Aller au contenu principal
Assurer l’utilisation sécuritaire des médicaments
Assurer l’utilisation sécuritaire des médicaments

Protéger la santé des aînés: l’objectif de l’expert en pharmacothérapie

Nos aînés sont souvent polymédicamentés et à risque de subir des effets indésirables, des interactions médicamenteuses et d’être hospitalisés pour des conditions liées aux médicaments. Devenez un intervenant incontournable en pharmacie communautaire, en CHSLD et en GMF.

Protéger la santé des aînés: l’objectif de l’expert en pharmacothérapie

Ce que vous apprendrez

  • Appliquer les principes de base de l’utilisation des médicaments en gériatrie pour guider vos interventions.
  • Bonifier votre processus de raisonnement clinique par l’utilisation d’une méthode d’évaluation de la pharmacothérapie.
  • Accroître votre autonomie professionnelle comme expert de la pharmacothérapie dans l’équipe de soins (nouveau rôle de prescripteur).
  • Mettre en œuvre des plans de soins qui incluent une révision régulière de la pharmacothérapie afin d’assurer une utilisation sécuritaire des médicaments chez les aînés.
  • Adopter des stratégies de communication orientées sur la collaboration avec le patient, les proches et les autres professionnels de la santé afin de réduire la résistance au changement.
  • Élaborer et implanter un projet d’intégration pour votre clientèle aînée.
  • Réviser l’approche thérapeutique pour l’insuffisance rénale, les troubles neurocognitifs majeurs, la dépression, l’insomnie et l’anxiété, la MPOC et les soins de fin de vie à domicile.


Description

Vous remarquez une augmentation de la proportion des aînés dans votre clientèle. Les piluliers que vous leur servez contiennent 5, 10 ou parfois plus de 15 médicaments différents. Vous vous demandez comment intervenir dans ces dossiers avec des profils médicamenteux lourds.

La modification récente de la Loi sur la pharmacie, la nouvelle entente de l’AQPP avec les tiers payants et le déploiement du projet PEPS dans les CHSLD de la province vous donnent une opportunité sans précédent d’être un acteur incontournable en soins de première ligne pour protéger la santé des aînés.

Ce nanoprogramme vous permettra de détecter les médicaments inappropriés autant en CHSLD qu’en milieu communautaire et de développer des habiletés pour optimiser la thérapie médicamenteuse des aînés. Vous augmenterez votre autonomie professionnelle par l’apprentissage des principes de base d’une pharmacothérapie sécuritaire en gériatrie. L’utilisation d’une méthode de raisonnement clinique vous permettra de soupeser les risques et les bienfaits des médicaments dans une situation donnée tout en respectant les souhaits du patient. Vous intégrerez des stratégies de communication basées sur la collaboration avec le patient et ses proches ainsi qu'avec les autres professionnels de la santé.

Projet personnalisé dans votre milieu

Tout au long de la formation, vous développerez un projet personnel adapté à votre milieu professionnel. Ce projet, en lien avec les contenus de formation, sera évalué et vous amènera à effectuer des interventions basées sur une utilisation sécuritaire des médicaments (détection des médicaments inappropriés, surveillance des effets indésirables, prise en charge des problèmes de santé courants, révision personnalisée de la pharmacothérapie).

À chacun des blocs, vous bénéficierez de conseils personnalisés d’un expert afin de vous accompagner dans le choix, le développement et la réalisation de votre projet. 
 

Pour information: 
nanoprogrammes-info@ulaval.ca
418 656-2131, poste 403234

Nanoprogramme

Coût

Coût

850$

Période

Durée

12 octobre 2021 au 8 avril 2022

Effort

Effort

Entre 3 à 4 heures/semaine d’activités en ligne

Projet dans votre milieu

Séances virtuelles synchrones

Diffusion

Mode de diffusion

À distance

Niveau

Niveau

Intermédiaire

Préalables

Baccalauréat en pharmacie ou Doctorat de premier cycle en pharmacie, titulaire d’un permis d’exercice de la pharmacie valide au Québec, avoir accès à un milieu de pratique.

Reconnaissance

Certification

Nanoprogramme UL avec une reconnaissance de 2 crédits universitaires de 2e cycle

30 heures éligibles à la formation continue obligatoire de l’OPQ

Sujets

Sujets

Opportunités et obligations du pharmacien | Médicaments inappropriés | TNCM et SCPD | Insuffisance rénale | Soins de fin de vie | MPOC | Dépression | Insomnie | Anxiété

Équivalence

Passerelle vers des programmes d’études réguliers

Le nanoprogramme peut être reconnu dans des programmes crédités réguliers (à venir).

