Aller au contenu principal

L’ingénieure Claire Deschênes reçoit un prix Synergie pour l’innovation

Québec, le 17 février 2015 – L'ingénieure Claire Deschênes, professeure à la Faculté des sciences et de génie de l'Université Laval, recevra  ce soir le prix Synergie pour l'innovation dans la catégorie «Partenariat avec deux entreprises ou plus». Cette  distinction, décernée annuellement par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), récompense les collaborations les plus fructueuses et efficaces entre l'industrie et les universités. Le prix sera remis au cours d'une cérémonie qui aura lieu à la résidence du gouverneur général du Canada.

Mme Deschênes recevra ce prix pour le rôle clé qu'elle a joué dans la création et les succès du Consortium en machines hydrauliques de l'Université Laval. Ce centre de recherche inauguré en 2007 regroupe plusieurs des plus importants partenaires publics et privés dans le domaine de l'hydroélectricité au pays. Il a comme objectif d'améliorer l'efficacité et la fiabilité des turbines utilisées dans les centrales hydroélectriques. Le consortium s'est rapidement taillé une place enviable sur la scène internationale, établissant de nombreux partenariats avec des groupes de recherche en Europe et aux États-Unis qui permettent à ses chercheurs de partager les retombées de leurs travaux.

Mme Deschênes recevra ce prix en compagnie de représentants des principaux partenaires du Consortium: Anne-Marie Giroux d'Hydro-Québec, Normand Désy d'Andritz Hydro Inc., Michel Sabourin d'Alstom Énergies Renouvelables Canada Inc., François Trudeau de Voith Hydro Inc. et Robin Sinha de Ressources naturelles Canada.

«Notre gouvernement tient à féliciter tous les partenaires dans ce projet innovateur pour le prix qui leur a été décerné, a dit le ministre des Ressources naturelles du Canada et ministre de l'Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l'Ontario, l'honorable Greg Rickford. C'est un projet qui contribue à démontrer le leadership de notre pays face au développement des technologies énergétiques propres et qui démontre notre savoir-faire afin de réduire les émissions tout en soutenant une croissance économique.»

Il s'agit d'un deuxième prix Synergie en autant d'années pour la Faculté des sciences et de génie de l'Université Laval. L'an dernier, le microbiologiste Sylvain Moineau avait été récompensé pour ses travaux en partenariat avec la coopérative Agropur dans le domaine du contrôle des bactériophages en production fromagère.

Source:
Jean-François Huppé
Relations médias
Université Laval
418 656-7785
Jean-Francois.Huppe@dc.ulaval.ca