Aller au contenu principal

Les installations de pointe en optique-photonique à l’Université Laval seront plus performantes

Québec, le 3 juin 2019 – L'Université Laval reçoit un financement de 1,4 M$ du ministère de l'Économie et de l'Innovation pour améliorer les installations de pointe en optique-photonique. L'aménagement d'un nouveau laboratoire de chimie des verres, d'une nouvelle salle de conférence et de nouveaux environnements de travail sera ainsi réalisé. Le projet complet est évalué à près de 1,8 million de dollars, et l'Université Laval y investit une somme de 400 000$.

Ces nouvelles installations permettront à l'équipe de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur l'innovation en photonique, dirigée par le professeur Younès Messaddeq, d'atteindre de nouveaux sommets dans le domaine des matériaux photoniques, dont les applications sont multiples, et de pousser la recherche et la formation encore plus loin pour réaliser des objectifs plus ambitieux.

Les matériaux à base de verres spéciaux développés par la Chaire sont indispensables aux technologies de l'optique-photonique. «Elles servent à améliorer et à accélérer le transfert de l'information dans les réseaux de communication, à augmenter la précision des instruments médicaux servant aux diagnostics, aux chirurgies et à l'imagerie de pointe à invasion minimale, ainsi qu'à accroître la sensibilité et l'exactitude des technologies de télédétection dans diverses conditions environnementales», explique M. Messaddeq.

Parmi les améliorations apportées grâce au soutien financier, un nouveau laboratoire de chimie des verres sera conçu pour le démarrage de projets portant sur la synthèse de verres. «Ces travaux représentent un très fort potentiel pour la société québécoise et canadienne. En effet, on entreprendra des travaux pour développer de nouvelles fonctionnalités des verres pour des applications en photonique. Cette nouvelle installation permettra à la Chaire d'embaucher des effectifs supplémentaires et d'accepter des contrats et des propositions de collaboration future en recherche qui ne pouvaient être réalisés faute d'espaces disponibles et adéquats pour la nature de ces activités», déclare M. Messaddeq.

De plus, une salle de téléprésence sera aménagée pour tenir des activités ayant un lien direct avec la recherche. «Elle permettra d'offrir des cours interinstitutionnels et des formations spécialisées en optique-photonique, en particulier dans le cadre d'ententes de collaboration de recherche très porteuses avec des partenaires clés en France, au Brésil et en Allemagne, pour ne nommer que ceux-là. L'équipement envisagé permettra aux utilisateurs de se joindre à une rencontre au moyen d'un portable, d'une tablette ou d'un cellulaire», ajoute le professeur. 

Enfin, grâce au soutien, les environnements de travail seront réaménagés, ce qui permettra non seulement d'assurer un milieu plus sécuritaire à court terme pour l'ensemble des usagers des laboratoires, mais aussi de proposer à long terme plus d'espace de travail sous unité de captation et donc une plus grande capacité d'accueil de personnel. «Les systèmes d'ingénierie, notamment la ventilation des locaux et la capacité des différentes unités d'extraction, seront améliorés pour permettre les activités de chimie lourde devant être réalisées dans ce laboratoire», précise M. Messaddeq. 

Pour la rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours, cet investissement du gouvernement du Québec confirme son engagement à soutenir et à voir se développer le pôle d'excellence déjà bien implanté de l'optique-photonique au Québec. «Au fil des travaux menés par l'équipe du professeur Messaddeq, des dizaines d'étudiantes et d'étudiants aux cycles supérieurs recevront une formation de haut niveau et enrichiront leurs connaissances et leur savoir-faire pour être fin prêts pour œuvrer au sein d'entreprises innovantes».

Source :
Andrée-Anne Stewart
Responsable des relations avec les médias 
Direction des communications
Université Laval
T  418 656-3952
C  418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca