Aller au contenu principal

Des étudiants et des professeurs de l’Université Laval travailleront avec des partenaires industriels pour développer des solutions de finition et de densification novatrices pour les produits du bois d’intérieur

Québec, le 28 novembre 2017 – L'Université Laval annonce la création d'une nouvelle infrastructure de recherche dont l'objectif principal est de positionner le Canada comme leader mondial en finition et en densification écoresponsable du bois d'intérieur à l'aide de pratiques novatrices, qui influenceront significativement l'utilisation des produits en bois d'intérieur de nouvelle génération, diminuant ainsi les émissions de gaz à effet de serre (GES) et augmentant le confort et la santé des usagers. 

La nouvelle infrastructure, qui prend la forme d'une chaire industrielle du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et d'un projet de recherche et développement coopérative (RDC), concrétise un partenariat de recherche unique, composé de 5 entreprises de premier plan, visionnaires et fortement orientées vers la recherche et le développement: Canlak, Boa-Franc, Inortech Chimie, Portes Lambton et Canadel. Ce partenariat se démarquera par l'inclusion de toute la chaîne de valeur liée à la finition des produits du bois d'intérieur. 

Présents au lancement de cette chaire, les partenaires se sont dits ravis de la création de cette nouvelle infrastructure de recherche qui contribuera au développement technologique et à l'innovation: deux choses essentielles à la croissance de leurs entreprises et à l'économie générale du Canada.

Les innovations mèneront aussi à des produits moins nocifs et plus respectueux de l'environnement. «Il s'agit d'une illustration éloquente de la vision du développement durable au sein de l'Université Laval, où nous mettons l'innovation en recherche au service de l'environnement», a souligné le vice-recteur adjoint à la recherche, à la création et à l'innovation Michel J. Tremblay.

La Chaire de recherche industrielle CRSNG-Canlak en finition des produits du bois d'intérieur et le projet RDC sont créés grâce à un investissement du CRSNG qui totalise 3,7 M$ sur 5 ans, dont près de 2,2 M$ sont des contributions des partenaires industriels. L'Université de Haute-Alsace, la Haute école spécialisée bernoise, et l'Université de Lille collaboreront aux travaux de recherche.

Les programmes de partenariats de recherche du CRSNG donnent lieu à des collaborations dynamiques en R et D entre les meilleurs chercheurs et les entreprises du Canada. «Nous sommes fiers d'appuyer ce partenariat qui vise à créer des produits du bois d'intérieur novateurs à haute valeur ajoutée et viables sur le plan technique et économique qui répondront aux besoins du marché et apporteront au Canada des avantages importants sur le plan économique et environnemental,» a souligné Dr Marc Fortin, vice-président, partenariats de recherche du CRSNG.

Les plus récentes initiatives visant à réduire les GES suggèrent d'accroître l'utilisation du bois, cette ressource forestière étant le seul matériau de construction renouvelable et celui montrant le plus faible impact environnemental. «Une utilisation plus massive des produits d'apparence en bois se présente donc comme une occasion d'augmenter la charge de bois dans le bâtiment et, conséquemment, de contribuer à la réduction des émissions de GES», a expliqué la professeure au Département des sciences du bois et de la forêt, Véronic Landry, titulaire de la nouvelle Chaire. 

La programmation de recherche proposée est divisée en trois axes: densifier, décorer et protéger. Le premier axe touche la densification du bois alors que les deux autres s'attardent aux revêtements de surface. Afin d'assurer l'adéquation des résultats avec les besoins industriels, la Chaire utilisera une approche «chaîne de valeur» à l'image du partenariat représenté. Les thèmes qui seront abordés sont les systèmes polymères de densification chimique et les procédés de densification chimique, la coloration chimique et les stratégies d'amélioration du bois fini ainsi que la performance mécanique des revêtements de surface et la performance au feu.

La Chaire est le fruit d'une étroite collaboration entre la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique (FFGG) et la Faculté des sciences et de génie (FSG). À la frontière entre la chimie des matériaux et la science du bois, elle permet à l'Université Laval d'offrir un environnement favorable à la formation de personnel hautement qualifié en finition et en densification des produits du bois d'intérieur. «Il y avait un manque à combler, puisqu'aucun programme universitaire n'offre, au Canada, une solide formation touchant ce domaine en pleine émergence et pour lequel il existe un manque criant de main-d'œuvre spécialisée», a indiqué le doyen de la FFGG, Guy Mercier.

Source:
Andrée-Anne Stewart
Relations médias
Direction de communications
Université Laval
418 656-3952
Cell.: 418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca