Aller au contenu principal

École internationale d'été de Percé

Le carnet de voyage littéraire

Du 21 juin au 27 juin 2020

Pour suivre cet atelier, il n’est pas besoin d’être voyageurs, il suffit d’avoir le goût de l’ailleurs, et surtout, d’aimer les mots. Le carnet de voyage peut prendre également des formes très différentes, alliant la prose descriptive à celle poétique, la narration aux vers; si vous avez du talent en dessin, amenez vos crayons et pinceaux. L’écriture liée au voyage sera en état d’effervescence du premier au dernier jour de l’atelier. Aucune censure ne sera mise de l’avant. Pour inspirer la création, des carnets d’auteurs grands voyageurs seront lus et une exploration libre sera favorisée grâce à divers exercices d’écriture en classe ou à l’extérieur. Les participants seront à la fois accompagnés dans leur écriture et auront suffisamment de solitude pour écrire et parfaire leurs textes. L’écrivaine Anne Peyrouse vous accompagnera dans vos écrits; vous pourrez profiter de son expérience en tant qu’écrivaine, enseignante et directrice littéraire passionnée de mots et de littérature.

Département de littérature, théâtre et cinéma
Faculté des lettres et des sciences humaines

Formatrice: Anne Peyrouse

Je veux en savoir plus et m'inscrire

Le murmure des images

Du 28 juin au 4 juillet 2020

Atelier d'illustration dont l'objectif est de reprendre contact avec le plaisir de percevoir et de ressentir. Ouvrir les yeux sans autre but que celui d’être sensible à ce qui nous entoure et de rêvasser. Regarder autour de nous et considérer toutes les choses comme potentiellement intéressantes. Cet état de présence et cette qualité d’attention est précieux pour la création. À travers le dialogue poétique entre les mots et les images, nous explorons ce que l’instant présent a à nous offrir.

Durant cinq jours nous allons ralentir et prendre le temps de nous arrêter pour porter notre attention sur les petites choses qu’on ne voit plus. Les détails, les impressions, les rêveries. Le murmure des images c’est une invitation à créer cinq images en cinq jours, sur le rapport intime et poétique que nous entretenons avec le monde qui nous entoure. À la fin de la semaine, cette série d’images aura nécessairement un lien, une complicité évidente tant sur la forme que sur le fond sans pour autant que ces images deviennent une suite linéaire.

Direction générale de la formation continue

Formateur: Lino

Je veux en savoir plus et m'inscrire

Fenêtres sur l'abstraction

Du 5 juillet au 11 juillet 2020

Atelier d'illustration dont l'objectif est d’explorer l’univers du langage visuel abstrait et celui de la poésie japonaise, le haïku.

Concrètement l’atelier consiste à la production de quatre images abstraites en lien avec un poème inspiré d’un haïku japonais. L’ensemble aura nécessairement un lien, une complicité évidente tant sur la forme que sur le fond.

Vous serez d’abord invité à choisir quelques poèmes parmi ceux que je vous propose, à réfléchir à leur sens et en quoi ces mots vous touchent? Pour ensuite doucement vous y insérer, c’est-à-dire vous approprier et écrire votre propre haïku. Au fil de cette appropriation des mots poétiques, des images abstraites vont voir le jour. Elles seront la transposition visuelle de votre intention poétique.

Direction générale de la formation continue

Formateur: Lino

Je veux en savoir plus et m'inscrire

Raconter sa vie: écrire avec le matériau du vécu

Du 12 juillet au 18 juillet 2020

«On ne parle jamais que de soi» écrivait F. Mauriac, ce qui est à la fois profondément vrai et viscéralement faux. Vrai parce que, peu importe que l’on écrive de l’autobiographie ou un téléroman situé dans une école secondaire ou une saga en dix tomes sur une rébellion armée dans une galaxie très très lointaine, il viendra toujours un moment où l’on aura à s’appuyer sur notre expérience personnelle afin d’ancrer notre propos, notre récit. Faux parce écrire, bien écrire en tout cas, même directement sur sa propre vie, c’est toujours tôt ou tard s’ouvrir à l’autre, aux gens que nous avons côtoyés comme à ceux qui éventuellement nous liront et tenter d’établir avec eux, à travers l’imagination et l’empathie, une connexion.

Entre ces deux pôles, quiconque écrit aura tôt ou tard à se poser la question de la distance à poser entre le texte à produire et ses inspirations directes: raconter sa vie sans artifice, directement, si ça se peut? Déguiser le tout soigneusement en fiction? Mélanger les deux et brouiller les cartes? Dans quel degré et à quelles fins?

À travers la discussion, le partage et la lecture d’exemples marquants de la littérature québécoise contemporaine, cet atelier accompagnera chaque participant de la transformation en texte littéraire d’un moment marquant ou banal de sa propre existence.

Direction générale de la formation continue

Formateur: Samuel Archibald

Je veux en savoir plus et m'inscrire

Immortaliser Percé: voyage-atelier de photographie

Du 19 juillet au 25 juillet 2020

Le voyage atelier de photographie «Immortaliser Percer» se veut une occasion de partir à la rencontre de la faune et de la flore luxuriante de Percé et de lui rendre hommage à travers la photographie.

Les différentes sorties prévues (lever du soleil, photo de nuit, Île-Bonaventure, Rivière-aux-Émeraudes, notamment) vous permettront de mieux comprendre l’exposition en mode manuel, de mieux saisir les subtilités de la composition ainsi que de découvrir ou parfaire plusieurs techniques de prise de vues, telles que la photo de nuit, la photo panoramique, l’utilisation des filtres ainsi que vivre une journée sur l’Île-Bonaventure.