Clientèle

Clientèle visée

Ce nanoprogramme s’adresse à tout(e) pharmacien(ne) désirant être un acteur clé en soins de première ligne par l’optimisation de la pharmacothérapie des ainés en pharmacie communautaire, en CHLSD et en GMF.

Cheminement dans le programme

Cheminement

Calendrier de diffusion

Bloc 1 – Principes de base en gériatrie

Durée

Durée

9 semaines

Période

Période de diffusion

12 octobre au 10 décembre 2021

Effort

Effort

4 heures/semaine d’activités d’apprentissage

Projet dans votre milieu

Bloc 2 – Mise en pratique

Durée

Durée

12 semaines

Période

17 janvier 2022 au 8 avril 2022

Effort

Effort

3 heures/semaine d’activités d’apprentissage

Projet dans votre milieu

Présentation virtuelle synchrone du projet (deux fois 2 heures)

Contenus

  • Opportunités et obligations du pharmacien
  • Médicaments inappropriés en gériatrie
  • Insuffisance rénale
  • Troubles neurocognitifs majeurs et SCPD
  • Dépression, anxiété et insomnie
  • MPOC
  • Soins de fin de vie à domicile

Équipe

Caroline Sirois, professeure agrégée, Faculté de pharmacie, Université Laval

Caroline Sirois est professeure à la Faculté de pharmacie de l’Université Laval. Elle est chercheuse au Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec, au Centre de recherche en santé durable VITAM, au Centre de recherche du CHU de Québec, et chercheuse associée à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Pharmacienne détentrice d’une maîtrise en pharmacie d’hôpital, Mme Sirois a pratiqué en pharmacies communautaires et en milieu hospitalier avant de réaliser une maîtrise et un doctorat en pharmacoépidémiologie à l’Université Laval. Elle a ensuite complété une formation postdoctorale en épidémiologie à l’Université McGill. Ses intérêts de recherche portent principalement sur l’usage approprié de médicaments chez les aînés, la polymédication et la déprescription. Elle s’intéresse, entre autres, aux médicaments potentiellement inappropriés et à la conceptualisation de la polymédication appropriée.

Rachel Rouleau, professeure de clinique, Université Laval

Rachel Rouleau est chef adjointe (enseignement, formation et recherche) du Département de pharmacie du CIUSSS de la Capitale-Nationale et professeure de clinique à la Faculté de pharmacie et à la Faculté de médecine de l’Université Laval. Elle est chercheuse-associée au Centre de recherche VITAM – Centre de recherche en santé durable de l’Université Laval et fellow de l’Ordre des pharmaciens du Québec. Elle réalise de la recherche intégrée aux soins en gériatrie, en soins palliatifs. Ces travaux ont remporté plusieurs prix dont Innovation de OPQ, prix Hippocrate, profession santé et contribuent à l'avancement de la pratique et du cadre légal. Elle est personnellement récipiendaire du prix Jacques Dumas de la Faculté de pharmacie, du prix Innovation du Département de médecine familiale et de médecine d’urgence et du prix Louis-Hébert de l’Ordre des pharmaciens du Québec.

Sonia Neas, chargée d’enseignement clinique, Université Laval

Sonia Neas pratique en soins de longue durée depuis plus de 10 ans.  Elle est membre du comité de travail sur l'organisation des soins pharmaceutiques en hébergement du CIUSSSCN. Elle est également responsable du cours PHA-6232 Pharmacothérapie ambulatoire en gériatrie ll. En plus de se spécialiser en gériatrie, elle a eu l'occasion de pratiquer sur une unité de soins palliatifs pendant 3 ans.  Son objectif principal est de personnaliser son plan d'intervention pharmaceutique pour chaque résident, dans le respect de ses volontés, en mettant toujours son confort à l'avant-plan. C'est en travaillant en équipe et en répondant aux différents besoins du terrain qu'elle contribue à l'évolution constante de la pratique en pharmacie, ce pourquoi elle considère que le projet PEPS (qui permet la prise en charge complète de la pharmacothérapie par l'application de la loi 41 et l'utilisation d'ordonnances collectives) est une plate-forme parfaite pour faire du pharmacien un acteur de premier plan auprès des résidents, de leurs proches et de l'équipe traitante.