Salle de presse

 
 
 

Les sciences sociales à l’ère des données massives

L’Université Laval innove dans ce domaine en pleine émergence

24 mai 2018

Québec, le 24 mai 2018 – Les données massives ont provoqué ces dernières années un fort engouement dans le monde scientifique, toutes disciplines confondues. Toutefois, au Canada et au Québec, on constate une lacune importante aux plans de la formation et de la recherche sur les données massives en sciences sociales. Souhaitant innover dans ce domaine de pointe, l’Université Laval et sa Faculté des sciences sociales ont développé une nouvelle offre de formation portant sur le traitement des données numériques en sciences sociales, permettant ainsi à la Chaire de leadership en enseignement des sciences sociales numériques de voir le jour.

Créée grâce à un don de Power Corporation du Canada à hauteur de 400 000 $ pour les cinq prochaines années, la Chaire permettra de développer un pôle d’expertise et de formation en études éthiques, théoriques et pratiques du traitement de données numériques à grande échelle en sciences sociales, répondant ainsi à une demande croissante de la communauté étudiante et des milieux professionnels, gouvernementaux et scolaires. « En plus de répondre à la demande grandissante de nombreux acteurs pour le développement d’une perspective adaptée aux particularités des sciences sociales sur cette question, la Chaire engagera notre université sur la voie de l’innovation pédagogique dans un domaine en pleine émergence », a déclaré André Darveau, vice-recteur à l’administration.

« Grâce aux données massives, nous pouvons comme jamais auparavant étudier l’évolution des communautés, tracer des profils de population ou étudier les tendances politiques de l’heure. Ces nouvelles avenues des sciences sociales sont à nos portes. Se doter de méthodologies efficaces, de repères et de lignes directrices aidera la nouvelle génération à utiliser ces données massives de façon responsable et rigoureuse », a indiqué le professeur adjoint au Département de science politique de la Faculté des sciences sociales Yannick Dufresne qui dirigera la nouvelle Chaire.

La Chaire permettra la création d’un programme interdisciplinaire de 2e cycle en sciences sociales numériques et la conception de nouveaux cours sur des thèmes associés au numérique et aux diverses disciplines en sciences sociales, tels les défis éthiques à l’ère numérique, les médias numériques et les mouvements sociaux ainsi que la collecte et la modélisation de données gouvernementales ouvertes. Elle favorisera aussi la création d’initiatives de transfert de connaissances et la réalisation de projets de recherche appliquée dans ce domaine de pointe.

En plus de la création d’outils pédagogiques spécifiquement adaptés aux sciences sociales numériques, la Chaire organisera des ateliers de formation et des colloques sur les particularités, le potentiel et les défis de l’ère des données numériques à grande échelle pour les décideurs publics. Elle développera également une plateforme publique favorisant l’accessibilité de ces données aux chercheurs et un site Web interactif destiné au grand public. « Cette initiative est d’autant plus pertinente en vertu de la récente Stratégie gouvernementale en TI du gouvernement du Québec qui prévoit privilégier l’approche numérique par défaut dans les relations du gouvernement avec les citoyens et les entreprises, ainsi que l’accès au public de données numériques ouvertes de qualité », a souligné le spécialiste en analyse de données numériques à grande échelle en opinion publique et en politiques publiques.

Depuis 2011, Yannick Dufresne a contribué à la conception et au développement de différentes applications de collecte de données numériques à grande échelle dont la Boussole électorale (au Canada, aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande) lancée en collaboration avec des partenaires médiatiques comme CBC/Radio-Canada, The Wall Street Journal, ABC et TVNZ; l’outil de récolte de données issues des médias sociaux ASPIRA développé à l’Université Laval; l’agrégateur de sondages d’opinion Le Signal lancé en collaboration avec L’Actualité et le Toronto Star; l’outil d’éducation Eurometer lancé en collaboration avec le média britannique Sky News lors du référendum sur le Brexit. Il participe en ce moment à la conception d’un autre outil de collecte de données massives à la demande du gouvernement du Canada en lien avec les festivités entourant le 150e anniversaire de la Confédération canadienne et qui vise à créer la plus grande base de données jamais collectées sur les identités canadiennes.

À propos des Chaires de leadership en enseignement (CLE)
Dans une société fondée sur le développement des savoirs, la capacité de nos collectivités à prospérer et à réaliser leur plein potentiel dépend largement du niveau de scolarité des citoyens et de leurs aptitudes à générer de nouvelles idées. La formation de personnes compétentes, responsables et promotrices de changement est au cœur de la mission de l’Université Laval. C’est pour répondre à ces attentes et renforcer son potentiel d’innovation pédagogique que l’Université Laval a mis en place, en 2011, un outil unique de développement, les chaires de leadership en enseignement, lequel s’inscrit dans le cadre de son Programme pour l’avancement de l’innovation, de la recherche et de l’enseignement (PAIRE). Tous les domaines de formation couverts par l’établissement peuvent faire l’objet d’une CLE.



-30-



Source :
Andrée-Anne Stewart
Relations médias
Direction des communications
Université Laval
Tél. : 418 656-3952
Cell. : 418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca


www.ulaval.ca