Aller au contenu principal
Robert Beauregard

Robert Beauregard

Doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique pendant plus de huit ans, Robert Beauregard cumule les fonctions de vice-recteur exécutif et de vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes. 

Robert Beauregard a été directeur ou codirecteur de plus de 40 étudiants à la maîtrise ou au doctorat. Il est l’auteur de plus de 120 publications scientifiques. Il a obtenu en carrière un financement de plus de 12 M $ pour ses projets de recherche. Ses travaux de recherche ont longtemps porté sur le développement de produits, de procédés et de modèles d’affaires visant à accompagner les industries du secteur forestier dans leur évolution vers la création de plus de valeur ajoutée, grâce à un intérêt plus grand pour la seconde transformation et les services. Ces dernières années, il a plutôt porté son regard de chercheur sur l’éco-conception des produits forestiers et sur l’évaluation du rôle des forêts et des produits forestiers dans le contexte de la lutte contre les changements climatiques.

Sous son décanat, de 2008 à 2016, la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique a connu une croissance considérable des effectifs étudiants, ceux-ci passant de 900 à plus de 1 300. Ce résultat a été le fruit d’un travail de promotion soutenu des programmes existants à la Faculté, mais également de l’élargissement et de la rationalisation de l’offre de programmes et de cours. La priorité a été donnée à la collaboration et à la synergie entre les départements et avec les autres facultés de l’Université Laval pour rendre plus attirante et efficiente notre offre de formation. La Faculté a misé sur l’interdisciplinarité en mettant en place notamment le baccalauréat intégré en environnements naturels et aménagés ainsi que le diplôme en développement durable. Un grand accent a été mis également sur l’offre de cours à distance, qui est passée de 3 à plus de 40 cours. Le choix des cours à distance à développer a été fait dans le but de permettre l’offre de nouveaux certificats et microprogrammes, en synergie avec les programmes et cours existants, permettant de rejoindre des étudiants désireux de poursuivre leurs études, mais ne pouvant le faire qu’à distance. L’accroissement des effectifs étudiants alliée à une gestion administrative serrée a permis une amélioration durable de la santé budgétaire de la Faculté. Sous sa direction, la Faculté a entrepris de structurer son travail en philanthropie, en procédant à l’engagement, conjointement avec La Fondation de l’Université Laval, d’une directrice facultaire de la philanthropie. Parmi les résultats de ce développement, il faut noter la mise sur pied du premier club philanthropique étudiant et des premières activités philanthropiques, tenues depuis deux ans maintenant, par les étudiants.