Aller au contenu principal

Améliorer la qualité de l’offre alimentaire

L’information que nous recevons influence nos choix, nos habitudes, nos perceptions, nos achats. Véronique Provencher travaille à ce que la qualité de l’offre alimentaire s’améliore pour que nous adoptions une alimentation saine, comme si de rien n’était.

Les artisans de ce projet

Véronique Provencher

Professeure titulaire à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation
Directrice scientifique de l’Observatoire de la qualité de l’offre alimentaire de l'Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF)

Équipe

  • Laurélie Trudel, M. Sc., coordonnatrice en chef, INAF
  • Marie-Ève Labonté, Dt.P., Ph. D., professeure agrégée
  • Anne-Sophie Morisset Dt.P., Ph. D., professeure agrégée
  • Laure Saulais, Ph. D., professeure agrégée
  • Sonia Pomerleau, Dt.P., M. Sc., professionnelle de recherche
  • Julie Perron, Dt.P., M. Sc., professionnelle de recherche
  • Alicia Corriveau, Dt.P., M. Sc. (candidate), professionnelle de recherche
  • Stéphanie Harrison, Dt.P., Ph.D., professionnelle de recherche
  • Jeanne Loignon, M. Sc., professionnelle de recherche
  • Pierre Gagnon, statisticien, B. Sc, professionnel de recherche
  • Ainsi que plusieurs étudiants.

Suivre la qualité de l’offre alimentaire

À l’Observatoire, la Pr Provencher vise à identifier les problèmes dans l’offre actuelle pour améliorer la qualité des aliments disponibles pour la population. Avec plus de 30 partenaires, l’équipe participe au suivi de 2 politiques importantes au Québec: la Politique gouvernementale de prévention en santé et la Politique bioalimentaire 2018-2025.

Pour ce faire, l'équipe recense l’ensemble des produits disponibles pour une catégorie d’aliments donnée et répertorie les informations qui s’y rattachent. Plus de 5000 produits ont été répertoriés afin d’assurer un suivi de leur qualité nutritionnelle et générer des connaissances justes, objectives, rigoureuses et utiles aux décisionnaires.

Dresser un portrait de l’offre alimentaire en milieu institutionnel

Pour Véronique Provencher et son équipe, la qualité et le suivi de l’offre alimentaire dans tous les milieux sont au cœur des préoccupations. Plus précisément, ses travaux de recherche ont porté sur l’offre alimentaire dans les milieux institutionnels du réseau de la santé, tels les CHSLD et les résidences privées pour aînés. Résultat? L’équipe de recherche coconstruira, avec les personnes utilisatrices et les partenaires ministériels, un outil permettant de caractériser et de suivre la qualité globale de l’offre alimentaire, qui répondra aux besoins des institutions québécoises. Cet outil permettra aussi de dresser un portrait détaillé de l’offre alimentaire dans les établissements de santé à travers la province.

Fédérer les connaissances pour le bien-être de tous et toutes

Le fil conducteur qui lie tous les travaux de l’équipe de l’Observatoire? La mobilisation et le partage des connaissances au plus grand nombre. L’équipe de Véronique Provencher souhaite avant tout faciliter le dialogue entre les différentes parties prenantes qui font une différence dans l’offre alimentaire, que ce soient les décisionnaires gouvernementaux, les partenaires de l’industrie bioalimentaire ou les consommateurs et les consommatrices. Ainsi, les connaissances partagées contribueront à améliorer la qualité et l’accessibilité à une offre alimentaire saine et durable pour tous et toutes.

Céréales à déjeuner, pains tranchés, viandes transformées et tranchées : plus de 5000 aliments, dans 15 catégories, ont été scrutés par l’équipe.

L’équipe de l’Observatoire s’intéresse à la qualité de l’offre alimentaire dans divers milieux, tels les hôpitaux, CHSLD, résidences privées pour aînés, par exemple.

Les céréales dont l’emballage cible les enfants contiennent plus de sucre que celles destinées à la population générale.

L’Observatoire se veut un moteur de changement afin de soutenir les pratiques de l’industrie bioalimentaire, des décideurs et des Québécois.

La suite

Dans un monde idéal, Véronique Provencher voudrait que l’offre alimentaire soit tellement bonne que nous choisirions des aliments de qualité sans même y penser. Toujours avec l’équipe de l’Observatoire, elle élaborera des outils d’aide à la décision pour les consommateurs et les consommatrices ainsi que et les entreprises du secteur bioalimentaire. Elle souhaite d’ailleurs partager les résultats des travaux avec l’industrie de la transformation des aliments et les propriétaires d’épiceries afin qu’ils améliorent leurs produits et leurs pratiques. Son désir ultime: ramener l’alimentation à un niveau plus humain grâce à des informations objectives et compréhensibles.

Véronique Provencher

Apprenez-en plus à son sujet.

+

Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF)

Découvrez les services destinés au public.

+

Observatoire de la qualité de l’offre alimentaire

Apprenez-en plus.

+

Formation aux 2e et 3e cycles

Parcourez les programmes en nutrition.

+

Article de l’équipe sur le blogue du Centre NUTRISS – Nutrition, santé et société

Lisez l'article.

+

Financement de 3 M$ pour l’Observatoire

Consultez la nouvelle.

+

Plus d'histoires...

Découvrez les histoires d'autres professeurs de l'Université Laval!

+