Aller au contenu principal

L’Université Laval participe au premier dialogue public en vue du Sommet du G7 de 2018

Québec, le 16 novembre 2017 –  L'Université Laval a tenu avec fierté, aujourd'hui, le premier dialogue public visant à échanger sur les enjeux à privilégier lors de la présidence canadienne du G7 en 2018, y compris au Sommet du G7 qui se tiendra dans la région de Charlevoix, au Fairmont Le Manoir Richelieu, les 8 et 9 juin 2018. Ce dialogue public marque le début d'une série de rencontres à l'échelle pancanadienne du sous-ministre pour le sommet du G7 et représentant personnel du premier ministre du Canada, M. Peter M. Boehm.  

La consultation publique a permis à des étudiants, professeurs et membres du personnel de l'Université Laval, ainsi qu'à des membres de la communauté civile issus de divers milieux, de discuter de grands enjeux liés à la croissance économique, à l'égalité des sexes, à l'énergie, à l'innovation, à la paix et à la sécurité ainsi qu'à l'environnement et au climat. Les participants ont également pu échanger directement avec Peter M. Boehm au sujet des priorités que devrait avoir le gouvernement du Canada pour sa présidence du G7. 

«Je suis ravi de la richesse des échanges aujourd'hui, qui démontrent l'engagement du public en général – et des jeunes en particulier – quant à la place du Canada dans le monde et aux enjeux à privilégier lors de la présidence canadienne du G7 en 2018, a indiqué Peter M. Boehm. Ce dialogue s'intensifiera tout au long de l'année à venir et enrichira les travaux du G7. Nous sommes reconnaissants envers l'Université Laval pour son chaleureux accueil et pour l'occasion d'échanger des idées avec les participants.»

En mot d'ouverture de la consultation publique, la rectrice Sophie D'Amours a exprimé sa fierté quant au rôle d'hôtesse de l'Université Laval. «La tenue de cet événement sur notre campus est une reconnaissance du dynamisme et du leadership exercés par l'Université Laval au sein de la société québécoise. Je suis fière de la participation et de la qualité des interventions de nos étudiants et de nos professeurs qui ont avancé aujourd'hui des idées innovantes tout en partageant leurs connaissances et leur savoir au regard des grands enjeux mondiaux.» 

Les discussions ont été présidées par le professeur Louis Bélanger, qui dirige l'Institut québécois des hautes études internationales (HEI) de l'Université Laval. Partenaire du gouvernement depuis plusieurs années, les HEI sont un institut d'études des cycles supérieurs et de recherche interdisciplinaires sur l'international. «Pour nos étudiants intéressés par des questions internationales, rencontrer un des plus importants diplomates du service extérieur canadien afin de lui poser des questions et de lui faire part de sujets d'intérêt concernant la présidence canadienne du G7 est une expérience unique.»

Au cours des prochains mois, l'Université Laval organisera, en collaboration avec les HEI et d'autres acteurs de la communauté universitaire, d'autres activités qui porteront sur des thèmes du G7. 

Source: 
Andrée-Anne Stewart
Relations médias
Université Laval
418 656-3952
Cell.: 418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca