Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Monsieur François Tavenas

23e recteur de l'Université Laval

1997 à 2002

 

Originaire de France, François Tavenas a fait ses études d'ingénieur civil à l'Institut national des sciences appliquées de Lyon (1959-1963) et à la Technische Hochschule Aachen en Allemagne (1961-1962). Il a obtenu un doctorat de spécialité de mécanique des sols de l'Université de Grenoble (1965).

Après quelques années dans le génie conseil, il devient, en 1968, professeur et chercheur au Département de génie civil de l'Université Laval puis, de 1985 à 1989, doyen de la Faculté des sciences et de génie. En 1989, il est nommé vice-principal et professeur de génie civil à l'Université McGill. En 1997, il est élu recteur de l'Université Laval, poste qu'il occupe jusqu'en 2002.

Au cours de sa carrière, il a été directeur scientifique associé de la Revue canadienne de géotechnique (1970-1982), président de la Société canadienne de géotechnique (1990-1992) et membre du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (1989-1995). En 1997-1998, il a assumé la présidence de l'Association canadienne-française pour l'avancement des sciences (ACFAS) et devient membre du Groupe d'action pour l'avenir technologique et industriel de la région de Québec (GATIQ). Il a été aussi président du Réseau interordinateurs scientifique québécois (RISQ) de 1998 à 2001, et président de la Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec (CREPUQ) de 1999 à 2001.

De plus, il est, de 1998 à 2002, président du Conseil d'administration du Parc technologique du Québec métropolitain, président du Comité Québec Capitale (1998-2002) et président du Comité permanent de la recherche de l'Association des universités et collèges du Canada (AUCC). En 2001-2002, il est vice-président pour la région Canada de l'Organisation universitaire interaméricaine, président du Comité aviseur, région Amérique du Nord, au sein de l'Agence universitaire de la Francophonie, et membre du Comité aviseur de l'Observatory on Borderless Education de l'Association des universités du Commonwealth.

Ses travaux de recherche en géotechnique portent principalement sur la mécanique des argiles sensibles, les fondations sur pieux, les remblais sur sol compressible et la stabilité des pentes. En plus d'un livre, il a publié une centaine d'articles scientifiques. Il a remporté plusieurs prix, dont la Médaille d'or Keefer de l'Institut canadien des ingénieurs, le Telford Premium de l'Institution of Civil Engineers de Londres (deux fois) et le Prix R.F. Legget 1995 de la Société canadienne de géotechnique.

En 1999, il est fait Chevalier de la Légion d'honneur de France. En 2001, il reçoit la Médaille Julian C. Smith de l'Institut canadien des ingénieurs «en reconnaissance de sa contribution au développement du Canada». En 2002, il reçoit la Croix de commandeur de l'Ordre du mérite de la République fédérale d'Allemagne. De plus, le Consortium for North America Higher Education Collaboration (CONAHEC) décernait à monsieur Tavenas son 2002 Award of Distinction pour son leadership dans l'établissement de liens de compréhension mutuelle entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. En octobre 2003, le gouvernement du Grand Duché du Luxembourg nommait François Tavenas au poste de premier recteur de l'Université du Luxembourg.

M. Tavenas est décédé le 13 février 2004. Il a été fait Officier de l'Ordre national du Québec à titre posthume en juin 2004.

On peut lire ici l'hommage qu'a rendu le recteur de l'Université Laval à monsieur François Tavenas lors de la cérémonie à l'occasion de son décès.

www.ulaval.ca