Aller au contenu principal

Chaire de partenariat en prévention de la maltraitance

Chaires de recherche en partenariat

Domaine(s):

  • Sciences de l’éducation, de l’économie, sociales et humaines
Marie-Hélène Gagné

Marie-Hélène Gagné

Professeure titulaire

Faculté des sciences sociales

Marie-Hélène Gagné est professeure titulaire à l'École de psychologie de la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval et chercheuse au Centre de recherche sur l'adaptation des jeunes et des familles à risque. Formée en psychologie communautaire, sa préoccupation pour les jeunes en difficulté anime son programme de recherche centré sur la victimisation des enfants. Ses travaux s'inspirent de la science de la prévention et de l'implantation.

Expertises de la titulaire

Prévention
Maltraitance
Violence physique
Négligence
Adaptation et insertion à la société
Relations parent-enfant

Objectifs

  • Mobiliser chercheurs et partenaires autour de la prévention de la maltraitance
  • Favoriser l'échange des connaissances et l'arrimage des activités de la Chaire à celles déjà mises en place dans la communauté
  • Améliorer les interventions préventives à partir des connaissances scientifiques constamment mises à jour et évaluer leurs processus de mise en œuvre, leurs effets préventifs ainsi que leur efficience
  • Élaborer, mettre en œuvre et évaluer une stratégie de prévention de la maltraitance centrée sur le soutien aux parents vulnérables en raison de conditions de vie défavorables.

Chaque année au Canada, plus de 145 000 enfants sont victimes de maltraitance ou à risques élevés d'en être victimes; ses coûts s'apparentent à ceux imposés par des problèmes de santé répandus (maladies cardiovasculaires, diabète, etc.).

Mais au-delà de l'argument économique, prévenir la maltraitance est avant tout une nécessité humanitaire, un enjeu de justice sociale. De fait, les enfants victimes de comportements parentaux violents, abusifs ou négligents sont susceptibles de vivre plusieurs problèmes d'adaptation et d'insertion à la société, affectant ainsi le capital humain et social.

Prévenir la maltraitance exige la mise en place de conditions propices à de saines relations parent-enfant. Le partenariat de l'Université Laval avec la communauté à la base de la Chaire permet de marier 2 approches importantes dans ce domaine: celle axée sur les données probantes et celle axée sur la réponse communautaire aux besoins des enfants et des familles. Cette combinaison de rigueur scientifique et de sensibilité envers des familles vulnérables constitue une valeur centrale de la Chaire et anime l'ensemble de son programme.

Pour arriver à ses objectifs, la Chaire de partenariat sur la prévention et la maltraitance maximise la synergie de chercheurs de divers milieux de recherche.

Mission

Développer une capacité collective pour réduire la violence physique, les mauvais traitements psychologiques et la négligence envers les enfants au sein de leur famille.

Retombées

Recherche

  • Développer des connaissances en matière de pratiques préventives culturellement acceptables, efficaces et payantes pour la société
  • Documenter les mécanismes par lesquels une communauté développe sa capacité à déployer ces pratiques

Partenariat

  • Permettre aux acteurs impliqués de développer un discours commun autour de la prévention de la maltraitance et de décloisonner les missions et les façons de faire.
  • Outiller les décideurs et les planificateurs quant aux «meilleures pratiques» pour  améliorer la portée préventive de leurs programmes et de leurs politiques

Formation

  • Enrichir les programmes d’études universitaires de nouveaux contenus
  • Former une relève scientifique capable de collaborer avec les milieux de pratique et d’élaborer des politiques publiques

Social

  • Raviver et alimenter le discours public sur la prévention de la maltraitance
  • Contribuer à l’amélioration des pratiques en agissant comme foyer d’innovation sociale, grâce à la proximité accrue entre les praticiens et le milieu universitaire

Chaire de partenariat en prévention de la maltraitance

Pavillon Charles-De Konink, local 2444F
1030 avenue des Sciences-Humaines
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6

418 656-2131, poste 3789