Aller au contenu principal

Une chaire de recherche pour améliorer la qualité de vie et les pronostics des patients atteints de cardiopathies structurelles

Québec, le 9 mai 2017 – L'Université Laval lance une nouvelle chaire de recherche afin d'élaborer de nouvelles technologies et méthodes procédurales pour améliorer la qualité de vie et les pronostics des patients atteints de cardiopathies structurelles.

En proposant des solutions aux chirurgies invasives et en réduisant les risques de complications et de mortalité, la Chaire de recherche sur le développement de traitements interventionnels des cardiopathies structurelles – Fondation Famille Jacques Larivière favorisera le développement et l'application de nouvelles technologies et méthodes d'intervention thérapeutiques.

«Nos travaux nous permettront d'offrir des options de traitement efficaces aux patients souffrant de cardiopathies structurelles, en ayant notamment recours aux méthodes  minimalement invasives par voie percutanée», souligne le titulaire de la chaire Dr Josep Rodés-Cabau, professeur à la Faculté de médecine, cardiologue hémodynamicien et chercheur au Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval.

«Cette chaire misera aussi sur le développement de nouveaux dispositifs dans le traitement par cathéter des maladies valvulaires et dans la prévention des embolies cardiaques par la fermeture par cathéter de l'appendice auriculaire», ajoute le professeur Rodés-Cabau.

Au cours de la dernière décennie, les techniques d'imagerie avancées et interventionnelles par cathéter ainsi que les dispositifs utilisés dans le traitement des cardiopathies structurelles ont connu un essor fulgurant.

Cet essor a grandement amélioré le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques structurelles, en proposant des solutions alternatives aux chirurgies invasives et en réduisant les risques de complications et de mortalité qui y sont associés tout en permettant le traitement des patients à risque élevé.

«Les travaux du Dr Josep Rodés-Cabau contribueront à la création d'un pôle d'excellence dans le domaine du traitement par cathéter des maladies structurelles cardiaques, générant des retombées pour la population à risque», a soutenu le recteur de l'Université Laval, Denis Brière.

Les travaux réalisés à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval amélioreront grandement les connaissances dans ce domaine de la cardiologie. «Cette Chaire permettra au Dr Josep Rodés-Cabau, sommité internationale de la recherche en cardiologie interventionnelle, de créer un environnement propice à la réalisation de travaux novateurs pour le mieux-être de la population et des personnes atteintes de maladies cardiovasculaires», indique le Dr Denis Richard, directeur du Centre de recherche.

«Par le financement de cette chaire, la Fondation Famille Jacques Larivière est très heureuse de pouvoir contribuer de façon significative à l'avancement des connaissances et des méthodes procédurales dans le domaine des cardiopathies structurelles afin d'améliorer la qualité de vie des patients», a déclaré Jacques Larivière, fondateur de la Fondation Famille Jacques Larivière.

À propos de l'Université Laval
Située à Québec, ville du patrimoine mondial, l'Université Laval est la première université francophone d'Amérique du Nord. Elle fait partie des plus importantes universités de recherche au Canada, se classant au 7e rang avec des fonds de 330 M$ alloués à la recherche l'an dernier. L'Université Laval compte plus de 9 370 employés, incluant 3 685 professeurs, chargés de cours et autres membres du personnel enseignant et de recherche qui partagent leur savoir avec plus de 42 500 étudiants, dont plus de 25 % sont inscrits aux cycles supérieurs. En 2014, l'Université Laval a obtenu l'agrément STARS en se classant 1re au Canada et 2e au monde en développement durable. En 2015, elle est devenue la première université carboneutre sur une base volontaire au Canada. À ce jour, elle compte plus de 277 000 diplômés à travers le monde.

À propos de l'Institut – IUCPQ.qc.ca
Annuellement, 14 598 personnes y sont hospitalisées et 119 186 visites sont réalisées en mode ambulatoire pour 40 751 usagers. Le bassin de desserte s'élève à plus de 2 000 000 d'habitants, soit environ 30 % de la population du Québec. Affilié à l'Université Laval, l'établissement compte sur la collaboration et le dévouement de plus de 3 000 employés, médecins, professionnels, chercheurs, gestionnaires et bénévoles pour offrir des soins et des services de qualité aux clientèles hospitalisées et ambulatoires. L'Institut offre notamment des programmes de soins et de services spécialisés et ultraspécialisés pour le traitement des maladies cardiovasculaires, respiratoires, et des maladies reliées à l'obésité. Les médecins et les professionnels de la santé de l'Institut possèdent une vaste expertise et contribuent à faire avancer la science de la médecine. L'Institut a aussi comme mission d'évaluer des technologies et des modes d'intervention en santé. Le Centre de recherche de l'Institut est reconnu internationalement pour la qualité de ses travaux de recherche.
 

Source:
Samuel Auger
Relations médias
Direction des communications
Université Laval
418 656-2131 poste 8077
Cellulaire 418 905-0085
samuel.auger@dc.ulaval.ca 
    
Catherine Nazair
Communications et relations publiques
Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval
418 656-4730
catherine.nazair@ssss.gouv.qc.ca