Salle de presse

 
 
 

L’Université Laval confirme la réouverture des stages offerts par le Département d’éducation physique

7 décembre 2017

Québec, le 7 décembre 2017 – À la suite du cri du cœur de l’étudiante en éducation physique Cathia-Marie Bujold et des préoccupations des acteurs régionaux exprimées au cours des derniers jours, l’Université Laval, la Faculté des sciences de l’éducation et le Département d’éducation physique reviennent sur la décision de limiter à la région de la Capitale-Nationale la réalisation des stages en éducation physique. Ils annoncent donc aujourd’hui la réouverture de ces stages qui pourront être faits dans toutes les régions du Québec.

« Après une analyse de la situation et une évaluation des possibilités, le Département a réussi à trouver des solutions d’encadrement et de supervision à distance lui permettant ainsi de rouvrir les stages en région, et ce, tout en maintenant la qualité de la formation offerte dans ce domaine », explique Jean-François Cardin, vice-doyen aux études de premier cycle à la Faculté des sciences de l’éducation.

Initialement, la décision du Département d’éducation physique de limiter les stages au territoire de la Capitale-Nationale était une mesure transitoire et temporaire. Œuvrant à la reconstruction de sa banque d’enseignants associés, le Département avait pris la décision de débuter par les milieux d’enseignement les plus près de l’Université, car il dispose, pour la formation à l’enseignement, d’un réseau d’écoles associées avec les commissions scolaires de la région de la Capitale-Nationale. « L’objectif à terme était de rouvrir les stages dans toutes les régions du Québec, assure M. Cardin. Entièrement justifiée, la demande de madame Bujold nous a amenés à réévaluer plus rapidement notre décision et à trouver des solutions créatives. »    

Avec la décision prise aujourd’hui, il n’existe plus aucune restriction ou limitation territoriale en matière de stages en région dans la totalité des programmes offerts à l’Université Laval. « Le cas des stages au Département d’éducation physique était, jusqu’à aujourd’hui, l’exception à la règle, confirme Caroline Senécal, vice-rectrice adjointe aux études et aux affaires étudiantes à l’Université Laval. Certaines exigences des organismes qui agréent plusieurs de nos programmes, notamment ceux des disciplines en santé exigeant que le milieu de stage permette à l’étudiant d’être exposé à une variété de situations cliniques ou de clientèles définies, doivent toutefois être prises en considération dans le choix du milieu de stage », précise-t-elle.

Consciente de l’importance des stages pour les étudiantes et les étudiants, mais aussi pour les régions qui souhaitent voir revenir les jeunes et fidéliser des professionnels, l’Université Laval a la mission et le devoir aussi d’en offrir dans toutes les régions du Québec. Nos pratiques en matière de stage sont rigoureuses, mais se veulent aussi flexibles et ouvertes, c’est-à-dire qu’elles permettent et encouragent les étudiantes et les étudiants à réaliser leurs stages dans la région de leur choix tout en leur assurant la très grande qualité d’une formation adaptée aux besoins et aux réalités des marchés.

Les enjeux liés à l’emploi en région interpellent l’Université Laval depuis de nombreuses années. Pour contribuer à la mise en place de solutions, elle déploie des stratégies et des moyens facilitateurs, notamment grâce à son étroite collaboration avec Place aux jeunes en région.

En effet, depuis 2009, le Service de placement de l'Université Laval (SPLA) collabore activement avec cet organisme qui facilite la migration et le maintien des diplômés de 18 à 35 ans en région en proposant des séjours migratoires permettant aux étudiants et aux diplômés de mieux connaître les régions, de développer leur réseau de contacts en rencontrant des employeurs potentiels, des intervenants socioéconomiques, des entrepreneurs et des élus.

En tant que carrefour essentiel d'échanges entre les étudiants et les différents acteurs de la communauté afin qu'ils développent un lien étroit entre les études et l'employabilité, le SPLA a la mission d’accompagner les étudiants et les diplômés de l’Université Laval dans la réussite de leur intégration au marché du travail partout au Québec. « Pour les stages de 2017 dans les programmes gérés par le SPLA, nous avons eu au total 1961 stages dont près de la moitié (862) a été réalisée à l’extérieur de la région de la Capitale-Nationale », indique André Raymond, directeur du SPLA.

En tant qu’alliée des régions du Québec, l’Université Laval tient à réitérer son soutien et son appui aux acteurs régionaux dans la valorisation et la promotion des stages en région menant à des possibilités d’emploi stimulantes ainsi qu’à assurer ses étudiantes et étudiants de son entière collaboration dans la réussite de leur parcours universitaire.

-30-

Source :
Andrée-Anne Stewart
Relations médias
Direction des communications
Université Laval
418 656-3952
Cell. : 418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca

 

 


www.ulaval.ca