Aller au contenu principal

Infractions relatives aux études: l’Université modifie le règlement pour accroître son rôle formateur

Québec, le 14 juin 2018 – L'Université Laval poursuit ses efforts pédagogiques au sujet des exigences requises en matière d'intégrité intellectuelle et des conséquences liées aux infractions relatives aux études, notamment quant au plagiat, au copiage et à la tricherie. C'est dans cet esprit que l'établissement modifiera cet automne le Règlement disciplinaire à l'intention des étudiants de l'Université Laval, qui encadre les infractions relatives aux études afin de permettre la reprise d'un travail en cas de copiage, plutôt que d'accorder automatiquement la note 0.

Après analyse du dossier par le Bureau du secrétaire général, un membre du personnel enseignant pourra désormais, lors d'une première faute et dans une perspective de formation, permettre la «reprise du travail ou d'une partie d'un travail»1 lorsqu'une personne aura soumis un même travail ou un travail similaire dans deux activités universitaires différentes à l'insu des personnes responsables2, lorsqu'elle aura «obtenu ou fourni toute aide non autorisée» 3 ou lorsqu'elle aura «consulté la copie d'un autre étudiant»4 ou «copié, en tout ou en partie, un document qui a déjà fait l'objet d'une évaluation»5.

Il n'en demeure pas moins qu'un étudiant reconnu coupable d'une infraction pourra, selon la gravité de la faute, recevoir la note 0 pour un travail, recevoir une mention d'échec pour le cours, être passible d'une mise en probation ou voir son inscription à l'Université suspendue. Le cas échéant, le comité de discipline pourra recommander le rappel du diplôme délivré par l'Université.

«Nous voyons cette nouvelle modification au Règlement comme un moyen supplémentaire, une occasion de plus, pour notre université de jouer son rôle, celui d'éduquer et de former sa communauté aux exigences requises pour réussir avec succès et intégrité ses études universitaires et, par ailleurs, de la sensibiliser aux conséquences possibles du non-respect des règles, a indiqué le vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes et vice-recteur exécutif, Robert Beauregard.


Miser sur la sensibilisation: une campagne lancée à l'automne
À l'automne 2018, l'Université Laval entreprendra une vaste campagne d'information sur les différentes infractions liées aux études et sensibilisera les membres de sa communauté à l'intégrité intellectuelle. Par cette initiative d'envergure, l'Université souhaite soutenir encore davantage ses départements, ses facultés, son corps professoral et ses associations étudiantes dans leurs actions et travailler main dans la main avec ses partenaires du campus pour valoriser la réussite universitaire dans le respect des exigences en matière d'intégrité intellectuelle et d'éthique.

«Pour l'Université Laval, l'intégrité dans les études est une valeur fondamentale et une priorité de toutes instances. Nous souhaitons promouvoir cette valeur qui nous anime et la transmettre à notre communauté, car les enjeux qui sont liés à la tricherie concernent directement la qualité de la formation de nos étudiants et de nos étudiantes, voire la légitimité de leur diplôme, a souligné Robert Beauregard. L'intégrité est une valeur qui doit être inculquée aux étudiants et aux étudiantes dès leur première session d'études universitaires et elle doit s'ancrer tout au long de leur parcours. C'est entre autres grâce à la sensibilisation que les établissements scolaires peuvent espérer diminuer à long terme le nombre de cas de tricherie de toute nature.»

À propos de l'Université Laval
Animée par un esprit d'innovation et la recherche de l'excellence, l'Université Laval fait partie des principales universités de recherche au Canada, se classant au 6e rang avec des fonds de 377 M$ alloués à la recherche l'an dernier. Elle compte 3 730 professeurs, chargés de cours et autres membres du personnel enseignant et de recherche qui partagent leur savoir avec plus de 43 000 étudiants, dont 25% sont inscrits aux cycles supérieurs. Plus ancienne université francophone d'Amérique du Nord, l'Université Laval a formé à ce jour plus de 300 000 personnes qui participent, chacune à leur façon, au progrès des sociétés.

1 Article 74 du Règlement disciplinaire à l’intention des étudiants de l’Université Laval
2 Idem, article 31 
3 Idem, article 34 
4 Idem
5 Idem


Source:
Andrée-Anne Stewart
Relations médias
Direction des communications
Université Laval
T.: 418 656-3952
C.: 418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca