Centre de prévention et d'intervention en matière de harcèlement

 
 

Le harcèlement n'est pas toléré à l'Université Laval et toute personne témoin d’une situation de harcèlement à l’Université devrait être interpellée par cette situation. Le silence et l’inaction contribuent au maintien du harcèlement et il est du devoir de tous d’agir afin d’y mettre fin.

Souvent, les victimes sont conscientes de vivre une situation difficile, mais ne l'associent pas nécessairement à du harcèlement. Un regard extérieur leur permet de mieux comprendre ce qu'elles vivent. Comme témoins, vous pouvez aider la personne à réaliser que des actions doivent être posées.

Afin de maintenir un milieu sain et exempt de harcèlement, les témoins ont un rôle important. Ils peuvent aider la personne à rompre le climat de peur dans lequel elle se trouve. En tant que témoin, vous n’avez pas à effectuer une enquête ou détenir des preuves qui alimentent le diagnostic de harcèlement. Vous devez, à partir de doutes sérieux, chercher à aider la personne à briser le silence.

 

Comment?

Voici des exemples d'actions concrètes :

  • Consulter vous-même le CPIMH afin d'être conseillé ou soutenu dans votre intervention pour aider la personne;
  • Inviter la personne à consulter la direction du CPIMH;
  • Proposer à la personne de visiter le site Web du CPIMH;
  • Accompagner la personne lors d'une rencontre au CPIMH;
  • Sensibiliser la personne au fait qu'elle ne doit pas accepter de subir des comportements d'une autre personne qui s'apparentent à du harcèlement;
  • Informer la personne en autorité des conduites auxquelles vous avez été témoin.

En cas de besoin de protection physique ou pour toute urgence, vous pouvez la référer ou demander vous-même le soutien du Service de sécurité et de préventionhttp://www.ssp.ulaval.ca/ au 418 656-5555.

Rappelez-vous que le soutien que vous apportez à la victime fera une grande différence.

 

Que faire si je suis témoin d’une violence à caractère sexuel?

Après avoir évalué la situation, si vous êtes en mesure d’agir en toute sécurité, faites cesser la violence à caractère sexuel soit en intervenant directement auprès de l’agresseur ou en permettant à la personne qui en serait victime de s’échapper de la situation. Si la personne est en danger ou si vous craignez pour sa sécurité ou la vôtre, contactez le Service de sécurité et de prévention de l’Université Laval (418 656-5555) ou le 911.

Il est aussi important de porter assistance à la personne en l’écoutant sans juger ni remettre en question, et de la référer aux ressources qui peuvent l’aider.

N’hésitez pas à informer une ressource compétente de ce qui s’est passé, soit le Centre de prévention et d’intervention en matière de harcèlement (418 656-7632) ou le Service de sécurité et de prévention (418 656-5555).

www.ulaval.ca