Direction générale de la formation continue

Formateur: Daniel Dupont

Je veux en savoir plus et m'inscrire

Écrire le corps

Du 26 juillet au 1er août 2020

Ne nous le cachons pas: le corps est partout dans l’écriture et l’écriture est soumise au corps. Un corps mal placé ou mal décrit, le personnage perd sa force; un corps malade ou en santé crée des histoires étonnantes; un corps oublié mène à tant d’imagination et de descriptions physiques. L’objectif principal de cette formation Écrire le corps est d’amener les participants à se rendre compte de la présence incontournable de l’écriture du corps sous toutes ses formes. Les participants seront invités à écrire le corps des personnages (clichés et originalités, en état de solitude ou de rencontre, de timidité ou d’exhibitionnisme) et celui des choses, à nuancer l’écriture des sens (des cinq sens, du sensuel à l’érotisme), à réfléchir sur leur corps dans l’acte d’écrire et sur le corps des mots (sonore, visuel, tactile, etc.).

L’écriture liée à la présence et à l’absence du corps sera en état d’effervescence du premier au dernier jour de l’atelier. Aucune censure ne sera mise de l’avant et aucune forme littéraire ne sera imposée, car écrire le corps traverse la poésie et la prose. Pour inspirer la création, des textes narratifs ou poétiques d’auteurs seront lus et une exploration libre sera favorisée grâce à divers exercices d’écriture en classe ou à l’extérieur. Les participants seront à la fois accompagnés dans leur écriture et auront suffisamment de solitude pour écrire et parfaire leurs textes. L’écrivaine Anne Peyrouse vous accompagnera dans vos écrits; vous pourrez profiter de son expérience en tant qu’écrivaine, enseignante passionnée des mots et de littérature.

Département de littérature, théâtre et cinéma
Faculté des lettres et des sciences humaines

Formatrice: Anne Peyrouse

Je veux en savoir plus et m'inscrire

Bande dessinée: raconter en images

Du 2 août au 8 août 2020

Quelqu’un a déjà dit de la bande dessinée: «Un bon scénario peut sauver un mauvais dessin; mais un bon dessin ne pourra jamais sauver un mauvais scénario.»

Malgré le côté frappant du dessin, la bande dessinée c’est, avant tout, raconter une histoire à l’aide d’images. Nul besoin, donc, d’être un virtuose du dessin pour réaliser une bande dessinée. 

Lors de cet atelier, nous allons aborder les différentes étapes de la création d’une courte histoire en bande dessinée: idée, personnages, lieux (qui sait si un trésor ne se cache pas à l’intérieur du Rocher Percé tout comme dans l’Aiguille creuse d’Arsène Lupin); synopsis, scénario et dialogues, découpage graphique, dessin, encrage, etc.

Direction générale de la formation continue

Formateur: Sylvain Lemay

Je veux en savoir plus et m'inscrire

Tragédie, philosophie et démocratie en Grèce antique

Du 9 août au 22 août 2020

Le séminaire a pour but d’examiner la tradition démocratique grecque, qu’on peut dire l’inspiratrice majeure des démocraties occidentales ultérieures, sous la double loupe de la tragédie et de la pensée philosophique. Si la tragédie a pu être qualifiée de miroir de la cité athénienne – or cette dernière connut l’essor démocratique que l’on sait justement à cette époque, disons à partir de 508 en prenant comme repère les réformes de Clisthène –, il s’ensuit qu’un des principaux caractères du genre tragique est sa capacité à refléter le phénomène démocratique lui-même et l’ensemble des questions qu’il a soulevé pour les acteurs de l’époque. De son côté, la philosophie aussi s’est intéressée de près au même phénomène démocratique non sans tenir compte d’ailleurs de ce qu’elle pouvait en percevoir à partir du récit des poètes eux-mêmes, d’où un entrecroisement de perspectives particulièrement riche dont on s’efforcera de tirer le meilleur parti.  Un certain nombre de pièces tragiques sera considéré, mais nous porterons une attention toute particulière à l’Antigone de Sophocle, et nous nous pencherons par ailleurs sur les analyses du genre tragique chez Platon mais surtout chez Aristote (notamment dans la Poétique et la Rhétorique).

Formateur: Jean-Marc Narbonne

Je veux en savoir plus

Instinct d'éternité

du 23 août au 29 août 2020

Inspiré par le fleuve, cet atelier de création se veut d’abord un lieu privilégié d’exploration où chacun est appelé à s’imprégner de la poésie des lieux environnants, afin que s’éveille cet instinct d’éternité et, qu’inspiré par la force et la quiétude du fleuve, le Rêve parle enfin et s’incarne à travers notre art. En explorant cinq techniques du langage visuel figuratif issu de la gestuelle, de l’observation, de la matière, de la lumière et de la forme, les participants seront invités à nourrir leur inspiration dans la péninsule gaspésienne et dans des textes puissants qui abordent le thème du fleuve. La journée sera ensuite ponctuée d’études préparatoires spécifiques en dessin et de techniques picturales variées: le frottis, l’ombrage, la trace, l’amoncellement, le trait, la peinture aux doigts, la peinture au couteau, la peinture au chiffon, le collage et les pinceaux.

Ce séjour plonge l’artiste dans un environnement artistique majestueux où il sera invité à apprécier le littoral sous différents points de vue et de créer sur le motif une œuvre inspirée et inspirante.

Direction générale de la formation continue

Formateur: François Desharnais

Je veux en savoir plus et m'inscrire