Aller au contenu principal
Améliorez votre capacité à agir
Améliorez votre capacité à agir

Au cœur des débats bioalimentaires: s’engager comme acteur de changement

À l’aide d’une approche interdisciplinaire, explorez les enjeux de société complexes qui animent le domaine bioalimentaire et valorisez votre expertise pour bien composer avec les débats qu’ils suscitent.

Au cœur des débats bioalimentaires: s’engager comme acteur de changement

Ce que vous apprendrez

  • Juger de la complexité des enjeux de société du domaine bioalimentaire auxquels est confrontée la société
  • Discuter de façon critique de ces enjeux et formuler des recommandations adaptées au mandat de diverses organisations
  • Utiliser des outils et modèles accessibles qui reflètent une approche interdisciplinaire
  • Acquérir des outils de délibération éthique pour vous soutenir dans la gestion des conflits de valeurs
  • Analyser des cas réels en lien avec votre pratique professionnelle ou citoyenne

Description

Votre organisation est confrontée à des questions complexes liées au domaine bioalimentaire? Vous recherchez des outils pour faire face à ces enjeux?

Ce nanoprogramme s’adresse aux gestionnaires et professionnels du domaine bioalimentaire qui doivent composer avec la complexité caractéristique des enjeux de société relatifs à leur pratique. Prenant appui sur un dialogue interdisciplinaire, cette formation vous permettra d’explorer ces enjeux, de mettre en contraste les situations qu’ils soulèvent, d’aller chercher des outils et modèles accessibles et transférables dans votre milieu de travail. Il vous permettra de valoriser votre expertise pour améliorer votre capacité à agir comme acteur de changement face aux enjeux complexes du domaine bioalimentaire.

Pour information: 
nanoprogrammes-info@ulaval.ca
418 656-2131, poste 403234

Nanoprogramme

Durée

Durée

24 semaines de formation

Effort

Effort

3,5 heures/semaine d’activités à distance

3 journées en présentiel

Projet sur un enjeu complexe rencontré dans  votre milieu

Diffusion

Mode de diffusion

Hybride

Niveau

Niveau

Expert

Reconnaissance

Certification

Nanoprogramme UL avec une reconnaissance de 3 crédits universitaires de 2e cycle

Sujets

Sujets

Enjeux bioalimentaires | Dialogue interdisciplinaire | Délibération éthique | Ouverture au changement | Pratique professionnelle innovante

Équivalence

Passerelle vers des programmes d’études réguliers

Le nanoprogramme peut être reconnu dans des programmes crédités réguliers (à venir).

Inscription

À venir

Cheminement dans le programme

Cheminement

Calendrier de diffusion

Bloc 1 - Représenter le problème d’un enjeu d’actualité

Durée

Durée

8 semaines

Période

Période de diffusion:  À venir

Journée en présentiel:  À venir

Effort

Effort

3,5 heures/semaine d’activités en ligne

1 journée en présentiel (7h)

Bloc 2 - Évaluer les discours sur un enjeu émergent

Durée

Durée

8 semaines

Période

Période de diffusion:  À venir

Journée en présentiel:  À venir

Effort

Effort

3,5 heures/semaine d’activités en ligne

1 journée en présentiel (7h)

Bloc 3 - Faire face au mur du conflit de valeurs d’un enjeu socialement vif

Durée

Durée

8 semaines

Période

Période de diffusion:  À venir

Journée en présentiel: À venir

Effort

Effort

3,5 heures/semaine d’activités en ligne

1 journée en présentiel (7h)

Équipe

Lyne Létourneau, professeure, Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, département des sciences animales, Université Laval

Juriste de formation, Lyne Létourneau est professeure titulaire au département des sciences animales à l’Université Laval où elle enseigne l’éthique de l’agriculture et de l’alimentation et dirige le Diplôme d’études supérieures spécialisé (DESS) en agriculture, alimentation et société. Elle agit présentement à titre de Vice-Doyenne aux études de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation. Dans ses travaux de recherche, elle s’intéresse aux structures constitutives du rapport entre l’éthique et les politiques publiques dans les domaines du bien-être animal, de la protection des espèces animales et des biotechnologies agricoles ainsi qu’aux enjeux éthiques de la lutte à l’obésité dans le contexte des nouvelles connaissances en épigénétique. Sa sphère d’expertise s’étend également à la conduite responsable en recherche. Elle a codirigé avec Louis-Étienne Pigeon la publication de l’ouvrage collectif L’éthique du hamburger – Penser l’agriculture et l’alimentation au XXIe siècle aux Presses de l’Université Laval en 2018.

