L'international

Votre empreinte sur le monde

 
 
 
 

Partenariats et collaborations internationalesPartenariats stratégiques

 

L’Université Laval a comme objectif de développer, en complément à ses relations bilatérales, des partenariats privilégiés et des accords visant la coproduction en formation, par exemple :

  • Par la formation intensive conjointe
  • Par des programmes bidiplômants
  • Par des cotutelles

Des collaborations stratégiques en recherche font aussi partie des moyens mis en œuvre pour resauter notre communauté universitaire, par exemple:

  • Projets communs avec financement croisé
  • Réseaux scientifiques
  • Groupements ou de centres de recherche multi-institutionnels
  • Laboratoires internationaux associés (LIA)
  • Unités mixtes internationales (UMI)
  • Chaires conjointes

Quelques exemples de ces collaborations internationales stratégiques à l’Université Laval vous sont présentées.

 

Réseaux et consortia

 
Réseau d’excellence des dirigeantes et dirigeants universitaires en gouvernance et en gestion (Réseau Dg2)
 

Le Réseau d’excellence des dirigeantes et dirigeants universitaires en gouvernance et en gestion (Réseau Dg2) a été créé en 2015, à l’initiative de l’Université Laval, en partenariat avec l’Université de Bordeaux. Le bureau permanent et la direction du Réseau sont établis à l’Université Laval.

 

Dg2 regroupe les dirigeants de 12 universités provenant de 8 pays (Canada, France, Suisse, Belgique, Brésil, Chine, Colombie, Maroc) de cinq continents. Pour avancer la réflexion, partager de bonnes pratiques et développer une véritable communauté de pratique entre les membres sur des enjeux de gouvernance et de gestion universitaires, une École d’été annuelle d’une semaine est organisée, à tour de rôle, par un des établissements membres. Des échanges renforcés entre les établissements membres, des recherche individuelles ou communes et des publications s'ensuivent.

 

En septembre 2015, l’Université Laval a organisé à Québec la première École d’été du Réseau Dg2, axée sur la transformation du campus numérique en campus intelligent. L’Université de Bordeaux a accueilli la seconde, en septembre 2016, sur le nouveau modèle organisationnel et financier des universités et La Universidad del Rosario de Colombie a organisé la troisième en mai 2017, sur la thématique de la planification stratégique.Al Akhawayn University, au Maroc, a été l’hôte de la quatrième école en 2018, sur les enjeux de l’internationalisation de l’enseignement supérieur. En 2019, l’UCLouvain organisera en Belgique la cinquième école d’été, qui portera sur l’Université 4.0. 

 

Universités membres

Présidente du Réseau Dg2 : Nicole Lacasse 

 

Directrice du bureau permanent du Réseau Dg2 : Marie-Andrée Doran

 

 
Consortium CALDO
 

Le consortium CALDO a été fondé en 2011 par quatre grandes universités de recherche au Canada (Université de l’Alberta, Université Laval, Université Dalhousie et Université d’Ottawa), dans le but d’augmenter, dans les universités membres, le recrutement de doctorants boursiers d’organismes gouvernementaux d’Amérique latine.

 

Cinq autres universités canadiennes, toutes membres du U15, se sont depuis jointes à CALDO: Université de Calgary, Université Queen’s, Université de la Saskatchewan, Université de Waterloo, Université Western et l'Université de Toronto.

 

En tant que membre fondateur du consortium CALDO, l’Université Laval vise le recrutement d’étudiants boursiers aux cycles supérieurs et des collaborations en recherche en Amérique latine. Le BI entretient les relations avec les organismes subventionnaires partenaires de CALDO dans quatre pays: le CNPq et le CAPES du Brésil, le CONACYT au Mexique, le COLCIENCIAS en Colombie et le CONICYT au Chili. De 2012 à 2016, près de 70 étudiants originaires des pays de l’Amérique latine, financés par l’un ou l’autre de ces organismes, se sont inscrits à l’Université Laval, principalement au 3e cycle.

Responsable : Richard Poulin

 

 

 

Partenaires privilégiés

Depuis 2007, l’Université Laval a décidé d’orienter son développement international vers la création de partenariats privilégiés avec des établissements renommés choisis, avec pour objectif d’établir une synergie plus forte avec un nombre restreint d’établissements. Des partenariats privilégiés ont été développés par l’Université Laval avec quatre sites universitaires : l’UNESP au Brésil, l’Université de Lausanne (UNIL) en Suisse, l'Université de Bordeaux et les cinq autres établissements de la ComUE d’Aquitaine, ainsi que l’Université Côte d’Azur (UCA) en France.

 
Alliance stratégique avec l’Université de Bordeaux et la Communauté d’universités et d’établissements d’Aquitaine (ComUE d’Aquitaine)
 

Depuis 2008, une alliance stratégique a été construite avec l’Université de Bordeaux et les membres de la ComUE d’Aquitaine, orientée par un plan commun d’actions prioritaires pour 5 ans (2009-2013).

