compréhension des mécanismes de synthèse protéique, une des étapes clés du bon fonctionnement des cellules, est tout à fait phénoménale. La persévérance et le leadership dont il a su faire preuve sauront être une source d’inspiration pour nos étudiants. »
André Darveau, doyen de la Faculté des sciences et de génie


            -30-

Source :
Andrée-Anne Stewart
Relations médias
Direction des communications
Université Laval
418 656-3952
Cell. : 418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca
@ulavalmedias

 

 


www.ulaval.ca