Guillaume Brisson, professeur, Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, département des sciences des aliments, Université Laval

Le professeur Guillaume Brisson s'est joint au département des sciences de l'alimentation de l'Université Laval en 2017. Il s'intéresse aux mécanismes d’interactions entre les constituants alimentaires, leurs rôles dans l'organisation structurelle des aliments et leur impact sur la digestion et la biodisponibilité des nutriments. Il a travaillé pendant plusieurs années en Californie (California Polytechnic State University, 2006-2008) et en Nouvelle-Zélande (Riddet Institute, 2009-2013,) en tant que chercheur postdoctoral sur la valorisation des coproduits de la transformation laitière et le développement de nouveaux ingrédients laitiers. De 2014 à 2017, il a œuvré au Centre de recherche CERVO en neurobiologie, plus précisément sur les effets neuroprotecteurs d’extraits naturels sur la maladie de Parkinson. Sa programmation de recherche porte sur les procédés verts de fractionnement des constituants du lait et la création de nouvelles structures alimentaires permettant d’augmenter la biodisponibilité de nutriments susceptibles d’avoir un impact positif sur notre santé.

Bernard Koraï, professeur, Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, département d’économie agroalimentaire et des sciences de la consommation, Université Laval

Détenteur d’un doctorat (Ph.D) en administration des affaires orienté sur l’analyse du comportement du consommateur, Bernard Korai est professeur au département d’agroéconomie et des sciences de la consommation de l’Université Laval. Ses domaines d’expertise gravitent essentiellement autour des questions de durabilité qui traversent le vaste champ de la consommation. La posture multidisciplinaire dont il se réclame tant dans son enseignement que dans sa démarche scientifique lui permet, par exemple, d’éclairer les grandes thématiques de consommation à l’échelle des préoccupations de l’ensemble des acteurs de la filière bioalimentaire. À ce propos, il s’intéresse particulièrement aux déterminants psychologiques qui conditionnent, selon la perspective d’analyse des consommateurs/citoyens, la réceptivité sociale de certains types de comportements qui s’inscrivent au cœur d’enjeux complexes tels que l’environnement, le bien-être animal, le gaspillage, etc.

Doris Pellerin, directeur de département des sciences animales, Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, Université Laval

Doris Pellerin est détenteur d’une maîtrise en économie rurale et d’un doctorat en zootechnie de l’Université Laval. Il est professeur en production laitière au département des sciences animales de l’Université Laval dont il est aussi le directeur. Ses principaux thèmes de recherche sont la gestion des troupeaux laitiers en vue d’augmenter la rentabilité des fermes, le lait fourrager et les systèmes de production respectueux de l’environnement.

​​​​​​​Louis-Étienne Pigeon, chargé d’enseignement, Faculté de philosophie, Université Laval

Louis-Étienne Pigeon est titulaire d'un doctorat en philosophie et spécialiste de l'éthique environnementale. Il enseigne présentement à la Faculté de philosophie de l'Université Laval et poursuit des recherches en collaboration avec le Département des sciences animales (UL) et l'Institut des sciences de la mer de l'UQAR, à Rimouski. Ses activités de recherche et d'enseignement sont à la croisée des sciences de la nature, de la philosophie et des sciences sociales, dans une perspective autant pratique que proprement théorique. Il s'intéresse notamment aux principes du développement durable et à leur application dans le contexte des sociétés technologiquement avancées. Il a codirigé avec Lyne Létourneau la publication de l’ouvrage collectif L’éthique du hamburger – Penser l’agriculture et l’alimentation au XXIe siècle aux Presses de l’Université Laval en 2018.

Chantal Pouliot, professeure, Faculté des sciences de l'éducation, département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage, Université Laval

Chantal Pouliot est titulaire d’un baccalauréat en biologie, d’une maîtrise en littérature française, d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en enseignement collégial (DESS) et d’un doctorat en didactique des sciences. Elle est professeure titulaire de didactique des sciences à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval et chercheure au Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES). Ses travaux de recherche portent, d’une part, sur l’enseignement et l’apprentissage de controverses environnementales et sanitaires et, d’autre part, sur les capacités citoyennes de production de savoirs. Elle est membre du comité éditorial des revues Cultural Studies of Science Education, Canadian Journal of Science, Mathematics and Technology Education et Découvrir (ACFAS). Elle a récemment publié dans La Conversation et signé un chapitre dans Critical Issues and Bold Visions for Science Education: The Road Ahead (2018, K. Tobin et L. Bryan, Leyde, Pays-Bas: Brill).

Crédit photo: Lucie Bédet, journaliste multimédia