Salle de presse

 
 
 

Repenser l’aménagement des écoles du Québec pour mieux soutenir la réussite éducative

Schola.ca

30 janvier 2018

Québec, le 30 janvier 2018. – L’Université Laval a annoncé aujourd’hui l’élaboration, d’ici 2022, de la plateforme québécoise d’expertise en architecture scolaire Schola par la professeure Carole Després de l’École d’architecture et son équipe de recherche. À terme, cette plateforme mettra en libre accès des outils d’aide à la décision en appui aux différents acteurs concernés par l’amélioration des équipements, des installations et des infrastructures immobilières des écoles primaires et secondaires du réseau public.

Élaborée en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MESS), dont le soutien financier s’élève à 2,54 millions de dollars, ainsi qu’avec les partenaires et les acteurs du milieu, Schola.ca permettra à ses usagers de cibler les interventions en architecture et en design les plus susceptibles de soutenir la réussite éducative et de contribuer au bien-être de tous, dans une perspective de développement durable.

« Nos chercheurs en architecture, en sciences de l’éducation et en design fourniront une boîte à outils numérique, fiable et répondant aux grands besoins de rénovation des écoles. Cette plateforme sera essentielle pour aider les décideurs en éducation à concevoir des espaces d’apprentissage lumineux, conviviaux et modernes pour les nouvelles générations », a déclaré la rectrice de l’Université Laval, Mme Sophie D’Amours.

« En plus de l’ensemble des personnes qui travaillent au quotidien auprès des élèves, la réussite éducative passe par des écoles offrant un environnement optimal et des milieux de vie de qualité. Bon nombre d’écoles ayant été construites il y a plusieurs décennies, la planification des travaux de rénovation ou de construction doit être assortie de la volonté d’embellir les lieux et de les rendre plus accueillants et mieux adaptés aux réalités du 21e siècle. Je suis convaincu que le partenariat avec l’Université Laval et l’École d’architecture favorisera la réussite éducative des jeunes. » Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.


L’équipe de recherche transdisciplinaire qui élaborera les outils pour accompagner les acteurs scolaires impliqués dans la modernisation des écoles sera composée de dix experts issus des domaines de l’architecture, de la conception de produits et d’interfaces ainsi que de l’éducation. « En plus d’intégrer une série d’outils pour les gestionnaires et les architectes chargés de la rénovation des écoles, la plateforme intégrera aussi du matériel d’intérêt pour le personnel scolaire, les élèves et leurs parents », a précisé Mme Després.

L’utilisation d’une plateforme plutôt que d’un site Web traditionnel permettra de guider plus rapidement l’internaute vers l’information et le soutien dont il a besoin. « La plateforme présentera des outils d’information qui permettront à ses usagers de mieux comprendre les enjeux et les défis matériels et éducatifs des écoles primaires et secondaires d’aujourd’hui et de demain, des outils de diagnostic qui leur permettront d’identifier efficacement les forces et les lacunes des bâtiments scolaires en lien avec ces enjeux et défis ainsi que des outils d’aide à la conception pour leur permettre d’encadrer la programmation et les solutions », a ajouté la professeure.

« Pour que la rénovation d’un parc immobilier de plus de 3 000 écoles ait le plus d’effets positifs possible sur la réussite éducative, il faut mettre en commun les connaissances scientifiques et pratiques issues de nos milieux, de même que les bons, et moins bons, coups en matière de design architectural et industriel. Répondre aux besoins scolaires actuels n’est pas suffisant, il faut anticiper ceux de demain, dans la perspective d’un nouveau cycle de vie architectural », a conclu Mme D’Amours.

Au Québec, le parc scolaire québécois comprend 4 104 bâtiments, incluant ceux du Nunavik et les immeubles administratifs. De ce nombre, 2 158 sont des écoles primaires dont une grande majorité ont été construites avant 1970 et environ 400 sont des écoles secondaires construites entre 1968 et 1978. Une période de 50 ans représentant un premier cycle de vie en architecture, il faut réévaluer l’adaptation de ces bâtiments en fonction des besoins actuels dans le but d’éviter leur obsolescence.


-30-



Source :
Andrée-Anne Stewart
Relations médias
Direction des communications
Université Laval
418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca



www.ulaval.ca