 

Ce plan a permis de structurer une coopération solide dans les domaines ciblés. Ainsi, plusieurs professeurs-chercheurs et étudiants de différentes facultés ont des réalisations communes avec des collègues de Bordeaux, mais aussi des projets académiques et scientifiques ambitieux en cours de réalisation avec nos partenaires du site bordelais.

 

Parmi les réalisations et partenariats structurés, soulignons la création des riches collaborations suivantes :

 

 

 
Partenariat privilégié avec l’Université côte d’Azur (UCA)
 

Depuis décembre 2015, des échanges sont en cours avec l’Université Côte d’Azur qui regroupe une dizaine d’établissements universitaires de la région niçoise, dont l’Université de Nice Sophia Antipolis.

 

En 2016, cette nouvelle université a obtenu un Label IDEX UCA JEDI (Initiatives d’excellence) assorti d’un financement majeur de l’État français pour le développement de programmes de formation et de recherche collaborative. À la faveur d’un benchmarking rigoureux, elle a choisi l’Université Laval à titre de partenaire privilégié pour le déploiement de cet IDEX.

 

L’UCA cofinance déjà, depuis février 2016, une Chaire de leadership en enseignement (CLE) par simulation des sciences de la santé. Un travail conjoint est en cours pour aligner des projets portés respectivement par le financement associé à Sentinelle Nord et l’IDEX. Les principaux axes de développement et de collaboration en formation et en recherche sont :

  • Santé des femmes;
  • Santé des plantes par biostimulation;
  • Ressources marines;
  • Arômes et parfums;
  • Pédagogies innovantes;
  • Communautés intelligentes et santé.

Pour plus d'information

 
Partenariat privilégié avec l’Université de Lausanne (UNIL)
 

Les liens entre l’UNIL et l'Université Laval sont affirmés avec la création d’une unité mixte inter­nationale en Neuro-développement et Psychiatrie de l'enfant (UMI-NP), la signature d’une entente de partenariat privilégié (2017) et l’élaboration d’une feuille de route identifiant des domaines potentiels de collaboration à développer :

  • pédagogie de l’enseignement supérieur
  • géosciences, médecine
  • sciences infirmières
  • psychologie et sport,
  • gouvernance universitaire (durabilité et relations internationales)

Unité mixte inter­nationale en Neuro-développement et Psychiatrie de l'enfant (UMI-NP)

Associée à la CERC en neurophotonique (Titulaire: Pierre Marquet), l'UMI-NP a été créée en juin 2016. Son programme de recherche vise à identifier précocement chez des jeunes enfants des biomarqueurs cellulaires de vulnérabilité en combinant les outils de la neurophotonique avec les techniques de reprogrammation et de différenciation cellulaire.

 

Son activité internationale ouvre la possibilité de travailler avec des cohortes de patients et d'enfants à risque provenant de populations très diverses. L'UMI-NP est basée à Québec, au centre de recherche de l'Iinstitut universitaire en santé mentale et compte aujourd'hui 3 professeurs et une équipe de soutien à la recherche composée de 6 professionnels de recherche, dont 2 coordonnateurs.

Laboratoire international associé en systèmes hydrogéologiques complexes

Le projet de création d'un Laboratoire international associé en systèmes hydrogéologiques complexes a été formellement lancé en décembre 2017. Ce laboratoire implique des chercheurs de l'UNIL (Faculté des géosciences et de l'environnement), de l'Université Laval (Marc Constantin), de l'Université de Neuchâtel et de l'Institut National de la Recherche Scientifique du Canada. Il porte notamment sur l'hydrogéologie des milieux fissurés, l'hydrogéologie des régions nordiques et alpines, et la caractérisation des hétérogénéités hydrogéologiques pour l'étude des eaux souterraines.

 

Des cours et ateliers conjoints, des séjour de mobilité pour doctorants et post-docs, des visites de professeurs et l'organisation de campagnes de terrain conjointes font partie des activités prévues dans le cadre du Laboratoire international associé.

 

Responsable : Richard Poulin

 

 

 
Partenariat privilégié avec l’Université d’État de Sao Paulo (UNESP)
 

Dans le cadre du partenariat avec l’Université d'État de Sao Paulo (UNESP), l'unité mixte internationale (UMI) de recherche Quebec-Brazil Photonics Research, sous la direction du Professeur Younès Messsadeq, a été créée en 2013. Son programme de recherche qui est associé à la Chaire d’excellence en recherche du Canada en innovation photonique, vise à développer les matériaux photoniques des applications dans les technologies de l'information, du domaine médical et de la santé publique, ainsi que pour l'environnement et le développement durable.

 

L'UMI est basée sur le campus de l'UL. Onze professeurs et chercheurs brésiliens y travaillent à titre de professeur visiteur depuis 2013, en plus des 10 étudiants gradués brésiliens dirigés en cotutelle UL-UNESP. Des professeurs et étudiants gradués de l'UNESP et d'autres groupes de recherche partenaires séjournent aussi de manière régulière à l’UMI.

 

Des travaux, incluant du financement croisé de sources brésiliennes ont aussi cours à Sao Paulo.

 

Responsable : Richard Poulin

 

 

www.ulaval.ca